Animaux - Oiseaux - Le Vanneau Huppé -

Publié à 13:54 par acoeuretacris Tags : oiseaux vanneau huppé animaux
Animaux - Oiseaux - Le Vanneau Huppé -
Le Vanneau huppé est un oiseau élégant, très commun dans les zones tempérées d’Eurasie.
Le mâle adulte en plumage nuptial a les parties supérieures d’un vert profond et brillant, y compris sur les couvertures alaires et les tertiaires. Les scapulaires présentent un reflet violet. Les rémiges primaires ont les extrémités blanc chamoisé. Le bas du dos présente une bande châtain sur le croupion.


La queue est blanche avec une large bande subterminale noire et une étroite ligne blanche à l’extrémité. Mais les rectrices externes sont entièrement blanches.
Les parties inférieures sont blanches, excepté le menton, la gorge et la poitrine qui sont noirs. Les couvertures sous-caudales sont châtain orangé. Le dessous des ailes présente des couvertures blanches, excepté pour les médianes et les grandes couvertures qui sont noires, comme les rémiges. Les ailes sont longues et larges.
Sur la tête, le mâle nuptial a le front, la calotte et la crête noirs. La face peut être blanche avec des marques noirâtres autour des yeux, sur les joues et les couvertures auriculaires. L’arrière de la calotte et la nuque sont teintés de châtain.

Le bec droit est noirâtre. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont rosâtres.


En plumage internuptial, le mâle a les plumes du manteau et les couvertures alaires bordées de chamois clair. Sur la tête, la face devient chamois avec une tache noire sous l’œil. Le menton, la gorge et le haut de la poitrine sont blancs, tandis que le large collier noir est réduit.


La femelle adulte en plumage nuptial a la tête moins nettement marquée que le mâle, et la crête est plus courte.

Elle est semblable au mâle en plumage internuptial.


Le juvénile est plus terne que les adultes internuptiaux, et a une crête plus courte. Sur les parties supérieures, les plumes sont très nettement bordées de chamois clair.


Le Vanneau huppé émet des cris ténus et plaintifs en vol et lorsqu’il est excité au milieu du groupe en train de se nourrir au sol. On peut alors entendre des « wee-ip » sur des tonalités variées.

Le chant territorial « coo-wee-ip » ou «  wee-willuch-coo-wee-ip » est émis en vol.

Les chants lancés au cours des divers comportements sont principalement émis tôt le matin, mais aussi jour et nuit pendant la période nuptiale si le temps est clément.
Les phrases chantées suivent chaque étape du vol, excepté quand le mâle effectue ses roulades d’un côté à l’autre. A ce moment-là, on peut entendre comme un bourdonnement provoqué par les extrémités des ailes.

Habitat

Le Vanneau huppé se reproduit dans des habitats ouverts variés, habituellement au sol nu ou à la végétation basse. On le trouve aussi dans les zones humides, les marais, les landes de bruyères, les champs cultivés et les prairies.
En dehors de la période de reproduction, on peut le voir souvent dans les champs moissonnés, et il dort dans les anciens pâturages.

Lieux de vie

Le Vanneau huppé est commun dans l’Eurasie tempérée. Cette espèce est très migratrice et hiverne plus au sud, aussi loin que l’Afrique du Nord, le nord de l’Inde et la Chine.

Les oiseaux des zones situées le plus à l’ouest de l’Europe peuvent être résidents.
Le Vanneau huppé peut occasionnellement être observé en Amérique du Nord après certaines tempêtes et ouragans.

Comportement

La Vanneau huppé se nourrit principalement d’une grande variété d’invertébrés. Il lui arrive de se nourrir en groupes mixtes avec des pluviers et des Laridés.
Il se nourrit parfois en remuant le sol avec ses doigts afin de déloger les invertébrés qui s’y cachent. Il se nourrit aussi bien de jour que de nuit, et plus particulièrement durant les nuits de pleine Lune.


Le Vanneau huppé est très migrateur dans la majeure partie de sa distribution. Cette espèce migre surtout pendant la journée et en grands groupes.


Cet oiseau effectue plusieurs parades selon la période. Il émet un chant pendant le vol au cours des disputes entre mâles afin d’établir le territoire. Cependant, les contacts physiques sont rares.

Une fois le territoire établi, le mâle y reste en permanence et chasse les intrus tout en surveillant sa partenaire.

Le mâle effectue une parade nuptiale spectaculaire, un vol chanté avec des ascensions abruptes et des plongeons verticaux. Il pratique aussi des roulades en vol d’un côté à l’autre. A ce moment-là, on peut entendre un bourdonnement provoqué par les extrémités des ailes.

Le vol du vanneau huppé

Le Vanneau huppé, en dehors du vol nuptial, vole avec une progression irrégulière et plutôt lente à cause de ses grandes et larges ailes.


Reproduction

La Vanneau huppé est monogame pour la saison, mais peut parfois être polygame. La ponte a lieu entre fin mars et début juin. Il est très territorial et en général, il nidifie en solitaire.

Le nid est sur le sol, là où l’herbe est rase. C’est une dépression peu profonde tapissée de tiges d’herbes et de feuilles.


La femelle dépose 4 œufs bruns marqués de noir. L’incubation dure environ 21 à 28 jours, assurée par les deux parents. Elle débute juste après la ponte du dernier œuf.

Les poussins sont couverts de duvet brun clair strié et tacheté de noir, et ils ont la nuque blanche.
La femelle les couve mais les deux adultes les nourrissent et prennent soin d’eux. Les jeunes sont emplumés au bout de 5 à 6 semaines après la naissance. Ils atteignent leur maturité sexuelle à un an.


Alimentation

Le Vanneau huppé se nourrit d’invertébrés tels que les vers de terre et les insectes. Il consomme des scarabées (larves et adultes), des fourmis, des mouches, des phalènes, des criquets, et aussi des araignées et des escargots. Il se nourrit habituellement dans les zones cultivées, de jour comme de nuit.

Le Vanneau huppé a subi des déclins par le passé à cause des changements survenus dans son habitat, en particulier le drainage des zones humides. Aujourd’hui, l’intensification et les changements dans les pratiques agricoles entraînent une réduction des naissances.
La pollution par les hydrocarbures menace plusieurs de leurs haltes migratoires sur les côtes de la Mer Baltique. Les nids sont détruits par les mammifères introduits et les rapaces. La chasse et la collecte des œufs jouent aussi un rôle important dans ces déclins. Cependant, les populations ne sont pas en danger actuellement.

QUELQUES MESURES :

L : 28-31 cm
Env : 82-87 cm
Poids : 128-330 gr
LONGEVITE : Jusqu’à 18 ans

Commentaires (6)

Josiane
Je viens de regarde sur ton blog car hier après midi j'en avais un dans lka pririe en face de la maison. je ne savais pas ce que c'était et ce sont des amis blogueurs qui mi m'on donné le nom. J'aitrpuvé ton blog par l'intermédiaire de google
Merci et bon week end
Josiane
http://http://Josiane64.canalblog.com.centerblog.net


catherine
bonjour, aujourd'hui j'ai découvert dans les champs autour de mon village(dans le Béarn) un oiseau que je n'avais jamais vu: le vanneau huppé... en faisant de recherches sur le net, je suis tombée sur votre site. Me permettez-vous d'emprunter une de vos photos (le vanneau en vol) en faisant le lien vers cet article que je trouve fort bien documenté et me semble-t-il le plus complet de ce que j'ai pu trouver sur le net ?
cordialement à vous...
catherine http://grisetrose.com


mimi
Bonjour Catherine..
J'en ai vu un couple pour la première
fois aussi dans mon jardin il y a
quelques jours...
J'ai pu prendre quelques photos..
que j'ai postées le 9 février..
Vous pouvez prendre celles qui vous intéressent..
Merci de votre visite.. Bonne journée
cordialement..

Mimi
http://fr.pickture.com/blogs/acoeuretacris


Anonyme
14/02/2012
Bonjour,
Depuis quelques jours, nous observons plusieurs centaines de cette espèces dans la région de Rennes à Betton précisément.


catherine
Merci Mimi , je n'avais pas vu votre message, je suis en train de préparer mon billet sur mon blog, il paraîtra dans la journée, et une de vos photos renvoie sur votre blog pour plus d'infos si mes lecteurs le souhaitent! boenn journée
Catherine


mesgourgues catherine
Nous habitons Hagetmau dans les Landes, ce vanneau est resté au moins une heure dans notre parc en pleine ville, une amie m'a dit, qu'elle en avait vu chez elle également, nous sommes à environ 100 mètres du Louts.


Ecrire un commentaire