Thèmes

arbres archeologie pyramide bosnie préhistoire

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Préhistoire - (25)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Archéologie - Pyramides de Bosnie

Publié à 14:49 par acoeuretacris Tags : archeologie pyramide bosnie
Archéologie - Pyramides de Bosnie

L’affaire des pyramides de Bosnie a commencé fin 2005 avec un article de presse faisant référence à la présence d’une pyramide sous la colline de Visocica.
4 ans après, il ne s’agit plus d’une seule pyramide mais de cinq.
Il convient d’appréhender cette découverte avec beaucoup de prudence tant les controverses sont violentes.
En effet, à ce jour, les fouilles continuent dans la vallée des pyramides bosniaques mais aucun résultat n’a été présenté devant la communauté scientifique ou publié dans une revue officielle.

Colline ou pyramide ?

En 2005, l’écrivain bosniaque Semir Osmanagic bâtit une théorie révolutionnaire à partir d’une observation.
La colline Visocica mesure 213 m de haut. Si on l’observe avec un certain recul, elle ressemble un peu à une pyramide.

D’après lui, c’est la civilisation des Illyriens qui aurait construit des pyramides environ 12 000 ans avant notre ère.

L’Illyrie est l’ancien nom de la partie Nord des Balkans qui a été colonisée par les Grecs au VIIIe siècle avant notre ère puis par les Romains en 27 avant notre ère.

 

pyramide-bosnie-126f9d2.jpg

Pyramide de Bosnie.  Alun Salt

Lors de la dernière période glaciaire, la Bosnie subissait un climat très rigoureux. Cette région montagneuse était parsemée de nombreux glaciers.
On ne peut pas dire, comme le prétend Semir Osmanagic, que cette région était propice à l’épanouissement d’une civilisation.
On a bien retrouvé quelques campements mais ils appartenaient à des chasseurs-cueilleurs.
Dans l’ensemble de l’Europe de l'Est comme de l'Europe du Nord, à cette même époque, des petits groupes d’hommes peuplèrent les côtes stériles mais dépourvues de glace.
Il est fort probable que les campements côtiers se multiplièrent car la température y était plus clémente, particulièrement à partir de 10 000 ans avant notre ère.
Mais, la plupart des côtes telles quelles étaient à ce moment là ont été submergées depuis longtemps.

Toujours est-il que les paléontologues n’ont trouvé aucune trace en Bosnie d’une brillante civilisation disparue et capable de construire des pyramides.

En fait, si pyramide il y a, nous ne disposons d’aucune date officielle et confirmée. Semir Osmanagic est lui-même revenu à plusieurs reprises sur la datation initiale.


pyramide-lune-126fa1a.jpg

Pyramide de la Lune de Bosnie. Image Radoslaw Botev.

Par contre, une équipe de géologues menée par le professeur Vrabac a analysé le site en mai 2006. Les conclusions sont formelles : La colline est une formation géologique naturelle.
Plusieurs carottages ont été effectués et le rapport a été validé par le Conseil de Recherche et d’Enseignement du Département des mines et de géologie de Bosnie-Herzégovine.

Depuis avril 2006, date du début des fouilles, cinq « pyramides » auraient été détectées dont deux avec l’aide de la NASA.
Elles ont été respectivement baptisées : Pyramide du Soleil, pyramide de la Lune, pyramide du Dragon, pyramide de la Terre ; la dernière n’ayant pas encore de nom.
En fait, il s’agit de collines qui d’après la Fondation du parc archéologique de la pyramide bosnienne du Soleil, en charge des fouilles, renfermeraient d’autres pyramides.

Les noms donnés aux « pyramides » font bien sûr référence à différents sites archéologiques du Mexique, notamment Teotihuacán et ses célèbres pyramides du Soleil et de la Lune.
Rappelons d’ailleurs que ces appellations modernes ne sont que des suppositions basées sur la religion en vigueur à cette époque en Méso-Amérique.

Résultats des fouilles

Des rumeurs sur Internet font état de hiéroglyphes découverts dans les « pyramides » mais sans qu’aucun rapport officiel ne vienne les étayer.
Pas la plus petite publication de la part de cette fondation ce qui, vous en conviendrez, n’est pas orthodoxe.
Cela ressemble fort à un canular.


pyramide-soleil-126fa66.jpg

Dalles retrouvées à l'emplacement de la pyramide du Soleil.

Si une telle découverte avait été faite, on pourrait penser que la fondation se serait empressée de le faire savoir, trop contente de clouer le bec à tous ses détracteurs.

Chaque fois qu’une découverte d’envergure est effectuée, une publication dans un magazine scientifique s’impose.
C’est une procédure habituelle qui permet d’officialiser les découvertes.

D’autres rumeurs parlent de souterrains qui relieraient les pyramides entre-elles. La découverte de galeries à cet endroit n’a rien d’extraordinaire quand on sait que cette région renferme de nombreux sites archéologiques datant du Néolithique et de l’époque médiévale.
A l’emplacement de l’actuelle colline, se trouvait Visoko, l’ancienne capitale médiévale bosniaque.


pyramide-lune-2-126fae9.jpg

Premières excavations de la Pyramide de la Lune.

Il n'y a donc aucun doute sur le fait que les fouilles en cours délivrent de nombreux vestiges mais sans sérieuses analyses, il est fantaisiste d’avancer la moindre date.

Le site officiel fait également état, en février 2009, de la découverte de blocs de pierres qui ont été analysées.
Il s’agit de blocs en argile mal cuite broyée avec de l’eau.
Cette technique de « béton » était utilisée par les Romains.

Avant d’affirmer que cette « ancienne civilisation » utilisait la même technique, il faudrait déjà que nous disposions d’une datation.
Car logiquement, il s‘agit très probablement de vestiges romains. Cela n’aurait rien d’étonnant puisque cette région a été colonisée par les Romains en 27 avant notre ère.

L’existence de pyramides en Europe serait une découverte majeure. Il est donc regrettable que toute cette affaire soit menée avec autant d’amateurisme.

Cette région est pauvre et l’arrivée de tous les curieux est une véritable aubaine pour la population locale.

Commentaires (2)

ROSELYNE
BONJOUR MIMI ... CE SERA FAIT ...
MOI JE DIT ACORSETACRIS LOLLL
BONNE FIN DE SOIREE ...MECI DE TON PASSAGE..
BISOUS
ROSE
http://CESTICI.centerblog.net


argaut
si cette personne non professionnelle ne menait pas ce chantier, qui le
ferait...? Les scientifique ont d' autres chats à ******** avant d' entamer
des recherches sur des suppositions. Cela peut se comprendre mais il ressort de cette logique que des découvertes "conventionnelles"


Ecrire un commentaire