Thèmes

champignons emile couzinet années 50 voyage

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Préhistoire - (25)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Années 50 - Emile Couzinet,Napoléon du navet

Publié à 11:04 par acoeuretacris Tags : emile couzinet années 50
Années 50 - Emile Couzinet,Napoléon du navet
"Trois vieilles filles en folie" -
"On y rit, on ira"
(Emile Couzinet)

L'improbable  Emile Couzinet (1896 - 1964) est une exception dans le cinéma français(c'est d'ailleurs heureux d'une certaine façon). Fils d'un menuisier, il est d' abord projectionniste ambulant, puis  dans les années 20 il devient distributeur de films avec sa société Burgus Films et  propriétaire exploitant de  salles de cinéma. Il fait même construire à Bordeaux, en 1932, une salle de huit cents places dont il dessine les plans, réplique du cinéma parisien  "atmosphérique" (comprendre "décor d'atmosphère", colonnades, balustres, loggias, sculptures, toiles décoratives et une voûte étoilée) Le Rex.

En 1937 il  installe dans les locaux du Casino de Royan (dont il est directeur depuis 1931) "Les studios de la Côte de beauté". Sans complexe il devient aussi réalisateur et y réalise son premier film en 1938  "Le club des fadas" (Couzinet est un admirateur de Pagnol, tous les extérieurs seront tournés à Marseille, on retrouve dans le film  des acteurs ayant joué pour Pagnol, pas les  têtes d’affiche, trop chers,  mais les artistes de second plan : Fernand Charpin, Alida Touffe...), suivront "L'intrigante ou La belle bordelaise (1939)," Andorra ou Les hommes d’Airain (1941) ("drame pyrénéen",  qui restera 56 semaines à l’affiche) et " Le Brigand gentilhomme" (film historique involontairement comique avec ses mousquetaires qui ont l’air de sortir de la Cage aux Folles - 1942).

Ses studios de Royan sont détruits lors du bombardement de la ville en 1945 et il décide de tout réinstaller à Bordeaux.Et en 1946 il y construit Les Studios de la Côte d'Argent : trois plateaux de tournages, des ateliers, des magasins de décor, des salles de visionnage et de montage,  le tout à la pointe de la technique de l'époque. Clef de voûte d'un "empire" régional intégrant production, distribution et diffusion de ses propres films, empire en autarcie totale Couzinet allant jusqu'à nourrir techniciens et acteurs dans son propre restaurant et à les loger dans des hôtels lui appartenant.

Paris, la queue pour "Andorra ou les hommes d'Airain," janvier 1943 - Parisienne de photographie

Le premier film qu'il tourne dans ses nouvelles installations est "Colomba" en 1946(avec le ténor bordelais José Luccioni dans le rôle de Don José), en 1948 il réalise "Le bout de la route" (d'après la pièce de Giono), la critique est unanime dans la condamnation du film et de sa médiocrité.

Au début des années 50, Emile Couzinet change de répertoire et  se reconvertit dans la comédie polissonne de série Z.Avec "pour décor, quelque minuscule patelin, pittoresquement "ben d'chez nous" (...) Pour personnage, les notables locaux (...) et par opposition, les joyeux loustics (...). Pour thèmes interchangeables, les héritages farfelus, les épousailles difficultueuses, les cocufiages à rebondissement, les travestissements. Pour ingrédients les calembours éculés et navrants (...) les sous entendus grassement gaudriolesques (...) les saynètes lestes de music hall ou de cabaret..."(Jean-Pierre Bouyxou)
On y croise les grands seconds rôles de l'époque :Pierre Larquey, Jean Tissier, Frédéric Duvallès, Jeanne Fusier Gir, Robert Lamoureux, Jean Carmet... promus là vedettes, dans des comédies aux titres révélateurs "Trois marins dans un couvent" (1949), "le don d'Adèle" (1950),  "Trois vieilles filles en folie" (1951), "Ce coquin d'Anatole" (1951), "Buridan, héros de la Tour de Nesle" (1951),  "Le curé de Saint Amour" (1952), "Quand te tues tu" (1952), "La famille Cucuroux" (1953), "Le congrès des belles-mères" (1954), "Mon curé Champion du régiment" (1955).

Emile Couzinet en tournage

"Ah, les belles bacchantes"

Cela n'améliore pas ses rapports avec la critique, qui descend impitoyablement ses "œuvres".Couzinet, promoteur d’un cinéma populaire sans prétention (ou populiste et salace si on se veut moins complaisant), réplique : "Je suis paysan, j’ai de la paille dans mes sabots, je ne cherche pas à remporter le prix du festival de Cannes mais à offrir aux travailleurs, à la ménagère, une distraction saine et facile pour le samedi soir.", fidèle a sa devise "On y rit, on ira..." « Il fallait, pour mesurer la vertu ludique du cinoche couzinien, voir une salle entière trépigner de joie tout au long du Congrès des Belles-Mères, assurément le chef-d’œuvre de Couzinet car il s’agit de son film le plus trépidant, le plus hystéro, le plus allègrement vulgaire et le plus puissamment craignos. Les dialogues y sont d’une obscénité renversante, les gags (dignes, par leur agressivité, des Trois Stooges) d’une dinguerie épileptique ». (Jean-Pierre Bouyxou)

Ceci dit le genre est "d'époque" : dans ce registre de comédie polissonne naviguent divers petits maitres.Jean Loubignac, met en scène une enquête du commissaire Leboeuf dans les coulisses d'une revue, prétexte à divers strip-tease et scènes de voyeurisme plus ou moins hypocrites dans son le film le plus connu "Ah les belles bacchantes" (1954 - avec De Funes et Robert Dhéry), un genre de chef d'œuvre du burlesque érotique, interdit au moins de 16 ans à sa sortie. Henry Lepage s'adonne lui au grivois dans tous les genres, le film de "nudisme" ( "L'Ile aux femmes nues" 1952), le polar ("Dupont Barbes 1951), la comédie de boulevard ("Les maitres nageurs" 1950). Jean Boyer réalise "Une femme par jour" en 1948 et "Femmes de Paris" en 1952, Alfred Rode, lui mise sur la plastique de sa femme Claudine Dupuis, dans une série de films dits de cabaret ("Boite de nuit", "Tourbillon", "la môme Pigalle"...)

"Mon curé champion du régiment"

'Trois marins dans un couvent"

L'objectif de Couzinet n'était nullement artistique, on s'en doute, mais économique: réduire les investissement, maximiser les bénéfices. Les moyens étaient clairs pour lui : caresser les gouts du public dans le sens du poil, éviter les vedettes couteuses mais utiliser les seconds rôles connus qui apportaient leur notoriété sans couter trop cher. L'homme était connu pour sa ladrerie proverbiale sauf pour ce qui concernait la table. Fin gastronome, il payait misérablement mais nourrissait fort bien. Durant le tournage de "Buridan" Couzinet demanda à Nadine Olivier, par ailleurs Miss France, de dévoiler sa poitrine, celle ci accepta moyennant une somme une prime de 20 000 francs, Couzinet jugea alors qu'un sein suffirait et octroya donc une prime de 10 000 francs à la starlette. Selon tous ceux qui ont travaillé avec lui  Couzinet était convivial et sa bonne humeur contagieuse, à défaut d'être payé,  on s'amusait bien sur les tournages.

Les films d'Émile Couzinet avec leur comique troupier, leurs chansons à boire et  leur "polissonnerie"ne survivront pas à l’évolution des goûts et des comportements du public français. La concentration de l'industrie cinématographique et l’arrivée de la Nouvelle Vague précipite le déclin du genre cinématographique "Couzinesque", le public a changé et veut autre chose..  Descendu par par la critique, vilipendé par l'Office Catholique en raison  de quelques nudités dévoilées, Couzinet  n'en écrira dialoguera et réalisera pas moins plus de vingt longs métrages; Il reste sans doute le seul cinéaste au monde a avoir cumuler les fonctions de scénariste, dialoguiste, réalisateur, producteur, distributeur, exploitant et  propriétaire de studio.

"Ce coquin d'Anatole"

"Mon curé champion du régiment"

Son dernier film "Cézarin joue les étroits mousquetaires" en 1962ne sera projeté qu’en région bordelaise, pour le critique Jean-Pierre Bouyxou c'est "Le seul film comique du monde qui ne fasse pas sourire une seule fois, dont tous les gags tombent à plat". Son "empire" disparait avec lui en 1964, les studios sont laissés à l'abandon.

Pour la petite histoire Couzinet tenta de dissuader son assistant Sergio Roberti,jugé trop lent et donc nuisant à la rentabilité de la production de faire carrière dans le cinéma, cinq ans plus tard ce dernier prit le pseudonyme de Sergio Leone... La notice nécrologique de "Positif" ironiquement indulgente rappelait néanmoins que Couzinet avait été "l'animateur le plus brillant le plus brillant du cinéma dans le Sud Ouest"concluait "vraisemblablement il aimait le cinéma".

Un prix "Emile Couzinet"récompense chaque année le plus mauvais film français.

"Le curé de Saint Amour"




Jeanne Fusier Gir

Jeanne Fusier Gir (1885 -1973), fille de l' artiste dramatique Léon Fusier,  est l'élève de Firmin Gémier (créateur du Théâtre National Populaire). Elle interprète a ses côtés de nombreux classiques au théâtre Antoine. Elle devient une des interprètes attitrée de Sacha Guitry. "J'ai connu Guitry quand j'avais seize ans. Il en avait à peine davantage et il vint au cours d'art dramatique où je travaillais. Tout de suite, je compris qu'il ne venait pas pour apprendre à jouer, mais prospecter pour découvrir de futurs interprètes. Je lui donnais la réplique de Suzanne dans Le Mariage du Figaro, et ce n'est que plusieurs années plus tard qu'il me donna le petit rôle d'une bonne abrutie qui téléphonait au troisième acte de L'Illusionniste : une « panne » qui me lança."

Au cinéma Guitrylui offre un rôle dans "Le Destin fabuleux de Désirée Clary", "Donne-moi tes yeux", "La Malibran", "Le Diable boiteux", "Toa", "Le Trésor de Cantenac", "Tu m'as sauvé la vie", "Debureau", "La Poison...".

Le congrès des belles-mères

En tout elle tiendra  un "second rôle" dans plus de cent films  :"Un carnet de bal", de Julien Duvivier, "Mon curé chez les riches", de Jean Boyer, "Le Corbeau", "Quai des Orfèvres", "Miquette et sa mère", de H.G. Clouzot, "Ma tante d'Honfleur", de Jayet, "Les Vignes du seigneur", de Boyer, "Le Jardinier d'Argenteuil", de Le Chanois.... Son physique particulier voix haut perchée, petits yeux , un long nez et  chignon en font un personnage comique rival de Pauline Carton autre second rôle incontournable du paysage cinématographique français de l'époque.

Vieille fille refoulée, bigote hypocrite, cuisinière exaltée, duchesse despotique, servante dévouéeelle a tout joué. " Museau de carlin et mines de guenon, c'est une force de la nature: enfant de Marie prolongée, bonniche qui titube dans l'office entre la chopine et l'encaustique, paysanne à bavolet douairière à fanfreluches, elle fait siens tous les ridicules, elle exploite toutes les exagérations. Sa frange sur le front, ses yeux doucement bridés, sa voix toute en susurrements et en pâmoisons, sa démarche chaloupée, ses mines pointues, sa bouche plissée la projettent hors du commun.(...)  Jeanne Fusier-Gir faisait partie de " cette race d'artistes qui, d'une silhouette de trois lignes, tiraient un rôle marquant dont les silences étaient éloquents et qui, à la demande, pouvaient tout se permettre : tirer la langue, siffler un litre, danser le cancan mais aussi verser de vraies larmes. " (Raymond Chirat et Olivier Barrot. " Les excentriques du cinéma français ", Veyrier, 1983).

Jean Tissier

Jean Tissier (1896 - 1973)commence une carrière de journaliste puis débute au théâtre aux côtés de la comédienne Réjane. Il apparait au cinéma des 1927 dans le Napoléon d’Abel Gance. Par la suite Il tourne avec Claude Autant-Lara, Roger Vadim, Christian-Jaque, Gilles Grangier, André Cayatte, Marcel Carné...

Diction traînante, regard ahuri et sournois, nonchalanceet un rien de mollesse, son personnage le plus célèbre sera celui du fakir dans L'assassin habite au 21d'Henri-Georges Clouzot. Il a incarné plus de 200 personnages. "Comme mon personnage était différent de celui que j'avais été pendant mes années d'adolescence et de maturité, avec mon lyrisme, mes emballements, mes fougues ! …Un nouvel être avait surgi en moi … J'étais devenu inséparable d'une certaine conception languissante…flasque…j'étais un mou.. .pendant des années, les provinces françaises ont applaudi ce mou…qu'on a ensuite trouvé irrésistible…"

À l'aube des années 1960, son étoile palit.Ses deux dernières apparitions sur le grand écran se font dans «la Veuve Couderc» de Pierre Granier-Deferre (1971 et dans «Sex-shop» de Claude Berri (1972)..

Jean Tissier, Suzy Delair,  "L'assassin habite au 21"

Commentaires (13)

audrey
coucou ma mimi
tout joli tout sa le dino aume bien napoleon mais je sait pas pourquoi
tu a de bonne idee pour metre dans ton blog
passe une bonne journée
et oubli pas mon bisous ce soir si tu n'est pas fatiguer pour me le faire lol
je t'adoOore
bisous
http://lesplusbeaucheval.centerblog.net


daddy
hello salut kikou comment va tu moi je vais tres bien, nous voila le dernier jour de la semaine que je te souhaite tres bonne surtout s'il est en musique
gros bisous de ton dj preferer
http://mesmusiquesperso.centerblog.net


lilimay
bonjour Mimi petit passage tardive (je vais refaire mon blog) pour te souhaiter une bonne après midi plein de soleil bisous
http://lilimay.centerblog.net


daddy
Voila la semaine terminer bonne soirée et bon week end
gros

____________________________________$$$$$$$
__________________________ _________$ $$$$$$$$
___________________________________$$$$
___________________________$$$_ ___$$$$
_________________________$$$$$$$__$$$$$$$$$$$
_______________________$$$ $$$$$$___$$$$$$$$$$$
_______________________$$$$_________$$$$$$$$$$
____________ ____$$$$__$$$$________________$$$$
________________$$$$__$$$$$$$$$$$_____$____$$ $
__________$$$___$$$$___$$$$$$$$$$$__$$$$__$$$$
_________$$$$___$$$$$___$$$$$$$ $$$__$$$$$$$$$
___$$____$$$_____$$$$__________$$$___$$$$$$$
__$$$$__$$$$_____$$$ $____$$___$$$$_____$$$
__$$$$__$$$_______$$$$__$$$$$$$$$$
___$$$$$$$$$______$$$$ __$$$$$$$$$
___$$$$$$$$$$_____$$$$___$$$$$$
___$$$$$$$$$$$_____$$$
____$$$$$$$$$ $$____$$$$
____$$$$$__$$$$$____$$$
____$$$$$___$$$$$
____$$$$$____$$$$
_____$$$$
De votre dj de center preferer

http://mesmusiquesperso.centerblog.net


lilimay
bonsoir Mimi je viens te souhaiter une bonne soirée et te laisser ma nouvelle adresse de mon blog http://lilimay01.boosterblog.com bisous
http://lilimay.centerblog.net


invention
mimi cadeau pour toi sur mon blog et happy birthday
joyeux anniversaire
http://invention.centerblog.net


pascal
je te souhaite une bonne journee

chouky

_________Z
________ZZZ
______Z_ZZZZZ
______ZZZZZZZZZ
_______ZZZ ZZAZZZZ
________ZZZZZZZZZZZ
_________ZZZZZZZZZ
_________ZZZZZZZZZ
_________ZZZZZ ZZZZZ
_________ZZZZZZZZZZZ
_________ZZZZZZZZZZZZZ
_________ZZZZZZZZZZZZZZ
______ ___ZZZZZZZZZZZZZZZZZ
_________ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
_________ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
__________ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
___________ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
_______ ____ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
_____________ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
___ ___________ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
______________ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ ZZZZZ
_______________ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
_______________ZZZZZZZZZZZZZ ZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
________________ZZZZ__ZZZ____ZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
_____________ ____ZZ___ZZZ_____ZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
_________________ZZ___ZZZ_____ZZZZZZZZZZZZZZ ZZZZZZZ___ZZ
_________________ZZ___ZZZ______ZZZZZZZZZZZZZ_ZZZZZZZZZZZ
__________ _______ZZ___ZZZ______ZZZZZZZZZZZZZZ_ZZZZZZZZZ
________________ZZZ___ZZ_________Z ZZZZ___ZZZZZ
___________ZZZZZZZ___ZZZ__________ZZZZZ____ZZZ
________ZZZZZZZZZZZZ ZZZ_____________ZZZ____ZZZ
____ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ_________ZZZ_____ZZZ
___ZZ ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ______ZZZ______ZZZ
__ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ ZZ_______ZZZ
_ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ_____ZZZ
_ZZZZZZZZZZZZZZZZZ ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ_ZZZ
_ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
_ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
_ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
http://chouky39.centerblog.net


Nanou
Bonjour ma Mimi,je venais te souhaiter un magnifique anniversaire...Un petit cadeau t'attend chez moi...Je te fais des très très gros bisous...
http://minisreveries.centerblog.net


lilimay
bonjour Mimi je viens te souhaiter une bonne journée remplie de soleil bisous http://lilimay01.boosterblog.com


lesplusbeaucheval
coucou mimi
aujourd'hui et
un jour exceptionelle
je t'adoOore je sait pas quesqu'il
m'arrive !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
happy bursday to you petit coeur
et oui il me semble que....
c'est l'anniversaire de mon ptit coeur
aujourd'hui !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
je te fait plein de bisous
pas n'importe les quelles de bisous
des megas geant bisous rien que pour toi
peut -etre un petit pour caline
passe une bonne journée ma choOoupinette
que j'adoOore énoOormement
bisous

"audrey" qui t'aime
http://lesplusbeaucheval.centerblog.net


lilimay
re moi je viens de voir que c'est ton anniversaire alors je te souhaite un bon et heureux anniversaire avec tout pleins de bonnes choses gros bisous


krystal
JE TE SOUHAITE un bon week end
bisous
http://angeoudemongif.centerblog.net


invention
je vois que t as pas poste c est bon signe c est que t es partit acheter le chmpagne
bonne anniversaire mimi
oublie pas kdo
bizzzzzzzzzzzzzz
http://invention.centerblog.net


Ecrire un commentaire