Thèmes

symboles tourisme bordeaux chronologie histoire 4 champignons

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Préhistoire - (25)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Recherchez aussi :

Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Tourisme et histoire -Bordeaux- Chronologie histoire 4-

Publié à 09:51 par acoeuretacris Tags : tourisme bordeaux chronologie histoire 4
Tourisme et histoire -Bordeaux- Chronologie histoire 4-

 

Bordeaux d'une guerre à l'autre (1914 - 1945)

 

La première guerre mondiale fait de la ville la capitale provisoire de la France pour la seconde fois de son histoire. De septembre à décembre 1914, le gouvernement se replie à Bordeaux. Les présidences de la République et du Conseil s’installent respectivement dans le palais de la Préfecture et à l’Hôtel de Ville et les ministères, dans divers établissements publics ou hôtels particuliers. Les parlementaires quant à eux siègent dans des salles de spectacle. Chaque jour le conseil des ministres se réunit rue Vital-Carles, au milieu d’une agitation dont l’historien Paul Courteault nous livre un témoignage :
"Chaque matin, les curieux regardaient passer les ministres se rendant au conseil. Et les oisifs étaient pleinement satisfaits lorsqu’ils avaient croisé le général Joffre ou, fumant sa pipe, le général Pau. Ils suivaient aussi avec intérêt l’établissement d’un poste de TSF au sommet d’une des flèches de la cathédrale et de la tour de Saint-Michel." (extrait de La vie économique à Bordeaux pendant la guerre).

 

bordeaux_jean-dupas.jpg

 

Bordeaux, son port, ses monuments,
ses vins. Affiche de 1937, Jean Dupas

 

(Musée d'Aquitaine)

 

 

La situation géographique de son port fait de Bordeaux l’une des bases de ravitaillement. Les travaux d’équipement qui en découlent prennent une nouvelle dimension avec l’entrée en guerre des Etats-Unis en 1917 et le choix du port de Bassens comme base de transport et de ravitaillement des troupes américaines. L’évolution de l’économie bordelaise s’en trouve accélérée dans les années 1920.
Après la reconversion de l’économie de guerre, trois secteurs dominent l’industrie bordelaise : la métallurgie, l’industrie chimique et le secteur agroalimentaire. S’y ajoute bientôt la construction aéronautique. La phase de prospérité de cette décennie est marquée par la création du port autonome de Bordeaux, qu’accompagne la construction de hangars modernes et de quais permettant aux grands transatlantiques d’accoster

 

 

marquet-179da64.jpg

 

Adrien Marquet posant
la première pierre de la maison
collective du jardin public.

 

(archives municipales)

 

 

Désireux d’insérer sa ville dans le courant de modernité qui traverse l’Europe de l’entre-deux-guerres, le maire Adrien Marquet entouré des architectes Jacques d’Welles, Raoul Jourde et Cyprien Alfred-Duprat, lance un programme de grands travaux et d’équipements. Se succèdent entre autres, la réfection des égouts et de l’éclairage public, la macadamisation de rues, la construction des abattoirs, de la piscine Judaïque, de la Bourse du travail, du stade Lescure et d’un nouvel immeuble pour la récente régie municipale du gaz et de l’électricité.

 

La vie culturelle se caractérise elle aussi par une certaine effervescence dans les théâtres, cabarets, cinémas et salles d’exposition. La vie littéraire est marquée par la figure de François Mauriac.

 

La crise mondiale des années 1930 n’épargne pourtant pas Bordeaux, entraînant une inflation du chômage que la municipalité tente d’endiguer en poursuivant les grands travaux.

 

D’un point de vue politique, l’entre-deux-guerres et la seconde guerre mondiale sont marqués par la personnalité du socialiste Adrien Marquet, élu maire en 1925. Ayant rompu avec la SFIO en 1933, il fonde le courant néo-socialiste et joue un rôle dans la vie politique nationale d’abord en participant à un gouvernement d’union en 1934, puis à Bordeaux qui accueille en juin 1940 et pour la troisième fois, le gouvernement replié de Paris. Pétainiste engagé, il prend part au régime de Vichy en tant que ministre de l’Intérieur.

 

constr_bx.jpg

 

La construction de la Base sous marine

 

 

A partir de 1941, l’occupation allemande est en particulier marquée par la construction de la base sous-marine qui constitue un élément clé du "mur de l’Atlantique" destiné à contenir un éventuel débarquement allié. Des réseaux de Résistance mais aussi de collaboration se développent et la communauté juive est durement touchée par des rafles qui s’échelonnent de 1942 à 1944. C’est le 28 août 1944 que Bordeaux est libérée sans combat après un accord passé entre les autorités allemandes et les forces de Libération. Le 29 août, sort le premier numéro du journal Sud Ouest, successeur de la Petite Gironde. Le 17 septembre, le général de Gaulle vient saluer la ville et rendre hommage aux Forces françaises libres, depuis le balcon de l'ancienne préfecture, cours du Chapeau-Rouge.

 

 

De nouveaux équilibres (1945 / 2005)

 

 

Lors des élections législatives de 1946, Jacques Chaban Delmas, figure de la Résistance, est élu député de la Gironde. Il a 31 ans. L'année suivante, en 1947, il remporte les élections municipales sur une liste radicale soutenue par le Rassemblement du peuple français (RPF) du général de Gaulle, mouvement qu'il rejoindra quelques années plus tard. Sous son impulsion, alors qu'il devient ministre des Travaux publics, du Logement et de la Reconstruction en 1954, la ville se modernise. Pour faire face à l'insalubrité d'un grand nombre de logements, la construction de plusieurs cités est lancée dans l'urgence : Carreire, Claveau, Labarde. Elles sont suivies de constructions modernes que l'on souhaite durables. En 1955, la première cité sort de terre à la Benauge, suivie de celle du Grand-Parc en 1957, de la Cité lumineuse en 1960, pendant que débute une autre décennie de grands travaux : le domaine universitaire, le centre hospitalier universitaire (CHU), les tours de la cité administrative. Entre 1962 et 1966,on creuse Le Lac par draguage dans les espaces marécageux de Bordeaux Nord. Le Parc des expositions y est édifié. Il ouvre en 1969.Sur la Garonne, deux nouveaux ponts sont lancés : le pont Saint Jean en 1965, le pont d'Aquitaine en 1967. En 1969, commence la démolition de l'ancien quartier Mériadeck, entièrement rasé pour faire place à un éclat de ville nouvelle.

 

 

le-quartier-meriadeck-en-1979_940x705.jpg

 

Mériadeck, naissance d'un nouveau quartier

 

 

Dans le domaine économique, cette nouvelle ère voit le secteur traditionnel de l'agro-alimentaire et des chantiers navals régresser au profit de nouvelles activités. Dès 1947, Marcel Dassault conçoit et fait voler son premier avion d'après-guerre, le MB303, à Bordeaux. Il ouvre une usine à Talence en 1948, une autre à Mérignac en 1950. Juste à côté, le nouvel aéroport civil est mis en service en 1959. Dans les années 1960, un vaste complexe aéronautique et aérospatial naît dans le nord-ouest de l'agglomération. Ce sera le berceau des fusées françaises, celui de la fusée Diamant, transportée de Saint-Médard-en-Jalles jusqu'au désert du Sahara pour mettre en orbite le premier satellite français, le 26 novembre 1965. Bordeaux et sa région sont restées depuis un important pôle spécialisé dans l'aéronautique et le spatial. Les années 1960 verront naître d'autres industries, dans le domaine de la chimie, de la pharmacie, de la construction automobile (Ford en 1973) ou de l'électronique.

 

 

Dans les années 1960, Bordeaux s'affirme comme le centre du développement économique de l'Aquitaine, d'autant que la ville a été promue "métropole d'équilibre" en 1964 avec huit autres grandes villes françaises pour contrebalancer la concentration des pouvoirs à Paris. Bordeaux est le centre de décision régional où siègent les nouvelles structures administratives et économiques. L'année 1967 est celle de la création de la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB) qui regroupe vingt-sept communes. Les équipements ferroviaires, routiers et portuaires se modernisent. Après les difficultés de l'après-guerre, le trafic du port de Bordeaux connaît, pour un temps, un redressement spectaculaire poussé par le transport des hydrocarbures. Il se déplace vers l'aval à la recherche d'eaux plus profondes. L'avant-port du Verdon est aménagé en 1964, avant les crises pétrolières des années 1970 porteuses de nouvelles épreuves.

 

 

pontaquitainelh5.jpg

 

La construction du pont d'Aquitaine

 

 

Depuis le 15 décembre 1957, l'installation d'un émetteur à Bouliac permet de recevoir la télévision dans l'agglomération. En 1962, Radio Aquitaine produit sa première émission de télévision régionale. Dans le domaine culturel, plusieurs initiatives portent le nom de Bordeaux bien au delà de ses frontières. C'est le cas du Mai musical qui donne sa première en 1950 au Grand Théâtre, en présence de François Mauriac. Il accueille des compagnies dramatiques, des corps de ballet, des orchestres et des solistes réputés. Avec la première semaine de Sigma, en 1965, la ville se lance tous azimuts dans la politique culturelle d'avant-garde. En dix ans, la fréquentation de ce festival passe de 6 000 à 60 000 spectateurs.

 

 

Au début des années 1970, la population de l'agglomération passe de 430 000 à 600 000 habitants. De nouveaux arrivants se sont installés lors des décennies précédentes, venus d'Espagne, puis du Portugal ou de l'ancienne Algérie française devenue indépendante en 1962. La ville change. Le nombre d'étudiants augmente considérablement : de 6 300 juste après la guerre à environ 20 000 en 1965.Le campus laisse peu à peu le centre de l'agglomération pour se développer en périphérie, à Talence et à Pessac. Les étudiants manifestent nombreux en mai 1968, bientôt rejoints, comme ailleurs en France, par des travailleurs en grève. Le Grand Théâtre est brièvement occupé. La nuit du 25 mai, des émeutes font 109 blessés, mais à la fin du mois, le mouvement s'essoufle à Bordeaux comme ailleurs.

 

 

Tgv16.jpg

 

Le TGV en gare Saint Jean

 

 

Les habitudes changent. En 1969, le premier hypermarché de l'agglomération ouvre à Mérignac. Dans les années 1980, les radios libres investissent les ondes. A partir de 1982, l'équilibre des pouvoirs change entre l'Etat, la région, le département et les communes, devenus collectivités territoriales. En 1990 le TGV fait son entrée en gare Saint Jean. La rocade est achevée en 1993 avec l'ouverture du pont François Mitterrand. Quelques années plus tard, la ville se penche sur son passé à travers le procès de Maurice Papon, ancien secrétaire général de la préfecture de la Gironde, de juin 1942 à la Libération. Bordeaux tourne une page d'histoire.

 

 


En 1995, Alain Juppé prend la suite de Jacques Chaban-Delmas à la tête de Bordeaux. Il lance un grand programme de rénovation urbaine qui voit notamment revenir le tramway (décembre 2003). En décembre 2004, Hugues Martin lui succède pour deux ans comme premier magistrat de la ville. En octobre 2006,Alain Juppé redevient maire de Bordeaux.

 

 

33000t.jpg

 

Le tramway de Bordeaux

Commentaires (13)

daddy
Kikou ma mimi nous voila le dernier jour de la semaine et je dis ouf vivement ce soir pour être en week end
je tiens a féliciter au participant du concours qui s'est terminer hier, c'etais un super combat jusqu'au bout
coté temps il a plu toute la nuit et le temps est vraiment frais mais ça va pas eu d'orage de notre coté
bonne journée en ma compagnie a tantôt gros bisous
http://mesmusiquesperso.centerblog.net


coeurdelouve
Coucou mimi
J'ai vu ma petite Maly hier , elle est trop mignogne.
C'est un pure bonheur, j'ai enfin put la prendre dans mes bras et lui faire des bisous.
Je te souhaite un bel après midi.
Bisous


daddy
j'ai étais a la réunion a l’école pour l'histoire des lunettes tout d'abord pas moyen de voir la prof en question qui soit disant était témoin mais en plus sa s'est un peu mal passer car le papa de l'enfant était la déjà devant l’école il est venu nous agresser en public et la je commencer déjà a m'ennerver sur lui, une fois arriver au bureau du directeur pas eu le temps de rentrer que je lui ai dis que la prochaine fois qu'il m'agresse comme ça en public il aura signer son arrêt de mort
maintenant il y a une 3eme version que sa s'est passer dans la cours de récré et qu'il y avait 3 profs en tant que témoin mais pas possible de les voir
il m'a encore fait plaint de menace qu'il allait porter plainte, je l'ai conseiller qu'on y aille ensemble mais il n'a pas oser bouger, en un mot en plein engueulade il a voulu me frapper alors j'ai retirer mon manteau pour lui dire que j’étais ***** au combat mais n'a plus bouger et que je ne paierai pas, le directeur n'osait plus bouger de son coté et il avait quand même l'air d’être de notre coté mais sa ne m’empêche pas que je lui ai dit (car il s'en ai pris plein la tête lui aussi) que je me suis renseigner a 5 écoles de la région a propos des assurances et qu'il était le seul a avoir une mauvaise assurance il m'a dit que c’était vrai
finalement le directeur m'a dit qu'il valait mieux qu'on arrête la discutions car sa pourrait mal se terminer et qu'il allait arranger les histoires lui même, je suis sur qu'il fera intervenir son assureur et qu'il me dira quoi lundi, je lui ai dis que je ne sais pas si le petit ira encore a cet école dorénavant mais lundi je lui sonnerai pour savoir comment sa s'est terminer, je n'ai pas dis mon dernier mot
voila l'histoire du jour qui m'a quand même mi hors de moi et heureusement que j'ai étais encore poli mais pas le père pffff
gros bisous
http://mesmusiquesperso.centerblog.net


laure
Un petit papillon
est venu se poser sur ma main
Pour se reposer de son long chemin
Et pour me remercier
De lui avoir offert cette hospitalité
Il m'a proposé d'être le messager
De mes petits mots d'amitié.
Si tu le vois voler autour de toi
Tends lui tes doigts
Je suis sur que tu ressentira
Ce que sur ta main il déposera
Qui sait qu'un jour il me reviendra
Me déposer les mots que tu lui murmurera
Bonne fin de journée et bon week end de fête des mamans
Affectueusement laure
http://olympus19.centerblog.net


gitan29
bonjour mimi
et voila je suis en week end yessssssss j'espere que tu vas bien ici il y a du soleil mais sans plus je viens te souhaiter une tres belle apres-midi ainssi qu'un tres bon week end je t'envois de gros bisous ton ami poupa
bonne fete a toutes les mamans
http://gitan29.centerblog.net


lebonjourdalfred
Merci mon amie, très aimable de ta part ! Je vais beaucoup mieux, les douleurs sont encore là mais c'est supportable !
Bisous
http://lebonjourdalfred.centerblog.net


cheznefertiti
je viens te souhaiter une bonne fin de soiree suivie d une belle nuit étoilee que je vient te dire a demain car pour moi ce soir je vais poster quelques signature que je viens de faire si tu aimes il suffit de demander et je t en ferai une avec grand plaisir gros bisous a demain
http://cheznefertiti.centerblog.net


marie
Hallo mimi, rien que l'histoire moderne d'une telle ville résumée est passionnante: on pourrait finalement ouvrir un site rien que pour en conna^itrre le détail durant les siècles, ce qui serait passionnant! Sans parler des légendes qui ont parfois toiut à fait droit de cité!
Merci pour cet article; je te fais un gros bisou, ton amie
http://questiondopinion.centerblog.net


plumemetissa
BONSOIR JE VIENS ME RÉCHAUFFE
SUR TON BLOG AVEC UNE TASSE DE THÉ
CAR LE TEMPS A BIEN CHANGE
IL LE FALLAIT CAR BONJOUR LA POUSSIÈRE
BONNE W YEND SANS OUBLIER
LA FÊTE DE NOTRE MÈRE
BISESSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS
http://plumemetissa.centerblog.net


Micklys
**-Bonjour, C'est Micklys-**

"Le ciel regarde les hommes s'agiter avec tant d'étonnement que chaque jour la nuit lui en tombe !" (Robert Rocca)

Merci pour ta visite ! C'est toujours un plaisir de te recevoir sur mon blog !

Hier soir certains de mes voisins ont mangé dans la rue ! C'était une vision bizarre de les voir attablés avec le barbecue à côté au milieu de la rue (qui était barrée pour la circonstance) !
Je les regardais de ma fenêtre, bien à l'abri du vent, en me disant que c'était un tableau surnaturel au XXIème siècle ! MDR ! Nous étions invités mon mari et moi mais nous avons préféré nous abstenir !
Grand bien nous a pris car il faisait assez froid et pour l'occasion le ciel a laissé échapper quelques rares gouttes de pluie alors qu'il ne pleut pas depuis 2 mois sur la région !
Nouveau proverbe "Le jour de la Fête des voisins n'oublie pas de prendre un pépin ! " lol !
A part ça rien de bien neuf au Royaume de Soissons ! La sécheresse continue, j'avais des bleuets à semer mais les graines vont rester dans le paquet pour l'année prochaine ! Le robinet est mis à contribution !

J'espère que tu vas bien ainsi que tes proches et que tu as aussi beaucoup de soleil, comme chez moi !

BONNE FËTE à toutes les MAMANS !

Je te souhaite un bon week-end ! Bisous ! A bientôt !
http://igabiwa.centerblog.net


pascal
jê †ê §ðµhåï†ê µñ ßðñ wêêk êñÐ!__¶¶¶¶¶¶¶




_____________________________¶¶
____________ ________________ ¶¶
___________________________¶¶
__________________________¶¶
_________ ___ _____________¶¶
______________$$$$$$$$$$$$$$$$$$
_______________$___________ __ _$
________________$________ZZZZ$
_________________$_____ZZZZZ$
_____________ ___ __$__ZZZZZZ$
___________________$ZZZZZZ$
____________________$ZZZZ$
_________ ___ _________$ZZ$
______________________$$
______________________ $$
____________________$$$$$$
__________________$$$$$$$$$$
________________$$ $$$ $$$$$$$$$

bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

http://chouky39.centerblog.net


krystal
je te souhaite un bon début de week end bisous
http://angeoudemongif.centerblog.net


lebonjourdalfred
La dernière fois que j'y suis passé, c'était en août, vers 3 h du matin...
Bonne journée
Bises
http://lebonjourdalfred.centerblog.net


Ecrire un commentaire