Thèmes

lithotherapie magie Howard Thurston

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Préhistoire - (25)
· Au Jardin - (27)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Mammifères - (29)
· Monde marin - (37)

Rechercher
Recherchez aussi :

Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Magie et Magiciens - Howard Thurston - 1869-1936 -

Publié à 09:57 par acoeuretacris Tags : magie Howard Thurston
Magie et Magiciens - Howard Thurston - 1869-1936 -

 

Howard Thurston (1869-1936), a sans doute créé l'un des plus grands spectacles de l'histoire de la magie de scène, il employait des douzaines d'assistants, de mécaniciens et autres corps de métier, avec des tonnes de matériel et de décors. Lors des tournées annuelles qu'il effectua aux États-Unis et qui se poursuivirent pendant vingt-huit ans, le transport de son matériel exigeait des wagons entiers, presque autant que pour un cirque. Au plus fort de son succès, Thurston dirigea des ateliers de la taille d'une petite usine, regroupés dans un studio de cinéma transformé. Plus de trente mécaniciens des plus habiles y fabriquaient les nouvelles illusions et les accessoires destinés aux prochaines tournées. Ces appareils remplissaient quatre entrepôts. On a estimé que durant toutes ces années, Thurston devait avoir dépensé environ un million de dollars pour mettre au point ces illusions qui ont enchanté une génération d'Américains. L'illusion "La dame et le lion" fut mise au programme du spectacle de Thurston en 1910 et fut présentée jusqu'en 1929. Il utilisait deux grandes cabines que l'on pouvait voir vides au début du numéro, la dame entrait dans la cabine de droite et les rideaux des deux cabines étaient fermés. Quand on dévoilait la première cabine, on y découvrait un lion en cage à la place de la partenaire, tandis que la dame apparaissait dans une cage de métal suspendue à l'intérieur de la seconde cabine.

Entre les mains de Thurston, la lévitation atteignit les sommets du spectaculaire. Cette illusion nécessitait à elle seule une installation de scène tout à fait indépendante, une musique appropriée, des accessoires encombrants et toute une garde-robe de costumes spéciaux. Le public ne voyait évidemment jamais la machinerie qui pesait plus d'une tonne et remplissait huit grandes caisses. Il fallait, dans chaque nouvelle salle, installer un réseau de fils d'acier pratiquement invisibles et un treuil caché, boulonné au plancher. Pour arriver à une illusion parfaite, des semaines entières furent nécessaires pour régler les éclairages. Des assistants, vêtus en Indiens, apportaient sur scène une chaise à porteurs tout à fait vide, et la princesse Fernanda y apparaissait soudain. Thurston l'hypnotisait, frappait dans ses mains, et elle tombait en arrière dans les bras de deux hommes qui la déposaient sur un canapé. La musique s'arrêtait et, sur l'ordre de Thurston, la princesse s'élevait lentement jusqu'à plus d'un mètre du sol. On évacuait le divan, puis un cerceau de métal était passé autour de son corps pour bien prouver que rien ne la soutenait. On faisait ensuite passer le cerceau dans l'assistance pour qu'il soit examiné. Plusieurs spectateurs montaient même sur scène pour toucher la main de la femme et tourner autour de son corps suspendu. Sur un nouvel ordre de l'illusionniste, on enveloppait la princesse d'un drap et elle flottait à présent au-dessus de la rampe, surplombant la première rangée des spectateurs, puis revenait au centre de la scène. «Je vais vous montrer maintenant quelque chose dont vous vous souviendrez votre vie entière !» s'écriait Thurston. Il tirait le drap : la princesse avait disparu ! Thurston a gagné et perdu plus d'un million de dollars, il fut sans doute le plus grand illusionniste des États-Unis, pendant presque 30 ans!