Thèmes

symboles tourisme paris luxembourg lithotherapie

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Préhistoire - (25)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Tourisme et histoire - Paris - Quartier du Luxembourg -

Publié à 18:18 par acoeuretacris Tags : tourisme paris luxembourg
Tourisme et histoire - Paris - Quartier du Luxembourg -
 
Jardin du Luxembourg 
 
Dans ce grand jardin situé entre le quartier Saint germain des Prés et le quartier Latin, l’ombre de Marie de Médicis rôde autour de son Palais, et peut-être rencontrerez-vous au détour d’une allée la silhouette de Marius de Pontmercy guettant l’arrivée de Cosette en promenade avec son père adoptif Jean Valjean personnages des Misérables de Victor Hugo. 
 
 
Avec une superficie de 23 hectares, le jardin du Luxembourg est un des plus grands jardins publics de la ville de Paris, surtout si on intègre son prolongement appelé autrefois jardins de l’observatoire, qui se nomme aujourd’hui jardins Marco Polo et Cavelier-de-la-Salle. Le jardin du Luxembourg est familièrement appelé « Luco » [1] par les parisiens et les étudiants, et la surprise est au coin de chaque allée. 
 
 
 
 
Palais du Luxembourg 
 
 
 
Jardin à la française 
 
C’est le jardin originel voulu par Marie de Médicis et restauré par Chalgrin sous le Premier Empire. Il est composé d’une partie centrale, occupée par le Grand Bassin, des allées rectilignes, des parterres de fleurs si bien paysagés. 
 
Une terrasse en deux arcs de cercle, surplombe le Grand Bassin, et le roi Louis Philippe fait installer une suite de statues de reines et princesses de France, rendez-vous idéal pour les amoureux ! 
 
 
 
 
Jardin du Luxemourg 
 
 
Partout dans ce jardin vous rencontrerez des statues d’artiste, d’écrivains, un vrai musée en plein air. 
 
 
Jardin des enfants et des étudiants 
 
 
Le Luco est le domaine des enfants ! Sur le grand bassin, ils poussent leurs bateaux à voile sous le regard admiratifs des parents, les promenades à poney sont très prisées et près de l’Orangerie, pas très loin du monument à Delacroix sculpté par Dalou, une belle aire de jeu. 
 
 
 
 
Les poneys 
 
 
C’est sans compter avec les fameuses marionnettes du Luxembourg. Depuis 1933, la famille Desarthis propose des spectacles de marionnettes aux petits parisiens. 
 
Voilà presque soixante-dix ans,que dans une petite salle couverte et chauffée le Théâtre du Luxembourg propose des spectacles visuels, perpétuant la tradition de la marionnette. 
 
 
 
 
Guignol 
 
 
Jardin à l’anglaise 
 
 
Le Luxembourg avec ses allées rectilignes, bordées de marronniers d’Inde est une plaque tournante qui permet de rejoidre rapidement les quartiers Notre Dame des Champs, Montparnasse et l’Observatoire. 
 
Mais pour les flâneurs, le jardin à l’anglaise, nous propose ses allées sinueuses, bordées de très beaux arbres, d’essences rares : tulipier de Virginie, paulownia impérial, savonnier de Chine, arbre de Judée, micocoulier de Provence et même un séquoia géant près de l’entrée de la rue Auguste Comte. 
 
 
 
 
Jardin à l'Anglaise 
 
 
On peut aussi voir la seule pépinière de Paris, où pommiers et poiriers en espalier, donnent des fruits sous le regard vigilent des jardiniers du Luxembourg. Tout est fait pour la nature, les serres, les cours d’horticulture et même un rucher qui montre à tous le travail des abeilles allant butiner les fleurs des grands parterres. 
 
 
 
 
Rucher 
 
 
Enfin,le jardin du Luxembourg a une particularité : c’est le royaume des chaises ! En effet une multitude de chaises métalliques vous permettra de vous asseoir au bord des bassins ou des massifs de fleurs, dans les allées, pour lire,rêver, bronzer ou attendre celui ou celle qui fait battre votre coeur ! 
 
 
 
 
Location de chaises 
 
 
 
Le Palais du Luxembourg 
 
 
La construction du Palais du Luxembourg est due à l’initiative de la reine Marie de Médicis. Après l’assassinat du roi Henri IV, Marie de Médicis se sent un peu isolée dans le grand Palais du Louvre, elle souhaite s’installer à la campagne. 
 
 
Elle achète un vaste domaine appartenant à la communauté monastique des Chartreux d’une part, et le domaine appartenant au prince de Piney-Luxembourg d’autre part.Elle conserve l’hôtel particulier construit sur ce terrain ( c’est le Petit-Luxemboug ) mais fait édifier plus à l’est, un magnifique Palais de style florentin,dessiné par le célèbre architecte Salomon de Brosse qui s’inspire du Palais Pitti de Florence. 
 
 
Commencé en 1615, la reine l’habitera en 1625, ce sera le palais Médicis que les parisiens s’obstineront à appeler Palais du Luxembourg. 
 
 
 
 
Fronton du Palais 
 
 
Marie de Medicis fait appel au grand maître flamand Rubens pour peindre vingt-quatre toiles évoquant les étapes de sa vie. 
 
 
La construction de ce palais le long du chemin de Vaugirard va rattacher le jardin à la ville de Paris. 
 
 
 
 
Naissance de Marie de Médicis par Rubens 
 
 
 
La reine ne l’habita pas longtemps, car après la « Journée des Dupes » qui l’oppose à Richelieu, elle doit partir en exil en 1631. A la mort de Louis XIII, le palais devient la propriété de la famille d’Orléans. Le comte de Provence ( futur Louis XVIII )le reçoit de son frère Louis XVI, et l’habite jusqu’au 20 juin 1791. 
 
 
La Révolution transforme le Luxembourg en prison, appelée Maison Nationale de Sureté. Environ 800 personnes y seront incarcérées, et 1/3 guillotinées. On peut citer la comtesse de Noailles, le comte de Mirepoix, le financier Laborde, Hébert, Danton,Camille Desmoulins,Fabre d’Eglantine.... 
 
 
 
 
Le Palais transformé en prison 
 
 
Après le 9 thermidor, le peintre David y esquissa les Sabines. Sous le Directoire et l’Empire le Luxembourg devint le lieu des séances et les Directeurs, dont Barras y menaient grand train, donnant des fêtes somptueuses, où on pouvait croiser Madame Récamier, Germaine de Staël, Madame Tallien, la reine du Directoire qui danse dans des tenues vaporeuses. C’est là que Joséphine rencontre le jeune général Bonaparte ! 
 
 
L’édifice se dégrade, et l’architecte Chalgrin est chargé de refaire la toiture et restaurer les appartements.Il supprime la chapelle, agrandit la salle de réunion pour les 80 sénateurs de l’Empire. Il crée l’escalier d’honneur. 
 
 
La fascination de Napoléon pour la Rome antique se manifestre à l’égard du Sénat :les marques d’estime de l’empereur se multiplient,les manifestations d’allégeance des sénateurs aussi !Il nomme au Sénat les princes français, les grands dignitaires et toutes les personnes de son choix, sans limitation de nombre. Il y nomme ainsi son frère Joseph, mais aussi Cambacérès, Chaptal, Fouché, Fontanes, Tronchet et des généraux tels Caulaincourt et Duroc. Comblés de faveurs, les sénateurs n’en proclamèrent pas moins la déchéance de Napoléon 1er le 3 avril 1814, avant d’appeler au trône Louis XVIII, comte de Provence. 
 
 
Entre 1836 et 1841,l’architecte Alphonse de Gisors bouleverse considérablement la structure de l’édifice, il agrandit l’hémicycle, une nouvelle façade est accolée à la première et deux pavillons d’angle sont ajoutés. Delacroix décore la coupole sur le thème de l’Enfer de Dante. 
 
 
 
 
Dante et Virgile de Delacroix 
 
 
Lors des émeutes de la Commune, Semaine Sanglante du 22 au 28 mai 1871, le Palais du Luxembourg devient le centre de la répression. En effet l’Hôtel de Ville vient d’être incendié, le Parlement siège à Versailles, ne reste que ce Palais comme représentant du pouvoir dans Paris : il devient conseil de guerre et le Sénat multiplie les condamnations à mort. Le jardin sert à l’exécution de Communards. 
 
 
 
 
Sous la Commune 
 
 
En août 1944, les Allemands établissent le centre de commandement de la Luftwaffe au Luxembourg, les réseaux souterrains sont transformés en bunker et les soldats de la 2ème DB ont eu beaucoup de mal à les investir. 
 
 
Après quelques odeurs de gaz lacrymogène de mai 1968, le Sénat a retrouvé sa tranquilité, et la sérénité du lieu est propice à la promenade et à la rêverie. 
 
 
 
La Fontaine Medicis 
 
 
La fontaine Médicis est l’élément décoratif le plus important du Jardin du Luxembourg. 
 
 
C’est la reine Marie de Médicis, alors veuve d’Henri IV, qui demanda en 1630, à l’ingénieur florentin Thomas Francine de lui réaliser une composition appelée « la grotte du Luxemboug ». (Salomon de Brosse fut l’architecte du palais du Luxembourg, et non de la grotte). 
 
 
Elle voulait retrouver l’atmosphère des jardins de son enfance,les jardins de Boboli à Florence. Dans son état initial, cette grotte ressemble beaucoup au nymphée du château de Wideville dans les Yvelines,construit par ce même T.Francine. 
 
 
 
 
La fontaine Médicis 
 
 
Au cours des siècles, cette grotte va connaître de nombreuses transformations et même un déplacement. Jean-François Chalgrin la fait restaurer. 
 
 
Il demande aux sculpteurs Duret, Ramey et Talamona de restaurer les figures fluviales très abimées. Il transforme la grotte en fontaine et ajoute une petite Vénus dans la niche principale. Les armoiries de Marie de Médicis et Henri IV furent retirées. 
 
 
La seconde transformation viendra en 1850. Alphonse de Gisors sépare la fontaine des constructions atenantes et agrandit le bassin. Au début des années 1860, le percement de la rue de Médicis inscrit dans les grands travaux du préfet de la Seine, le baron Haussmann nécessitait la destruction d’une partie des dépendances du Sénat et le déplacement de la fontaine Médicis. 
 
 
Ce percement au détriment du Luxembourg souleva de nombreuses protestations, des pétitions qui ajournèrent les travaux jusqu’en 1861. 
 
 
La fontaine fut déplacée en 1861. Démontée pierre par pierre, rapprochée du palais d’à peu près trente mètres, elle fut de nouveau réaménagée. Alphonse de Gisors restitua les armes de France et des Médicis, il créa une véritable allée d’eau de cinquante mètres, bordée d’une allée de platanes. 
 
 
Sur la façade il fit déposer un bas-relief exécuté par Achille Valois (1785-1862) qui provenait de la fontaine de la rue du Regard.Le percement de la rue de Rennes prévu par le baron Haussmann, avait nécessité sa destruction et la ville de Paris fit don du bas-relief au Sénat. La nouvelle façade se termine par une demi-coupole et un fronton sur lequel sont couchées deux jolies naïades sculptées par le sculpteur Klagmann ( 1810-1867). 
 
 
 
 
Faune 
 
 
La niche centrale représente le cyclope Polyphème voulant écraser Acis et Galatée sous un rocher,sculptés par Auguste Louis Ottin (1811-1890), Pan et Diane de part et d’autre, assistent au drame. Cette superbe fontaine est l’endroit le plus romantique de ce jardin du Luxembourg, propice au rêve et à la flânerie. 
 
 
 
 
Chasseresse 
 
 
 
L’Orangerie 
 
 
Depuis sa création par Marie de Médicis, plusieurs Orangeries se sont succédées. De nos jours, nous pouvons admirer celle de 1839. Elle abrite plus de 200 plantes exotiques, cultivées en caisses, des palmiers-dattiers, des lauriers roses, grenadiers, citronniers et orangers qui sont sortis et exposés pour la plus grande joie du public de mai à octobre. 
 
 
 
 
L'Orangerie 
 
 
Dès le XVIIIème siècle l’Orangerie a servi de galerie d’exposition ,et au XIXème siècle ce fut le lieu d’exposition consacré à la peinture moderne de l’époque que sont les grandes toiles des peintres « pompiers », remis en lumière par le musée d’Orsay. Encore aujourd’hui,le Sénat organise à l’Orangerie du Luxembourg des expositions temporaires d’art contemporain. 

Commentaires (3)

prettypoun
J AIME CE BILLET !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! je passe pour un coucou .... me voilà bravant neige, verglas, froid .... pour venir me réchauffer prés de toi ........ :-) et déposer mille gros bisous ..belle soiréeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee :-)
http://prettypoun.centerblog.net


KOUKLA
IL EST 19 H 52.PETIT COUCOU CHEZ TOI POUR TE SOUHAITER UNE DOUCE SOIREE.IL NEIGE DANS L AIN DU COTE DE CHEZ MOI DEPUIS 11H 30 CE MATIN .BISOUS DU SOIR
http://POMMEREINETTE.centerblog.net


lesplusbeaucheval
coucou mimi
oh non pas louis 16
je comprenai rien quand on fesai en cours.
sinon comment vas tu ???
a t-il neige chez toi???
moi oui.
oui il me tarde le week-end pour pouvoir dormir
bonne soirée ma jolie
bisous
http://lesplusbeaucheval.centerblog.net


Ecrire un commentaire