Thèmes

aquariophilie eau douce fruits arbres fruits

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Préhistoire - (25)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Arbres et arbustes - Le cèdre du Liban (Cedrus libani )

Publié à 16:47 par acoeuretacris Tags : arbres
Arbres et arbustes - Le cèdre du Liban (Cedrus libani )

Origine : le Cèdre du Liban pousse en forêts, au Liban ; introduit par les Croisés. Bernard de Jussieu ramène un plant du Liban, dans son chapeau, en 1734 : ce plant atteint 20 m aujourd'hui (labyrinthe du Jardin des Plantes, à Paris).

 

Cèdre de l'Atlas, Cedrus atlantica, est originaire d'Afrique du Nord, aux aiguilles bleutées (vert glauque). Selon certains botanistes, dans un passé très lointain, cet arbre vivait également en Europe à l'état naturel. De tout le genre, c'est l'espèce la plus rustique et elle peut se reproduire spontanément à partir des graines.


Cèdre pleureur, mutation naturelle, rare, exploitée par les botanistes pour son aspect décoratif étrange. En général, il se développe sur un plan, avec deux branches opposées qui poussent à l'horizontale. Celui de l'arboretum de Chatenay-Malabry (6 km au Sud de Paris) est exceptionnel, car il s'est développé sur tous les côtés, couvrant 680 m². Il a été sélectionné en 1895.


Cèdre de Chypre, Cedrus brevifolia est originaire de Chypre. Ses aiguilles sont les plus courtes : 1-2 cm.


Cèdre de l'Himalaya, Cedrus deodora (aiguilles les plus longues de 4-6 cm ; rameaux pendants caractéristiques ; flèche souvent inclinée ; cônes dressés de 12 cm).


Rusticité :
Cedrus atlantica : zone 6 (il supporte le froid jusqu'à -23°).
Cedrus deodora et Cedrus libani : zone 7 (ils supportent le froid jusqu'à -17°).
Durée de vie : 300 ans.
Taille maximale : 40 m dans son habitat d'origine, mais 20 m en culture.
Port (arbre isolé) : la silhouette du Cèdre du Liban est particulière


Écorce gris foncé, qui reste lisse et luisante jusque vers l'âge de 25 ans, pour se fissurer ensuite en écailles de petites dimensions.


Feuillage persistant : les aiguilles sont courtes (3 cm), piquantes, à section triangulaire, disposées en faisceaux sur de courts rameaux. On peut les confondre avec celles du Mélèze, mais le rameau qui porte les aiguilles du Mélèze est plus large et plus net.


Fruits en cônes dressés de 10 cm. Ils s'écaillent sur place en 3 ans, ne laissant que la tige centrale dégarnie. D'abord vert jaunâtre, ils deviennent pourpre violacé à maturité.

 

Différences Cèdre du LibanCèdre de l'Atlas
Taille 20-40 m 50 m
Port le houppier s'élargit chez les sujets âgés et la cime devient plate (tabulaire) au bout d'une centaine d'années. plus érigé et élancé que chez le cèdre du Liban, surtout lorsqu'il est jeune.
Branches étagées, en arc plus courtes que chez le cèdre du Liban et ascendantes.
Écorce gris foncé, qui se craquelle verticalement en vieillissant gris clair, qui se craquelle en vieillissant
Aiguilles vert foncé vert glauque (bleuté)
Cônes 10 cm de long 6 cm de long, avec souvent un petit creux au centre

 

Tradition : Gilgamesh, héros mythique de la ville d'Our (Mésopotamie) s'illustre notamment dans la quête de cèdre. La Croix du Christ aurait été faite en Cèdre, pour la traverse, et en bois d'Olivier pour le pieu.


Utilisations : Les Mésopotamiens dédiaient le cèdre aux temples (superbes panneaux au Musée du Louvre et au British Museum). Les Égyptiens l'utilisaient également pour les portes des temples (expéditions commanditées par la reine égyptienne Hatshepsout, qui sont détaillées en bas-reliefs au temple de Deir El-Bahari). Dans la Bible, il est dit que le cèdre servait aux échafaudages.
Dans l'astrologie celtique, le cèdre symbolise "la confiance".
Le Cèdre est l'emblème du Liban.       


Le Cèdre du Liban était planté dans les parcs et arboretums en Europe, avant d'être détrôné par le Cèdre de l'Atlas (dans les années 1860, il a été employé pour reboiser les massifs du Lubéron et du Ventoux, dont le climat s'apparente à celui de l'Afrique du Nord). Depuis quelques années, le plus planté dans les jardins est le Cèdre de l'Himalaya, caractérisé par ses rameaux qui tombent en bout de branches et une
flèche inclinée.

En Amérique, pousse le cèdre jaune : chez les Tsimshians, avant que les tissus européens ne soient disponibles vers 1820, les vêtements de tous les jours étaient tissés d'écorce de cèdre. Les femmes enlevaient seulement une petite partie de l'écorce de chaque arbre. Une râpe et un battoir à écorce rendaient la partie intérieure flexible (la partie extérieure était rejetée). Les vêtements en cèdre étaient chauds et imperméables, deux qualités particulièrement appréciées dans un climat humide.



Commentaires (1)

Micklys
.
# Bonjour, c'est Micklys #

"Vacances : période ou l'on dépense des centaines d'euros pour savoir à quoi ressemble la pluie dans les autres parties du globe." (Robert Orben)

J'ai toujours plaisir à recevoir ta visite !

Hier après midi, grand nettoyage de la friteuse électrique ! Pouah ! J'ai horreur de faire ça ! lol ! Après je me suis éclatée sur Flat Out ! Waouh !Et puis, j'ai ronchonné car mes séries américaines ont commencé en retard à la TV ! Pfff !
Aujourd'hui, je vais essayer de m'activer un peu, j'ai tellement de choses à faire ! MDR !

Même temps nuageux et quelque peu pluvieux prévu pour ce jour sur Soissons ! T° 20° ! Un peu frais pour un début juillet !

Je te souhaite un agréable mardi - Bisous - A plus !
.
http://igabiwa.centerblog.net


Ecrire un commentaire