Thèmes

animaux années 50 antiquité aquariophilie eau douce arbres archeologie astrologie astronomie au jardin boissons bonbons bonjour

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Préhistoire - (25)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Blogs et sites préférés

· aerin
· ange
· Anne
· arcus
· Arnaud
· Audrey
· babethhistoires
· Beatrice.
· Beatrice
· Brigitte.

Voir plus


Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Au Jardin -

Au jardin - Les roses -

Publié à 09:43 par acoeuretacris Tags : au jardin roses
Au jardin - Les roses -

 

La rose est la fleur des rosiers, arbustes du genre Rosa et de la famille des Rosaceae. La rose des jardins se caractérise avant tout par la multiplication de ses pétales imbriqués qui lui donnent sa forme caractéristique.

 

Appréciée pour sa beauté, célébrée depuis l’Antiquité par de nombreux poètes et écrivains, pour ses couleurs qui vont du blanc pur au pourpre foncé en passant par le jaune franc et toutes les nuances intermédiaires, et pour son parfum, elle est devenue la « reine des fleurs », présente dans presque tous les jardins et presque tous les bouquets. C’est sans doute la fleur la plus cultivée au monde, mais on oublie souvent que les rosiers sont aussi des plantes sauvages (le plus connu en Europe est l’églantier) aux fleurs simples à cinq pétales, qui sont devenus à la mode, pour leur aspect plus naturel, depuis quelques décennies sous le nom de « roses botaniques ».

 

Hebergeur d'image

Eglantier

 

Les rosiers cultivés sont le résultat de plusieurs siècles de transformations d’abord empiriques, puis, dès la fin du XVIIIe siècle, méthodiques, en particulier par l’hybridation. Les variétés sont innombrables, on estime à plus de 3 000 le nombre de cultivars Un cultivar est une variété de plante obtenue en culture, généralement par sélection, pour ses caractéristiques « réputées uniques ») disponibles actuellement dans le monde.

 

Hebergeur d'image

Rose "Papa Meilland" - Photo Schubbay

 

Les spécialistes distinguent généralement les « roses anciennes » des « roses modernes ».

 

Les premières sont généralement les cultivars datant d’avant 1867, dont beaucoup ont été perdues. Parmi celles qui sont encore cultivées figurent :

 

- des « roses galliques » (Rosa gallica), surtout "Officinalis" et "Cardinal de Richelieu",

 

Hebergeur d'image

Rose "Cardinal de Richelieu" -

 

- des « roses à cent feuilles » (Rosa centifolia), surtout « pompon rose » ("Pompon de Meaux") et « pompon rouge » ("Pompon de Bourgogne"),

 

Hebergeur d'image

Rose "Pompon de Meaux" - Photo A. Barra

 

- des rosiers mousseux qui sont des mutations stériles de centifolia (ou de rosiers de Damas) comme "Salet" ou "Mousseline",

 

Hebergeur d'image

Rose "Salet" - Photo A. Barra

 

- les « rosiers de Damas » (Rosa damascena), hybrides naturels apparus en Asie Mineure, de Rosa gallica × Rosa phoenicia, avec la "Rose de Puteaux" cultivée pour ses pétales séchés et la "rose de Recht", très répandue en Angleterre.

 

Hebergeur d'image

Rosier de Damas

 

- quelques « rosiers de Portland », comme "Jacques Cartier",

 

Hebergeur d'image

Rose "Jacques Cartier"

 

- les « Noisettes », ou « thé noisette », surtout "Gloire de Dijon", "Rêve d’or" et "Madame Alfred Carrière".

 

Hebergeur d'image

Rose "Gloire de Dijon

 

- quelques « Bourbon » : "Louise Odier" et surtout "Souvenir de la Malmaison",

 

Hebergeur d'image

Rose "Souvenir de la Malmaison"

 

- les « rosiers blancs » : Rosa ×alba, la rose d’York, Rosa alba semiplena, "Cuisse de nymphe émue" et "Pompon blanc parfait".

 

Hebergeur d'image

Rose "Cuisse de Nymphe émue"

 

En 1867, la création de "La France", la première hybride de thé (dérivée des roses importées de Chine avec les cargaisons de thé) marque le début des « roses modernes » que sont les rosiers « à grandes fleurs », les « floribunda » et les « rosiers anglais ».

 

Hebergeur d'image

Rose "La France"

 

Hebergeur d'image

Rose "Orange Korona" (Kordes 1955), exemple de rosier floribunda

Au jardin - Les clématites -

Publié à 09:52 par acoeuretacris Tags : au jardin clématite
Au jardin - Les clématites -

 

Les Clématites (Clematis) forment un genre de la famille des renonculacées. Il comprend environ 300 espèces de vivaces herbacées à souche ligneuse et de plantes grimpantes, semi-ligneuses, persistantes ou caduques. On les trouve dans les deux hémisphères, notamment en Europe, dans l'Himalaya, en Chine, en Australie, en Amérique du Nord et centrale, et cultivées pour leur abondante floraison très décorative.

 

Hebergeur d'image

 

Il existe plus de 400 cultivars (variété de plante obtenue en culture), généralement à grandes fleurs. Du fait de la diversité des espèces : vivaces herbacées de petites tailles, arbustes grimpants ou étalés, plantes grimpantes atteignant de 10 à 15 mètres de hauteur, l'aspect des clématites varie considérablement.

 

Hebergeur d'image

 

Les fleurs, bisexuées, sont solitaires ou groupées en cymes ou en panicules.Elles ne possèdent pas de pétales mais présentent 4 à 10 sépales, avec des dimensions et des formes très variables. Les clématites sont cultivées pour leur floraison généreuse, souvent suivie de fruits plumeux, décoratifs, gris argenté.

 

Hebergeur d'image

 

Certaines, comme Clematis recta, sont odorantes. Utilisez les formes grimpantes pour garnir une pergola, un treillage, un arceau, une tonnelle ou un mur, voire pour habiller les branches d'un grand arbuste ou d'un petit arbre. Cultivez les espèces herbacées dans les massifs.

 

Hebergeur d'image

Clematis recta

 

Les clématites sont réparties en 3 groupes, en fonction de leur exigence de culture :

 

- Espèces à floraison précoce : ces clématites portent des petites fleurs en janvier ou en mars, sur les pousses de l'année précédente. Elles se plaisent en situation abritée mais ensoleillée, dans un sol bien drainé. Feuilles vert moyen, lustrées, persistantes ou caduques, divisées en 3 folioles lancéolées de 9 à 12 cm de long ou entoères, oblongues et finement découpées, de 5 cm de long. Fleurs simples, en clochette ouverte, de 2 à 5 cm de diamètre. Plantes rustiques. Exemples de clématites du groupe : Clematis alpina et C. montana.

 

Hebergeur d'image

Clematis alpina

 

- Cultivars précoces à grandes fleurs : ces clématites fleurissent entre mai et juillet, sur les pousses latérales des tiges de l'année précédente, puis en août-septembre, à l'extrémité des pousses de l'année. Les feuilles, caduques, vert pâle à vert moyen, sont composées de 3 folioles ovales à lancéolées de 10 à 15 cm de long ou simples et ovales mesurant de 7 à 10 cm de long. Les fleurs sont dressées, simples, semi-doubles ou doubles, le plus souvent en coupe large, de 10 à 20 cm de diamètre. Ces plantes sont assez rustiques, les hivers rigoureux peuvent compromettre leur précocité.

 

Hebergeur d'image

 

- Le troisième groupe est divisé en trois catégories !

 

* Les Cultivars tardifs à grandes fleurs : ces clématites fleurissent de juillet à septembre sur les pousses de l'année. Les feuilles, caduques, vert pâle à foncé, sont composées de 3 folioles ovales à lancéolées de 10 à 15 cm de long ou sont simples et ovales mesurant de 7 à 10 cm de long. Les fleurs, simples, ouvertes vers l'extérieur, forment une coupe large de 7 à 15 cm de diamètre. Bonne rusticité.

 

Hebergeur d'image

Clématite horticole : « Madame Van Houtte »

 

* Les Espèces et cultivars tardifs à petites fleurs: ces clématites fleurissent de juin à octobre sur les pousses de l'année.

 

* Les Espèces et cultivars herbacées : ces clématites fleurissent de juillet à octobre sur les pousses de l'année. On les plantes dans les massifs de vivaces.

 

Quelques espèces de clématis :

 

Hebergeur d'image

Clematis alpina - Clématite des Alpes

 

Hebergeur d'image

Clematis brachiata

 

Hebergeur d'image

Clematis cirrhosa - Clématite à vrille

 

Hebergeur d'image

Clematis flammula - Clématite flammette ou clématite brûlante

 

Hebergeur d'image

Clematis armandii - Clématite d'Armand

 

Hebergeur d'image

Clematis montana - Clématite à petites feuilles

 

Hebergeur d'image

Clematis recta - Clématite dressée

 

Hebergeur d'image

Clematis vitalba - Clématite des haies

 

Hebergeur d'image

Clematis viticella - Clématite bleue

Au jardin - le cosmos -

Publié à 08:13 par acoeuretacris Tags : au jardin cosmos
Au jardin - le cosmos -

 

Les cosmos (du grec kosmos, ornement ou bon ordre) sont des plantes du genre Cosmos, originaire du Mexique. Leur hauteur varie entre 35 et 120 centimètres, selon les variétés. La floraison s'étale du début de l'été jusqu'aux gelées de l'automne, ils sont résistants au gelées légères, ils sont plantés en massifs, bordures, dans des bacs ou dans des rocailles.

 

Hebergeur d'image

 

Il existe plusieurs espèces comme :

 

Hebergeur d'image

Le Cosmos atrosanguineus

 

Hebergeur d'image

Le Cosmos bipinnatus (comestible)

 

Hebergeur d'image

Le Cosmos caudatus

 

Les Cosmos sulfureus sont jaunes, orangés ou rouges.

 

Hebergeur d'image

 

Le Bright Lights a des fleurs simples et semi-doubles dans les couleurs de jaune, orangé et rouge. Le plant est compact à 60 cm.

 

Hebergeur d'image

Le Diablo atteint 75 cm. avec des fleurs de 5cm. rouge orangé intense.

 

Hebergeur d'image

La Lady Bird est une nouvelle série de nains à 40 cm. Leur floraison est très hâtive. Les fleurs ont des couleurs éclatantes dans les teintes de jaune, orange et écarlate.

 

Hebergeur d'image

Le Polidor atteint 75 cm. et porte des fleurs semi-doubles dans les teintes de jaune or, orangé et rouge.

 

Hebergeur d'image

Les Sunny Red et Sunny Gold ont des fleurs simples sur des plants trapus à 35 cm.

Au jardin - Le Lys -

Publié à 08:21 par acoeuretacris Tags : au jardin lys

 

Hebergeur d'image

 

Les lys ou lis sont des plantes herbacées de la famille des Liliaceae appartenant au genre Lilium.

 

Ces plantes à bulbe sont originellement présentes dans les zones tempérées de l'hémisphère nord.

On les trouve principalement en Europe, mais aussi en Asie, de l'Inde jusqu'au Japon et aux Philippines.

Leur aire de répartition couvre également les États-Unis et le sud du Canada.

 

Hebergeur d'image

 

Les espèces du genre Lilium sont habituellement adaptées aux milieux forestiers, souvent montagneux, ou plus rarement aux milieux dégagés (prairies). Quelques-unes poussent dans les zones marécageuses. Une seule espèce (Lilium arboricola) vit en épiphyte (Les épiphytes sont des plantes qui poussent en se servant d'autres plantes comme support. Il ne s'agit pas de plantes parasites car elles ne prélèvent pas de nourriture de leur hôte).

 

De nombreuses variétés sont cultivées et ornent les jardins du monde entier.

 

Hebergeur d'image

 

Leurs grandes fleurs à six tépales (3 pétales et 3 sépales identiques), souvent parfumées, peuvent arborer des couleurs vives, blanches, jaunes ou rouges, avec parfois des motifs colorés.

 

Hebergeur d'image

 

La floraison a lieu en été, l'hiver constituant une période d'inactivité pour la plante.

La plupart des espèces de lys perdent leurs feuilles pendant la saison froide, mais Lilium candidum garde une rosette de petites feuilles à sa base pendant la plupart de l'année. Les bulbes sont des organes de réserve, ils n'ont pas de couche protectrice. Les fleurs apparaissent à l'extrémité d'une unique tige verticale.

 

Hebergeur d'image

 

- La fleur de lys, en fait une fleur d'iris, jaune ou or, est le symbole de la famille royale en France, le drapeau blanc étant celui du royaume de France.

 

Hebergeur d'image

 

Le lys des prairies ( Lilium philadelphicum L. var. andinum) est l'emblème floral de la province de Saskatchewan et était aussi jusqu'en 1999 l'emblème floral du Québec; le lys fait toujours partie du drapeau québécois. La Saskatchewan et le Québec sont deux provinces du Canada.

 

Hebergeur d'image

 

Le lys bosniaque (Lilium bosniacum) est l'emblème des habitants de Bosnie. Il figurait sur l'ancien drapeau national de Bosnie-Herzégovine de 1992 à 1998.

 

Hebergeur d'image

 

Quelques lys

 

Hebergeur d'image

Lilium amabile

 

 

Hebergeur d'image

Lilium buobiferum

 

Hebergeur d'image

Lilium carniolicum

 

Hebergeur d'image

Lilium martagon

 

Hebergeur d'image

Lilium superbum

 

Hebergeur d'image

Lilium pomponium

Au jardin- La renoncule des fleuristes -

Publié à 09:36 par acoeuretacris Tags : au jardin renoncule des fleuristes

 

Hebergeur d'image

Renoncule des fleuristes

 

La renoncule des fleuristes (Ranunculus asiaticus) est une espèce de plante herbacée vivace de la famille des Ranunculaceae originaire de la Méditerranée orientale (Crète, Grèce), du sud-ouest de l'Asie et du nord de l'Afrique. Les croisés de Saint Louis l'ont découverte en Terre sainte et l'ont introduite en France mais elle ne s'y multiplia pas beaucoup, et ce ne fut que sous le règne de Mahomet IV, sultan des Turcs, que les belles variétés commencèrent à se répandre dans nos jardins.

 

Hebergeur d'image

 

Il s'agit d'une plante herbacée vivace mesurant 45 cm de hauteur.

 

Sa racine est vivace, composée de plusieurs petits tubercules allongés, réunis en faisceau ; les jardiniers lui donnent le nom de « griffe » : elle produit une tige cylindrique, droite, pubescente, simple ou peu rameuse, haute d'environ 30 cm.

 

Hebergeur d'image

 

Les feuilles basales sont trilobées, avec des feuilles plus haut sur les tiges plus profondément divisée ; comme les tiges, elles sont duveteuses ou poilues.

 

Hebergeur d'image

 

Les fleurs mesurent 3 à 5 cm de diamètre. Elle fleurit 120 à 150 jours après plantation et sont de couleur rouge, rose, jaune ou blanc, avec une ou plusieurs fleurs sur chaque tige.

 

La renoncule asiatique a beaucoup de pétales. Les nombreuses étamines sont transformées en pétales. La renoncule peut être à fleur simple, double ou semi-double. La simple est composée de cinq à six feuilles disposées en rose ; la double en porte une quantité considérable, et la semi-double tient le milieu entre la simple et la double. Elle est aujourd'hui la plus estimée à cause de la prodigieuse variété de couleurs qu'une même planche rassemble ; d'ailleurs la graine de la même fleur produit de nouvelles couleurs d'une année à l'autre. Les renoncules doubles sont stériles et les semi-doubles sont nommées porte-graines.

 

Hebergeur d'image

 

Il s'agit d'une plante protégée dans certains pays.

 

De nombreux cultivars (variété de plante (arbres compris) obtenue en culture, généralement par sélection, pour ses caractéristiques « réputées uniques ».) ont été sélectionnés.

 

Ces plantes préfèrent un sol riche et une exposition en plein soleil. Elles peuvent tolérer un léger gel, mais ne sont pas résistantes à des températures inférieures à -10° C. Après la floraison, mieux vaut conserver les tubercules dans un endroit frais et sec et les replanter au printemps à 5 cm de profondeur après les avoir trempé au préalable une demi-journée dans l'eau.

 

Hebergeur d'image

 

Ne pas arroser avant l'émergence des jeunes pousses. Couper les fleurs fanées pour éviter une dépense d'énergie inutile lors de la production des graines.

L'espèce est sensible aux limaces, à l'oïdium et aux pucerons.

 

La renoncule asiatique est une plante ornementale fréquente dans les jardins, et largement utilisée par les fleuristes. C'est une excellente fleur à couper avec une tenue en vase de 2 à 3 semaines.

 

Hebergeur d'image

 

On cultive en outre très fréquemment dans les jardins un autre type de renoncules connues sous le nom de Renoncule pivoine.

 

Hebergeur d'image

Renoncule pivoine

Au jardin - Le cyclamen -

Publié à 09:34 par acoeuretacris Tags : au jardin cyclamen
Au jardin - Le cyclamen -

 

Le cyclamen est une plante vivace tuberculeuse de la famille des Primulacées, selon la classification classique. Le cyclamen n’a pas de parenté nette avec les autres primulacées, quoi qu’il ressemble aux Dodecatheon d’Amérique du Nord par ses pétales renversés.

 

Hebergeur d'image

Dodecathéon

 

La taxonomie reconnaît actuellement 24 espèces de cyclamen. Les cyclamens poussent en plein air dans de nombreux pays méditerranéens, où ils croissent surtout dans les régions fraîches et montagneuses. La plus grande concentration d’espèces se trouve en Asie Mineure. Cyclamen purpurascens remonte jusqu'en Europe centrale.

 

Hebergeur d'image

Cyclamen purpurascens

 

Cyclamen somalense pousse dans le Nord-Est de la Somalie.

 

Hebergeur d'image

Cyclamen somalense

 

Le nom Cyclamen est la transposition d'un mot grec signifant cercle ou couronne. Les cyclamens sont des géophytes, à gros tubercule arrondi et aplati, en forme de petit pain. Dans certaines régions, la croyance populaire veut que les cochons les déterrent : d’où leur nom vernaculaire « pain de pourceau » (Sow bread en anglais, Pan porcino en italien, varkensbrood en néerlandais).

 

À la page 223 du tome XIV du Répertoire de pharmacie on peut ainsi lire : Son nom vulgaire de Pain-de-pourceau a été donné, dit-on, aux cyclamens, à cause de l'avidité avec laquelle les porcs recherchent leurs racines tuberculeuses., et à la page 225 de ce même répertoire : ... les porcs se nourrissent de ses tubercules, sans qu’il en résulte pour eux d’inconvénient.

 

Hebergeur d'image

fruits et graines de cyclamen

 

Les feuilles se développent en rosette basilaire de laquelle émergent les fleurs gracieuses portées par une tige mince. Leur face supérieure est souvent marbrée de blanc avec, dans sa partie centrale, un motif en « sapin de Noël ». La face inférieure des feuilles de plusieurs espèces est pourprée. On suppose que cette couleur, servant de calorifère, capte la lumière qui traverse la feuille et la transforme en chaleur. Les feuilles disparaissent en été, sauf chez Cyclamen purpurascens et Cyclamen colchicum.

 

Hebergeur d'image

Feuilles de cyclamen Coum

 

Le genre Cyclamen est remarquable par le fait que pratiquement chaque mois de l'année, il y a des espèces en fleurs.

 

Les fleurs sont rouges, roses, blanches ou panachées, et sont abondantes. Celles de certaines espèces, dont le cyclamen des Alpes, Cyclamen purpurascens, répandent un parfum agréable.

 

Hebergeur d'image

Cyclamen purpurascens

 

Après fécondation, le pédoncule floral se tord en tire-bouchon à partir de son sommet, sauf chez le cyclamen de Perse et celui de Somalie. Font exception Cyclamen graecum, qui le fait à partir du milieu du pédoncule, et Cyclamen rohlfsianum, qui le fait à partir de la base du pédoncule.

 

Hebergeur d'image

Cyclamen graecum à l'île de Spetses

 

La capsule fructifère, qui mûrit sur le sol, libère de grosses graines recouvertes d'un mucilage sucré, qui sont dispersées par les fourmis.

 

Pendant l’Antiquité, le cyclamen était surtout connu pour ses vertus thérapeutiques: il contient un puissant toxique purgatif.

 

Les Romains appréciaient le cyclamen pour sa floraison, son parfum et sa discrétion. La présence du cyclamen de Perse sur les îles grecques de Rhodes, Karpathos et Crète, et dans le Nord de l’Afrique, en Algérie et en Tunisie, semble être l'ouvrage de moines et membres d’autres ordres religieux : en effet, on le rencontre le plus souvent à proximité des monastères et des cimetières.

 

Hebergeur d'image

Cyclamen de perse

 

Le cyclamen fut introduit en Europe au XVIe siècle, et fut cultivé dans les jardins botaniques de la reine Élisabeth Ire d'Angleterre.

 

Délaissé au XVIIIe siècle, durant lequel il fut plutôt considéré comme une plante de collection, le cyclamen est revenu en vogue à partir du XIXe siècle, dans le cadre du courant romantique.

 

La culture occidentale voit dans le cyclamen un symbole de beauté et de jalousie. Le cyclamen est la fleur idéale que l'on offrait pour manifester sa jalousie, son fort attachement avec délicatesse. Dans le code amoureux, le cyclamen symbolise la durée et la sincérité des sentiments. C'est un geste subtil et silencieux. Particulièrement lumineuse et agréable à regarder, cette fleur souligne la sublime de la personne aimée.

 

Hebergeur d'image

Cyclamen africanum

 

L’Église catholique y voyait le symbole du cœur de Marie saignant sur la Terre, et cette symbolique a été reprise par les peintres flamands.

 

Au Japon, le cyclamen est la fleur sacrée de l'amour.

 

Plantés au jardin, les cyclamens se complaisent à l'ombre des arbres, et nécessitent peu d'entretien : enlèvement des feuilles fanées et élimination des envahisseurs. Les plantes peuvent vivre plusieurs décennies : certains exemplaires centenaires de Cyclamen hederifolium plantés au XIXe siècle fleurissent encore. Ils peuvent avoir un tubercule de 30 cm de diamètre, pesant plus de 15 kg, comme celui du domaine de Montmarin.

 

Hebergeur d'image

Groupe de
Cyclamen hederifolium

 

Les tubercules des espèces rustiques doivent être plantés très superficiellement, ceux des espèces moins rustiques plus profondément : 5 à 10 cm. Les espèces non rustiques doivent, sauf dans les régions au climat très clément, être plantées en serre froide.

 

Les cyclamens dits des fleuristes sont des cultivars tri- et tétraploïdes de Cyclamen persicum. Ce sont des plantes d'ornement très populaires qui égayent de leurs couleurs vives les journées d'hiver. Les nouveaux cultivars traités aux hormones, appelés « cyclamens nanifiés », deviennent à la mode.

 

Hebergeur d'image

Cyclamen des fleuristes

 

Le cyclamen ne supporte pas de rester enfermé : il faut le sortir très souvent, sur le rebord d'une fenêtre, sans craindre les températures fraîches, voire très fraîches. Il doit cependant être rentré lorsqu'il gèle. En ce qui concerne l'arrosage, il ne faut pas laisser d'eau dans la soucoupe ou le cache-pot : il n'apprécie pas l'excès d'humidité, qui favorise le pourrissement. Enfin, au fur et à mesure que les fleurs fanent, il faut les ôter, en tirant sur la tige d'un coup sec.

 

Il est possible de conserver le tubercule, à l'abri de la lumière directe, et le faire refleurir plusieurs années de suite. Durant la période de repos, en juillet-août, il est possible de procéder à une division du tubercule. Les deux moitiés doivent être plongées dans un fongicide (fleur de soufre par exemple), puis laissées à sécher quelques jours, avant d'être replantées séparément. Le principal ennemi du cyclamen est une bactérie, Erwinia carotovora, dont le développement est favorisé par une chaleur excessive, une fertilisation trop riche et un surplus d'humidité.

 

Hebergeur d'image

 

Les cyclamens contiennent de lacyclamine, une saponine triterpénique, dont la plus haute concentration est présente dans le tubercule. L’ingestion de cyclamine provoque une irritation caractérisée par d’intenses nausées et vomissements. L’injection de cyclamine sous la peau entraîne des effets systémiques semblables à ceux causés par le curare des indiens, à savoir une paralysie musculaire.

Au jardin - Les lavandes -

Publié à 11:22 par acoeuretacris Tags : au jardin lavandes
Au jardin - Les lavandes -

 

Les lavandes sont des arbrisseaux dicotylédones de la famille des Lamiacées (ou labiées) et du genre Lavandula, à fleurs le plus souvent mauves ou violettes disposées en épis, dont la plupart des espèces, très odorantes, sont largement utilisées dans toutes les branches de la parfumerie. Elles poussent surtout sur les sols calcaires secs et ensoleillés, à l'exception de L. stoechas, qui préfère les sols siliceux.

 

Toutes les lavandes sont des plantes mellifères, très recherchées par les abeilles.

 

hebergeur image

 

Venue de l'ouest du bassin méditerranéen, la lavande était déjà utilisée par les Romains pour conserver le linge et parfumer les bains. En Provence, la lavande fut utilisée dès le Moyen Âge, pour la composition de parfums et celle des médicaments, mais c'est à partir du XIXe siècle que la culture se développe.

 

hebergeur image

 

L'essor de la production française d'huile essentielle de lavande fine est lié à l'implantation de parfumeries dans la région de Grasse. La mise en culture organisée systématique du lavandin, dans les années 1950, prendra ensuite le relais.

 

hebergeur image

 

La culture de la lavande du Quercy apparaît également sur les derniers versants du sud-ouest du Massif Central avant 1936 à Roquecor dans le Tarn-et-Garonne. A son apogée dans les années 50 et 60, seuls quelques cultivateurs perpétuent depuis cette tradition.

hebergeur image

 

Après plusieurs crises qui entraînent la chute de la production et une régression des cultures, les plantations sont relancées par la stabilisation des surfaces à cultiver et le développement des moyens de distillation.

 

Si les noms latins des lavandes ne posent plus guère de problèmes, il n'en va pas de même avec les noms courants. La même lavande devient française, anglaise ou espagnole selon le pays où elle est classée. On distingue quatre espèces principales :

 

Lavandula angustifolia, ou lavande vraie. Noms anciens : L. officinalis, L. vera. Autres noms usuels : lavande anglaise (certains auteurs préférant donner ce nom à l'espèce L. dentata), lavande des Alpes, lavande fine. C'est la meilleure des lavandes pour la qualité de son huile essentielle. À l'état sauvage, elle pousse surtout en Provence, mais elle peut être cultivée dans des régions plus septentrionales, d'autant qu'il en existe de nombreux cultivars. C'est un arbrisseau buissonnant pouvant atteindre 1 m de hauteur. Les feuilles, linéaires et de couleur gris-vert, ont une longueur variant entre 3 et 5 cm. Lors de la floraison (avril-mai), la plante développe de longs pédoncules non ramifiés terminés par des épis dont la couleur varie du mauve pâle au violet. Seule l’huile essentielle issue de cette production sur une zone déterminée bénéficie de l’Appellation d'origine contrôlée (AOC), huile essentielle de lavande de Haute-Provence. On recense environ 4 000 hectares cultivés dans les 4 départements producteurs.

 

hebergeur image

Lavandula augustifolia

 

Lavandula latifolia, ou lavande aspic. Nom ancien : L. spica. Par rapport à la précédente, ses feuilles sont plus larges (elliptiques) et très odorantes. La floraison est plus tardive (juin-août), et les fleurs ont une odeur très camphrée. Elles poussent à l'extrémité de tiges ramifiées, ce qui est le moyen le plus sûr de la différencier de la lavande vraie. Elle est beaucoup moins appréciée en parfumerie.

 

hebergeur image

 

Lavandula latifolia

 

Lavandula hybrida, ou lavandin, hybride naturel entre L. angustifolia et L. latifolia. C'est la troisième des lavandes provençales. Découvert un peu par hasard, il a été cultivé à partir des années 1930. Le lavandin est aujourd'hui l'espèce la plus cultivée, car sa fleur est plus productive en huile essentielle que la lavande vraie. Son essence de bonne qualité olfactive est plus camphrée que celle de la lavande, elle est très utilisée dans la parfumerie industrielle. Au cours des années, plusieurs variétés de cet hybride ont été sélectionnées et reproduites par bouturage. Les surfaces cultivées en lavandins sont estimées à 17 000 hectares. Les variétés les plus cultivées actuellement sont :

 

Lavandin Grosso 80% des surfaces en lavandins

 

Lavandin Abrial 10%

 

Lavandin Super 10%

 

hebergeur image

Lavandin

 

hebergeur image

 

Lavandula stoechas, ou lavande stéchas, lavande papillon, cantueso (nom surtout donné à la sous-espèce L. stoechas pedunculata). À l'état sauvage, c'est certainement la lavande dont le territoire géographique est le plus vaste (tout le pourtour méditerranéen). Mais elle n'est d'aucune utilité en parfumerie : elle sent un peu le camphre, et rien d'autre. Elle se distingue des espèces précédentes par deux caractéristiques : d'une part elle apprécie surtout les terrains siliceux, notamment le schiste; de l'autre elle possède à l'extrémité de ses épis de grandes bractées violettes, souvent plus foncées que les fleurs proprement dites. Floraison : avril-juillet.

 

hebergeur image

Lavandula stoechas

 

Autres espèces ou sous-espèces :

 

Lavandula viridis, de forme similaire à L. stoechas, portant également des bractées. Feuillage plus vert, fleurs le plus souvent blanches. Pousse en Espagne et au Portugal.

 

hebergeur image

Lavandula viridis

 

Lavandula pinnata, originaire des îles Canaries.

 

hebergeur image

Lavandula pinnata

 

Lavandula lanata, lavande laineuse (sud de l'Espagne).

 

hebergeur image

Lavandula lanata

 

Lavandula dentata, lavande dentée, appelée parfois « lavande anglaise », caractérisée par ses feuilles très découpées.

 

hebergeur image

Lavandula dentata

Au jardin - La Jacinthe -

Publié à 08:33 par acoeuretacris Tags : au jardin jacinthe
Au jardin - La Jacinthe -

 

La jacinthe, appelée en latinhyacinthus orientalis, est une plante vivace bulbeuse très populaire, originaire d'Orient et de culture sans problème ; elle appartient à la famille des liliacées.
Son nom vient de la mythologie grecque selon laquelle le beau Hyakinthos, tué accidentellement par Apollon, fut changé en fleur.

 

jacinthe.jpg

 

La partie souterraineest constituée par un bulbe de grosse dimension que l'on peut retirer du sol après floraison, dès que les feuilles sont fanées. On le remet à nouveau en terre en automne.

 

1000999.jpg

 

Les feuilles sont étroites, épaisses et allongées et leurs bords recourbés leur donnent la forme d'un canal.

 

jacinthes.jpg

 

Les grosses inflorescences délicieusement parfumées sont portées par une solide hampe charnue.
Les pétales et sépales identiques sont soudés à leur base tubulaire et leurs couleurs sont très variées suivant les espèces ou variétés.
Ces pièces florales épaisses sont robustes et résistent bien aux intempéries.
On pratique couramment le forçage qui consiste à faire subir aux bulbes des conditions qui induiront une floraison plus précoce pour les plantes en pot par exemple.

 

med-jacinthe-bleue-visoflora-9072.jpg

 

La multiplication des jacinthes se fait par division des nouveaux bulbes.

 

Il existe de très nombreuses variétés de jacinthe, on peut les classer en :

 


- jacinthes romaines (j. albulus) à plusieurs fleurs blanches par bulbe

 

Bellevalia-romana-Jacinthe-romaine.jpg


-jacinthes parisiennes (j. provincialis) à plusieurs fleurs blanches, bleues ou roses, parfois doubles par bulbe


- jacinthes des jardins ou de Hollande: résultat de plusieurs siècles de culture, elles ont des fleurs plus grandes, avec des coloris plus brillants et sont plus aptes au forçage.



On peut citer parmi la cinquantaine de variétés disponibles, " yellow hammer " jaune d'or, " gipsy queen " abricot-orangé, " lavictoire "rouge vif, " pink pearl " rose, " améthyste " violet-lilas, " roi des bleus " bleu vif et " Bismark " bleu ciel.

 

287_Hyacinthus_orient_400.jpg

 

Les jacinthes de Hollande dégénèrent au bout de quelques années contrairement aux romaines ou parisiennes.

 

Nom scientifique Hyacinthus
Couleur des fleurs Blanc, Bleu, Rose, Rouge
Exposition Mi-ombre, Soleil
Floraison Mars, Avril
Type de sol Léger, Riche, Sableux
MaladiesPourriture grise

 

FamilleAsparagaceae
Feuillage Caduc
Origine Bassin méditerranéen
Utilisation En bordure, En jardinière, En massif, En pot, En rocaille

 


 


Au jardin - Le crocus -

Publié à 11:23 par acoeuretacris Tags : crocus au jardin
Au jardin - Le crocus -

 

Le crocus, bien connu des jardiniers est une plante bulbeuse vivace à floraison printanière ou automnale selon les espèces. Ses fleurs unies, panachées, rayées ou encore dégradées peuvent se décliner en différentes couleurs.

 

med-Visoflora-crocus-193.jpg

 

Dans les pelouses, le crocus se multiplie facilement et naturellement d'une année sur l'autre sans entretien particulier. Evitez simplement de lui couper les feuilles avant qu'elles ne soient fanées, il a besoin de restituer ses réserves après sa floraison.

 

Quand le crocus est planté en groupe, il forme de magnifiques nuages de couleur dans les pelouses. Cette fleur se cultive également très bien en jardinière sur les balcons. Quelle que soit l'espèce, le bulbe appelé oignon présente 6 ou 7 feuilles pour 2 ou 3 pédoncules floraux.

 

med-crocus-visoflora-24710.jpg

 

  • Le nom crocus vient du grec krokos qui signifie « safran ».

 

  • Le safran est extrait de Crocus sativus . Plus de 150 000 fleurs sont nécessaire pour produire un kilo de safran frais qui ne représentera qu'un cinquième de kilo, une fois séché ! Vous comprendrez donc le prix de cette épice qui est la plus chère.

 

Crocus_sativus1.jpg

 

Crocus Sativus


Du Moyen-Age jusqu'à la fin du 19e siècle, c'est la ville de Boynes (entre Beauce et Gâtinais) qui était la capitale française du safran. La plante était tellement vénérée qu'elle entrait de plein droit dans la constitution de la dote des jeunes filles à marier. Un carnaval du safran existait également et aujourd'hui encore, la région accueille le musée du safran.

 

01.jpg

 

  • Le safran est connu depuis l'antiquité. Il figure déjà dans les ouvrages d'Homère et de Virgile. Les Egyptiens, puis les Hébreux, les Indiens mais aussi les Perses la cultivaient pour récolter la fameuse épice dont ils se servaient pour aromatiser les aliments. Dans ces civilisations, le safran servait également d'offrande aux dieux et également de teinture pour les soieries. Les Romains quant à eux l'appréciaient tout particulièrement en infusion.

 

326739.jpg

 

Famille:

Iridacées

Origine:

hauts plateaux situés au nord et à l'est des régions méditerranéennes

Période de floraison:

février, mars, l'automne pour certaines espèces

Couleur des fleurs:

blanc, jaune, violet

Exposition:

soleil, mi-ombre

Type de sol:

léger, sableux, riche, bien drainé

Acidité du sol:

neutre

Humidité du sol:

normal

Utilisation:

pot, jardinière, rocaille, sous-bois, pelouse pour les crocus précoce, base des arbres et des arbustes

Hauteur:

15 cm

Type de plante:

fleur

Type de végétation:

bulbe

Type de feuillage:

caduc

Rusticité:

rustique

Plantation, rempotage:

plantation en automne à 10 cm de profondeur

Méthode de multiplication:

semis sous chassis froid au printemps, séparation des petits bulbes

Taille:

éliminez les fleurs fânées

 

Espèces et variétés

 

Crocus-chrysanthus-group.jpg

 

Crocus chrysantus

 

190_Crocus_vernus_400.jpg

 

Crocus vernus

 

crocus-sativus-80452-2.jpg

 

Crocus sativus

 

crocus-speciosus-1.jpg

 

Crocus speciosus

Au jardin - Des fleurs aux noms d'animaux -

Publié à 14:35 par acoeuretacris Tags : fleurs noms animaux au jardin
Au jardin - Des fleurs aux noms d'animaux -

 

Un cactus echinopsis, du grec "echninos", qui veut dire hérisson ou oursin.


Le nom des végétaux est souvent issu de racines anciennes, proche des mythologies ou de l'utilité médicinale des plantes. Mais celles-ci, notamment grâce à leur ressemblance avec d'autres espèces du vivant, se voient parfois dotées de dénominations scientifiques ou vernaculaires très surprenantes. C'est le cas des plantes qui rappellent des animaux.

Myosotis, amarante, phalaenopsis ou pissenlit : ces mots n'évoquent pas forcément le monde animal. Pourtant, il s'avère intéressant de dévoiler l'éthymologie de ces plantes, qui apparaissent alors sous un jour différent.

Désormais, les phalaenopsis se feront papillons, les fougères s'envoleront et les pissenlits rugiront !

Même lorsqu'on connait bien les plantes, leurs noms nous paraissent étranges et obscurs. Pourtant, les botanistes n'ont pas nommé les végétaux au hasard : bien souvent, le nom vernaculaire et le nom latin font référence à la forme, la couleur ou l'utilité de l'espèce. Parmi leurs influences, les noms de fleurs inspirés par les animaux sont très fréquents.


myosotis.jpg

Le myosotis ou "oreille de souris"

Le myosotis est une vivace de la famille des Boraginacées. On la reconnait à ses petites fleurs généralement bleues ou blanches. Elle se cultive très facilement.

Myosotisvient du grec mus, qui signifie souris et de otos, qui signifie oreille. Elle doit son nom scientifique traduisible par "oreille de souris" à la forme de ses minuscules pétales.


Ophrys_araignee.jpg

L'ophrys-araignée

L'ophrys est une orchidée terrestre, c'est-à-dire qu'elle possède des racines et peut être plantée. Elle est reconnaissable par le labelle, son troisième pétale, à la forme caractéristique.

Si l'ophrys ne produit pas de nectar pour attirer les pollinisateurs, elle use d'un tout autre stratagème : son labelle imite les insectes. Ainsi, on trouve des ophrys-mouche, abeille, bourdon et bien évidemment l'ophrys-araignée, impressionnante de similitude.


med-tulipe-visoflora-10448.jpg

La tulipe perroquet

Il s'agit d'une vraie tulipe,  mais elle n'est pas tout à fait comme les autres. La tulipe perroquetse distingue par ses pétales froissés aux bords découpés. Elle est du plus bel effet dans les plates-bandes, auxquelles elle ajoute une touche de folie.

Facile de comprendre pour quelle raison cette race de tulipe porte le nom de "perroquet" ! Ses couleurs chatoyantes et l'aspect de ses pétales en forme de plume rappellent les ailes de l'oiseau.


edelweiss2190w.jpg

L'edelweiss, ou "pied-de-lion"

L'edelweiss est une espèce de vivace montagnarde protégée. Symbole de la Suisse et des Alpes, elle arbore une belle couleur de lait, une forme d'étoile et des pétales laineux. Il en existe des variétés cultivables pour le jardin.

Bien qu'edelweiss signifie en allemand blanc noble, et qu'on l'appelle souvent l'étoile d'argent, l'edelweissporte un nom d'animal. Intitulée leontopodium en latin, elle se nomme littéralement "pied-de-lion". L'histoire ne dit pas si c'est à cause de ses pétales poilus.


muflier.jpg

Le muflier ou "gueule-de-loup"

Facilement invasif, le muflier est une vivace d'origine méditerranéenne, et dont le principal atout est sa longue floraison.  Il existe en de nombreuses couleurs et se plait dans toutes les situations.

L'appellation latine, antirrhinum, évoque la ressemblance de la fleur avec un museau. Son premier nom vernaculaire, le muflier, rappelle par sa référence au mufle qu'il s'agit d'une fleur dite "en gueule", à corolle bilabiée. Enfin, sa dénomination la plus connue est bien évidemment la gueule-de-loup, parfois nuancée en gueule-de-lion.


Strelitzia-Nicolai-01.jpg

Le strelitzia ou oiseau de paradis

Réputé pour ses belles fleurs orange et bleu, le strelitzia reginae se cultive dans un climat tropical. En France, on la trouve principalement en Guyane et en Martinique, mais c'est aussi une plante d'intérieur très appréciée partout en métropole.

Sa morphologie en forme de tête d'oiseau et ses teintes très vives lui ont valu le petit nom d'oiseau de paradis.


echium-north-of-golden-gate-bridge.jpg

L'échium ou vipérine

L'échium se reconnait à ses hautes grappes de fleurs bleues qui apparaissent au printemps. C'est une plante mellifère mais irritante au contact de la peau.

L'échium, nom latin qui vient d'echidna, la vipère femelle, est plus souvent connu sous son nom vernaculaire, la vipérine. Cette appellation serait due à la manière dont les étamines sortent de la fleur, telles une langue de serpent.


tigridia-700885.jpg

La tigridie, oeil de paon ou fleur du tigre.

La tigridie est une bulbeuse de la famille des iris qui provient du Mexique. Ses fleurs sont très colorées mais malheureusement éphémères. Il en existe plusieurs variétés.

La tigridia pavonia doit son nom au latin tigris, qui veut dire tigre, et peut parfois être nommé "fleur du tigre". Cette appellation est certainement due à la couleur jaune orangée des pétales. Toutefois, elle est plus souvent appelée en France "œil-de-paon", car certains coloris ressemblent à l'œil qui se trouve sur une plume de paon.


fougere-aigle_003_plante.jpg

La fougère commune ou fougère aigle

La fougère aigleest extrêmement répandue en Europe. Très commune, elle se trouve principalement à l'orée des bois. C'est une plante couvrante qui protège les sols de l'érosion. Elle peut être utilisée dans le jardin pour faire du paillage.

Fréquemment surnommée grande fougère ou simplement fougère commune, la fougère aigle doit son nom à sa ressemblance avec l'oiseau. Quand on regarde une branche, on peut retrouver la même morphologie qu'un aigle en vol.


2701645917_982ba56d19.jpg

Le chardon d'Ecosse ou chardon aux ânes.

Robuste et la plupart du temps bisannuel, le chardon d'Ecosse s'installe facilement dans les jardins. Typiquement européen, on le trouve pourtant dans différentes régions du globe.

On l'appelle chardon aux ânes car ces animaux le mangent. Toutefois, son nom latin, Onopordum, signifie pet d'âne, une dénomination  beaucoup moins élégante.


vin_de_pissenlit.jpg

Le pissenlit, ou dent-de-lion

Le terme pissenlit évoque différentes espèces de fleurs qui ont pour point commun d'être jaunes, plates et rondes. Le véritable pissenlit est une plante diurétique, d'où son nom vernaculaire.

Plusieurs types de pissenlit font référence au latin médiéval dens leonis pour indiquer la forme dentelée de ses feuilles. Ainsi, son second nom vernaculaire est la dent-de-lion, et l'un des genres existant est également appelé liondent.


ornithogale.jpg

L'ornithogale ou lait d'oiseau.

L'ornithogale est un bulbe dont les fleurs blanches en forme d'étoile apparaissent au printemps. Elle est surnommée la dame-de-onze-heures car elle ne s'ouvre qu'en fin de matinée, ou encore l'étoile de Bethléem à cause de sa forme. Elle reste fleurie très longtemps.

Ornithogale est un nom qui provient du grec ornithogalon, qui veut dire lait d'oiseau. On suppose que ce terme symbolise la couleur blanche des pétales, qui ressemble à du blanc d'œuf (le "lait d'oiseau" des grecs). Les oiseaux n'allaitant pas, l'expression "lait d'oiseau" pourrait également figurer le côté beau et précieux de la plante.


phalaenopsis_mauve.jpg

La phalaenopsis ou orchidée-papillon

La phalaenopsis est l'orchidée épiphyte la plus fréquente et la plus facile à cultiver. Elle n'en est pas moins élégante et délicate. Ses larges et épais pétales se couvrent de belles couleurs pour peu qu'on en prenne un peu soin.

Appelée parfois l'orchidée-papillon, la phalaenopsis doit son nom au grec phalaina qui signifie papillon de nuit. Sa forme caractéristique suggère celle d'un papillon.


caillard-fleurs-007.jpg

L'amarante queue de renard

La couleur rouge et les longues grappes de fleurs de l'amarante sont aisément reconnaissables. C'est une plante annuelle qui a la réputation de ne jamais faner, d'où son utilisation dans des bouquets secs.

Certainement la plus belle de toutes les amarantes, la "queue de renard" doit son nom à sa ressemblance frappante avec l'appendice caudal du renard.


delphinium-magic-fountains.jpg

Le delphinium ou pied-d'alouette

Le delphinium est un genre de plantes vivaces ou annuelles dont il existe de très nombreuses espèces. Il est le plus souvent d'un bleu profond tirant sur le violet, mais il en existe d'autres couleurs. Leurs grappes de fleurs sont très appréciées des jardiniers.

Le delphinium doit à sa forme recourbée et prolongée par un gracieux éperon les noms de dauphinelle et pied-d'alouette. Delphinium, en latin de botaniste, et dauphinelle, en langue courante, viennent du grec delphinion, qui veut dire dauphin. Quant au nom vernaculaire "pied-d'alouette", il fait référence à la forme d'une patte d'alouette, dont le doigt arrière très long rappelle l'éperon.