Thèmes

monde marin mythologie greco oiseaux ara rouge animaux rouge

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Préhistoire - (25)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Animaux - Oiseaux - l'Ara rouge -

Publié à 18:17 par acoeuretacris Tags : oiseaux ara rouge animaux
Animaux - Oiseaux - l'Ara rouge -
Autrefois, les plumes flamboyantes de l’ara rouge (Ara macao) ornaient les flèches des Indiens du Brésil. Ce perroquet possède un énorme bec à la puissance redoutable. L’ara rouge est un hôte de l’Amérique du Sud, de l’Amérique centrale et du Mexique.
Il existe 9 perroquets du genre ara et tous sont protégés car en danger dans leur habitat naturel. L’ara rouge est l’une de ces espèces menacées bien que son aire de répartition soit plus vaste que celle des autres aras.

Portrait de l’Ara macao

L’ara rouge mesure en moyenne 89 cm, queue comprise, pour un poids moyen de 1,2 kg.
Il affectionne les forêts tropicales.

En Argentine, c’est l’ara le plus répandu dans tout le bassin d'Amazone.

Puissant bec de l'ara rouge. image Mohammadali

Comme son nom l’indique une partie du plumage est rouge écarlate. Les ailes arborent un très joli dégradé qui démarre du rouge pour passé au jaune, mêlé d’un peu de vert et de bleu.
Sa tête est rouge. Il possède une large plaque de peau nue, blanche, autour de l’œil et sur la joue.
Son bec crochu a une mandibule supérieure blanche et une mandibule inférieure noire.

Ara macao. image Nomad 9491

La queue est bleue et rouge. Les jambes et les pattes sont noires.
Les plumes de la queue sont souvent plus longues chez les mâles.
En captivité, le ara rouge peut apprendre à parler. Cependant, ce n'est pas le perroquet le plus doué dans ce domaine.

Mode de vie

Ces aras vivent en colonie de plusieurs dizaines d’individus. Ils se regroupent la nuit pour dormir.
Dans chaque groupe, les aras sont en couple. Ces couples sont unis pour la vie. Les partenaires sont très unis et se montrent beaucoup d’affection.

Couple d'Ara macao. image Andy Carvin

La journée, alors qu’il fait très chaud, ils font la sieste, posés sur les branches basses. On peut alors les observer, la tête rentrée dans le cou et la queue pendante.

Quand la température commence un peu à baisser, ils regagnent les branches hautes.

Les nids sont installés dans les hautes branches, cachés par le feuillage. Ils y sont à l’abri des prédateurs : singes, toucans, serpents, aigles, jaguars et faucons  notamment

Petite colonie d'aras rouges. image Cliff Hall

A l’aube, ils partent à la recherche de nourriture. En groupe, ils volent au-dessus des arbres en poussant des cris perçants.
Dès qu’il trouve un arbre bien garni, ils s’y installent et commencent leur repas en silence.

Ils se régalent de graines et de fruits. Leur bec, très puissant, brise sans problème les noix, pourtant aussi dure que de la pierre.

Les aras se servent également de leurs pieds pour manipuler la nourriture. image Pea sap

La puissance de leur bec leur donne un avantage sur d’autres oiseaux. En effet, ils peuvent manger des fruits qui ne sont pas encore mûrs et les coques les plus dures.

Cela leur permet d’avoir à leur disposition une plus grande variété de nourriture.

Cette espèce ingère aussi de l’argile pour faciliter la digestion des substances chimiques agressives contenues dans les fruits verts qu’elle consomme.

Les aras emploient fréquemment leur pied gauche pour manipuler la nourriture. Le pied droit sert à équilibrer le corps.

Apparemment, d’après les observations, il existe plus de perroquets gauchers que droitiers.

Reproduction

L’accouplement s’effectue tous les ans ou tous les deux ans. Ce sont les femelles qui incubent les œufs bien que les mâles participent également.

La femelle pond 2 à 4 œufs blancs et ronds. La période d'incubation  est de 24 à 25 jours.

Couple qui se montre son affection. image g-na

Après leur naissance, les oisillons peuvent rester avec leurs parents. Ils prennent leur premier envol vers 3 mois mais restent dépendants de leurs parents au moins un an.

Le mâle s’occupe du ravitaillement et alimente les jeunes en régurgitant la nourriture.

Le couple ne se reproduit que lorsque les jeunes sont totalement indépendants.

Un ara rouge atteint sa maturité sexuelle à 3 ou 4 ans.

image g-na

En liberté, un ara rouge peut vivre jusqu’à 33 ans environ. Le record de longévité en captivité est de 75 ans. La moyenne de vie est cependant de 40 à 50 ans.

L’ara rouge et l’homme

Cet ara souffre du déboisement et du commerce d’oiseaux exotiques. Protégé, sa vente est normalement interdite mais ce commerce illégal perdure.

Le taux de reproduction, assez faible, ne permet pas de reconstituer les populations. Localement, plusieurs populations se sont déjà éteintes.

Des efforts sont fait par les pays concernés pour protéger cette espèce mais le braconnage continue.
Tant que la demande sera toujours aussi forte de la part des pays occidentaux et d’Amérique du Nord, de jeunes perroquets seront arrachés à leurs parents pour être revendus un bon prix.

Malheureusement, beaucoup de ces jeunes aras, traumatisés, ne survivent pas au voyage.

Classification

Règne : Animalia
Phylum : Chordata
Sous-phylum : Vertebrata
Classe : Aves 
Ordre : Psittaciformes
Famille : Psittacidae
Sous-famille : Psittacinae
Genre : Ara
Espèce : Ara macao

Commentaires (1)