Thèmes

symboles tourisme paris pont patrimoine culturel

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Préhistoire - (25)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Tourisme et histoire-Les Ponts de paris-Passerelle arts

Publié à 18:27 par acoeuretacris Tags : tourisme paris pont

 La Passerelle des Arts



Située entre l’Institut (Académie Française) et le Louvre, la première passerelle a été édifiée entre 1802 à 1804. C’est le premier ouvrage de ce type utilisant la fonte et s’inspirant de techniques anglaises. C’est très certainement grâce au rapport de l’inspecteur général des Ponts et Chaussées Emiland Gauthery qui insistait sur le fait que le fer était plus compétitif que la pierre que la décision d’utiliser cette technologie a été prise.

Les travaux ont été confiés à Louis-Alexandre de Cessart âgé de 82 ans, doyen des inspecteurs généraux des Ponts et Chaussées et à Jacques Dillon son élève. C’est aussi le seul pont de Paris à avoir un tablier rigoureusement horizontal et légèrement surélevé par rapport aux quais. Elle était constituée de 9 arches ayant chacune 17 mètres d’ouverture.



Lors de l’élargissement du quai Conti en 1852 deux des arches ont été remplacées par une arche unique en acier puddlé*. Sa largeur était de 10 mètres. Gênant la circulation fluviale ses piles étant fréquemment heurtées par des péniches, elle a été démolie en 1981.

Il faut savoir que c’était le premier « pont » de Paris exclusivement réservé aux piétons. Jusqu’en 1849 il faut payer un sou pour traverser, ce que 65000 parisiens font le jour de l’inauguration. Si de nos jours on privatise les autoroutes on a rien inventé. En effet en 1801 une concession à été donnée à une compagnie pour la construction et l’exploitation de trois ponts. Le premier à été construit en bois et, quand la fonte lui a été imposée pour les deux autres, cette compagnie face au surcoût a demandé que ses droits d’exploitation soient prolongés de 25 à 60 ans.



En 1979, le pont s’effondre en partie après avoir été heurté par une barge. Après bien des palabres la décision de le reconstruire est prise, L’actuelle passerelle édifiée de 1982 à 1984 par Louis Arretche, large de 11 mètre et longue de 155 mètres, est constituée de sept arches en acier de 22 mètres d’ouverture appuyées sur des piles [1] et des culées [2] en bétons armé, d’un tablier composé de 5 poutres en acier de 152 mètres qui supportent un plancher en azobé [3]. Cet ouvrage à été inauguré le 27 juin 1984 par Jacques Chirac alors Maire de Paris.

**********

[1] Massif de maçonnerie servant de support intermédiaire au tablier d’un pont.

[2] Ouvrage d’appui à l’extrémité d’un pont, d’une voûte. Une culée d’arc-boutant par exemple.

[3] Bois très dense qui perd et reprend difficilement de l’humidité, il ne jouera donc pas sous l’influence des variations saisonnières de l’humidité ambiante.