Thèmes

climat crustacés animaux distribution géo dinosaures

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Préhistoire - (25)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Animaux - crustacés-distribution geographique

Publié à 11:27 par acoeuretacris Tags : crustacés animaux distribution géo
Animaux - crustacés-distribution geographique
Distribution géographique

Les Crustacés marins et les Crustacés d'eau douce doivent être étudiés séparément au point de vue de leur dispersion sur le globe.

Crustacés marins.


Les Crustacés marins à l'âge adulte sont, pour la plupart, des habitants des rivages, et leur répartition géographique paraît soumise aux mêmes lois que celles des autres animaux marins, c.-à-d. qu'elle dépend en grande partie de la température et de la direction des courants. Dana admet trois grandes zones climatologiques dont les limites sont établies d'après les lignes isocrymales (c.-à-d. de plus grand froid) de chaque localité :

1° zone froide;
2° zone tempérée;
3° zone torride.

Ces zones se répètent des deux côtés de l'équateur, ce qui donne cinq zones, en allant d'un pôle à l'autre (zone froide Nord, zone temperée Nord, zone torride (tropicale), zone tempérée Sud, zone froide Sud).

Le même auteur divise ensuite les Crustacés marins en cinq grandes régions qui sont :

1° la région occidentale ou américaine qui comprend toutes les côtes des deux Amériques sur Atlantique comme sur le Pacifique
;

2° la région africano-européenne comprenant les côtes de l'Europe et de l'Afrique baignées par l'Atlantique et les mers intérieures qui en dépendent;

3° la région orientale (ou indo-pacifique) qui s'étend de la mer Rouge et de Madagascar aux îles Hawaii et à la Nouvelle-Zélande;

4° et 5° une région arctique et une région antarctique pour les mers polaires.

Ces cinq grandes régions sont subdivisées en sous-régions d'après les zones ci-dessus indiquées et en provinces locales assez nombreuses.

La région orientale est la plus importante de toutes, car elle possédait (en 1853, époque du travail de Dana) cent quinze genres propres de Crustacés et dix-neuf seulement en commun avec la région africano-européenne. Celle-ci a seulement dix-neuf genres propres et huit en commun avec l'Amérique. Enfin, quarante-sept genres sont exclusivement des côtes d'Amérique (région occidentale), dont quinze sont communs aux deux océans qui la baignent; vingt-six sont de la côte Ouest et six de la côte Est. On voit que les deux rives de l'Atlantique sont plus distincts (huit genres communs seulement) que les deux versants de l'Amérique (quinze genres communs). De plus, quarante genres sont représentés dans toutes les régions.

Le nombre des espèces en général ne paraît pas plus considérable dans la zone tropicale que dans les zones tempérées et froides. Les Brachyures, cependant, qui sont les plus élevés des Crustacés, paraissent faire exception par leur abondance sous les tropiques, mais les types de grande taille, notamment parmi les Maïadae et les Macroures, sont de la zone tempérée (Macrocheira, Homarus).

- Huit espèces, appartenant aux genres Grapsus, Acanthopus, Plagusia, Bernhardus, Crangon, Gonodactylus, peuvent être considérées comme cosmopolites.

La vaste dispersion de certains types est remarquable : parmi les Lysianassinae une espèce du détroit de Magellan paraît identique à une espèce du Spitzberg; les Caprellidae ont également des espèces communes aux deux hémisphères. Certaines espèces se trouvent dans des localités fort éloignées et manquent dans les localités intermédiaires (Afrique du Sud et îles Hawaii, Afrique du Sud et Japon). Plagusia tomentosa habite l'Afrique australe, la Nouvelle-Zélande et les côtes du Chili; Cancer Edwardsii, ces deux dernières localités.

Les genres Latreillia, Ephyra, Syciona se trouvent dans la Méditerranée et au Japon, mais non dans les localités intermédiaires; des espèces voisines des genres Palaemon, Portunus et Cancer habitent l'Europe et la Nouvelle-Zélande. On doit expliquer cette vaste dispersion par l'action des courants marins qui emportent au loin les larves pendant leur vie pélagique et la disjonction de certains genres et de certaines espèces par des extinctions partielles ni se sont produites, dans les temps géologiques, sous l' influence de causes locales, séparant ainsi les diverses colonies d'espèces primitivement cosmopolites.

Distribution bathymétrique

On trouve des Crustacés depuis la zone des marées jusqu'aux plus grandes profondeurs, de sorte qu'au lieu de dire que les Crustacés sont des animaux de rivages, il serait plus exact de dire que ce sont des animaux vivant sur le fond des mers. Les Copépodes sont à peu près les seuls Crustacés que l'on puisse considérer comme pélagiques, c.-à-d. vivant à la surface à l'âge adulte : tel est le Cetochilus australis, qui forme dans l'Océan Pacifique d'immenses bancs de couleur rougeâtre servant à la nourriture des baleines. Les dragages effectués à de grandes profondeurs, où la température est sensiblement uniforme, ont montré que des types considérés comme arctiques (Lithodes), se retrouvaient sous les tropiques à des profondeurs de 1000 m.
Les zones bathymétriques établies par E. Forbes, ont chacune leur population carcinologique.

Ces quatre zones sont :

1° zone littorale;
2° zone des laminaires;
3° zone des coralliaires;
4° zone des coraux de mers profondes, auxquelles il convient d'ajouter une cinquième (zone abyssale) pour les animaux qui vivent à plus de 200 m de profondeur.

On trouve des Crustacés jusqu'à 4000 m (Pagurus abyssorum). Ces Crustacés qui vivent dans une obscurité presque complète n'en sont pas moins souvent parés de couleurs vives (rouge carmin, orange, bleu indigo); ils ont des yeux souvent très développés (Cystisoma Neptuni, par 2200 m), et quelquefois des organes lumineux (Gnathophausia Zoe, par 1200 m). D'autres sont aveugles (Nephropsis Agassizii). Certains types sont remarquables par leur taille relativement gigantesque pour le groupe auquel ils appartiennent : Gnathophausia goliath (des Schizopodes), Bathynomus giganteus (des Isopodes). D'autres semblent les derniers représentants de types qui n'étaient précédemment connus qu'à l'état fossile : tels sont les Polycheles, Décapodes Macroures proches voisins des Eryon de l'époque jurassique.

Crustacés d'eau douce.


Presque tous les groupes de Crustacés ont des représentants dans les lacs et les fleuves. Les plus grands et les plus remarquables de ces habitants des eaux douces sont les Ecrevisses (Astacinae, du groupe des Macroures) et des Crabes (Telphusa) du groupe des Brachyures. Ces deux types descendent évidemment de Crustacés primitivement marins et ont encore de proches parents parmi ces derniers. Les Ecrevisses n'habitent que les régions tempérées, ce qui s'accorde avec la prédominance des Macroures marins dans ces mêmes régions. Les Astacinae proprement dits (ou Potamobiidae sont de l'hémisphère boréal, les Parastacinae de l'hémisphère austral. Parmi ces derniers le Parastacus serratus d'Australie atteint la taille de nos Homards. Les Telphuses, ou Crabes d'eau douce, sont au contraire des régions tropicales, ce qui s'explique également par la prédominance numérique des Brachyures dans ces régions. Telphusa, Paratelphusa et Hydrotelphusa sont de l'ancien continent, Boscia et Epiloboceras sont américains. Certains Crustacés du groupe des Crabes (Gecarcinus) et de celui des Crevettines (Orchestes) se sont habitués à vivre à terre et sont amphibies, mais les seuls Crustacés véritablement terrestres sont des Isopodes du groupe des Cloportes (Oniscidae) qui sont cosmopolites.

Paléontologie des Crustacés

Les Crustacés sont représentés dans les couches paléozoïques les plus anciennes (cambrien)  par les Ostracodes (Leperdita) et les Phyllocarida (Hymenocaris), groupes encore vivants. Les Cirrhipèdes datent du silurien, ainsi que les Amphipodes. Les Isopodes ne remontent pas au delà du dévonien et sont représentés, à l'époque carbonifère, par des types de grande taille : Acanthotelson, Arthropleura, constituant une famille distincte complètement éteinte. Le genre jurassique Archaeoniscus appartient aux Aegi. dae. Les Cloportes (Oniscidae) terrestres se montrent dans le tertiaire.

Les Décapodes ne sont pas connus avec certitude avant le dévonien (Palaeopalaemon) et le carbonifère (Anthrapalaemon); les Macroures ont précédé les Brachyures. Les Eryonidae jurassiques constituent une famille que l'on a longtemps crue complètement éteinte, mais dont quelques représentants vivent encore, comme nous l'avons dit plus haut, dans le fond des Océans. Les Astacomorpha (Astacus, Homarus) apparaissent dans le jurassique (Eryma), et les véritables Ecrevisses dans le crétacé et plus sûrement dans le tertiaire. Les Brachyures (Crabes), les plus modifiés des Décapodes, ne se montrent que dans le crétacé, car les genres Palaeinachus, Prosopon et autres de l'époque jurassique sont très douteux. Le genre Cancer date de l'époque éocène.

L'origine des différents types de Crustacés peut être considérée comme polyphylétique ou comme se confondant primitivement avec celle des autres Arthropodes. Cependant, on peut admettre que tous les Malacostraca (Isopodes, Amphipodes, Décapodes, etc.), dérivent d'un type ancestral commun, et les Brachyures sont évidemment des types très modifiés des Macroures.

Commentaires (1)

dany
bonjour mimi et son formidable blog,
vraiement ton article est super j en ai lu mais c est fantastique pour ceux qui par exemple une recherche d'école sur les crabes et hop il tombe sur ton blog; apres ils sont content

je passe te souhaiter un excellent debut de semaine
__________________§§_§§§__________________________________________ _____
__________________§_§_§§§§§§§___________________________________ _______
__________________§_____§___§§________§§§§§_§§§§§_§§§ §§§__§§§§§§§_____
____________________§____§____§________§§§§ _§§§§§_§§§§§§§§_§§§§§§§§____
______________§§_§_§_____ _§____________§§§§_§§§§§_§§§_§§§§_§§§_§§§§____
________ ____§§__§§§§______§§_§_________§§§§_§§§§§_§§§__§§§_§§ __§§§____
_________§§________________§__§§_______§§§§_§§§§§_ §§__§§§_§§§_§§§§____
_______§___________________§§§___§_____ §§§§§§§§§_§§§__§§§_§§§§§§§§____
_____§_______________ ____________§____§§§§§§§§§§_§§§__§§§_§§§§§§§§____
___ ___§§_______§_____§____§__§___§_____§§§§§§§§§§_§§§__§§§_ §§§§§§_____
_____§_§___§§____§§§§_____§§§_§________§§§§ §§§§§_§§§__§§§_§§§_§§§_____
_______§_§_§_____§_______§__ §§§___§____§_§§§§§§§§_§§§__§§§_§§§_§§§_____
__________ ______§________§__§_§§§§_____§_§§§§§§§§_§§§_§§§§_§§§_ §§§____
_______________§_________§___§§§_______§_§§§_§§§§_§§ §§§§§§_§§§_§§§§____
______________§__________§______§_____§§ §§§_§§§§_§§§§§§§§_§§§_§§§§____
_____________§__________ _§§§§§__§______________________________________
____________§__________ ____§____§§____________________________________
_____________________§____ ___§§§_§§________________§§§§§§______________
___________§_______§ _________§§___________________________§____________
_________________§_____ __________§§§§_§§______§§__§__§§_____§__________
__________§_____ _____________________§___________§§____§____§_________
_§§_______§____ ________________________§________________§_____§_______§
§____§§___§___ _§§_________________________________§___________§_______§
________§§§§ §§§§________________________________________§_____________§
§___________ ____________________________§__________§____§____§_________
§__§____§§_ _____________________________§__________§___§____§__________
_§__§______ §______§__§________________§§_____________§____§___________
__§_§____ __§__§§§§_______§§§______§§§___§§________§_______§§___________
___§_§______§§§__________________§§§_________________§_____§§________ __
___§________§___§§§§§§§§§§§___§______§§§_§§______§____§ _________§_____§
___§___§_____§____§___________§_______§____§_____§__ ____§§______§_§§__§
___§___§§§§_______§___________§______§______ _____§_______§_____§___§§§
____§___§__§__§___§____________§§_____ _______§_____§______§_____§§§_§__
______§§§______§___§____§§§§ §__§§___§_________§_____§____§§§____§_____
_________§__§___§_____ ____________________________§__§____§____________
________________§___§___ ___§§______________________§_____§§_§__§§______
_________________§__§ ____§__§_______________________§_§___§____________
__________________§_§ ____§§§_§_______________________§_________________
___________________§_ ____§__§_________________________________________
______________________§__ __§§___________________________§______________
____________________§_______ §_________________________§________________
_______________________§________ ______________________§________________
___________________§§_§§__________ ____________________§_§§_____________
__________________§____§____________ ________________§____§_____________
__________________§§§§§_____________ ________________§___§______________
__________________________§§___________ __________§§§§§§§___§______§____
gros bisous

http://INVENTION.centerblog.net


Ecrire un commentaire