Thèmes

shadoks série1 ibis oiseaux animaux oiseaux

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Préhistoire - (25)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Recherchez aussi :

Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Animaux - Oiseaux - L'Ibis sacré -

Publié à 15:45 par acoeuretacris Tags : ibis oiseaux animaux
Animaux - Oiseaux - L'Ibis sacré -
Les anciens Egyptiens admiraient l’ibis sacré (Threskiornis aethiopicus). Ils l’apprivoisèrent et en firent le dieu Thot, symbole de l’éloquence et du savoir. L’ibis sacré gardait les temples et faisait l’objet d’un culte fervent.

A cette époque, aucun roi, ni pharaon n’aurait accepté d’être enterré sans la présence à ses côtés de nombreuses momies du dieu-ibis.

C’est pourquoi on a retrouvé autant d’ibis sacrés momifiés dans les sépultures.

Distribution

La population d’ibis sacrés est en forte diminution sur les bords de la mer Caspienne et à l’est de la mer Noire.

En revanche, cet oiseau est encore bien présent en Afrique et à Madagascar.

Hôte de toutes les zones humides, il était autrefois abondant le long du Nil. Il a aujourd’hui disparu d’Egypte pour des raisons inconnues.

Dieu Thot. image Mike Willis

Distribution actuelle: Toute l’Afrique au sud du Sahara sauf dans les forêts humides, Madagascar, Seychelles et sud de l’Iraq

Portrait de l'ibis sacré

Assez longiligne, l’ibis sacré est plutôt court sur pattes. Il arpente les marais et les rives des fleuves, scrutant le fond envasé des eaux peu profondes pour y dénicher ses proies.

Il se nourrit de grenouilles, d’insectes, de larves, de serpents et de crustacés divers.

Charognard à l’occasion, il ne dédaigne pas un cadavre de petit mammifère ou de poisson mort.

Ibis sacré en plein vol. image Lip Kee

Dans les îles d’Afrique du Sud, il tue les oisillons des cormorans et dévore les viscères des oiseaux morts.

On le rencontre en couples ou en petits groupes. Très sociable, il se mêle volontiers aux troupeaux sans s’inquiéter des bergers.
En vol, les ibis sacrés forment de longues lignes ondulantes, où chaque individu reproduit les mouvements de celui qui le précède comme le font les pélicans.

Les ibis volent en cadence, planant, glissant et ondulant au rythme lent des battements de leurs larges ailes.

L'ibis sacré est un oiseau sociable. image Cliff 1066

L’ibis sacré n’est pas un oiseau migrateur. Il effectue des déplacements limités, abandonnant le continent africain pour aller se reproduire dans les petites îles côtières.
Sa longueur est de 65 à 75 cm environ.

Reproduction

En France, certains ibis échappés de captivité, on commencé à se reproduire près du Golfe du Morbihan.

Couple d'ibis sacrés. image Frames of Mind

Un nid rencontré au sol est exceptionnel. L’ibis sacré niche en colonie, dans les arbres proches de l’eau.
Le nid ressemble à une plate-forme plus ou moins volumineuse, constituée de branchages.

Les deux parents participent à sa construction et couvent à tour de rôle les 3 œufs environ de couleur blanc verdâtre pendant 23 à 25 jours.

Ils élèvent ensemble les petits pendant environ 7 semaines.

Classification

Règne: Animalia
Phylum: Chordata
Classe: Aves
Ordre: Pelecaniformes
Famille: Threskiornithidae
Genre: Threskiornis
Espèce: Threskiornis aethiopicus