Thèmes

marques monde marin marques

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Préhistoire - (25)
· Mammifères - (29)
· Monde marin - (37)

Rechercher
Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Monde marin- La baleine - Généralités

Publié à 11:18 par acoeuretacris Tags : monde marin
Depuis la nuit des temps, les hommes sont fascinés par la baleine. Massacrée sans répit à partir du 19ème siècle, la baleine a bien failli être exterminée par l'industrie baleinière. De 1937 à 1987, 2 millions de baleines ont été tuées à raison de 100 par jour !!! Si ce carnage a pris fin récemment, les baleines restent en danger d'extinction à cause de la pollution et des filets dérivants géants pourtant interdits. 
 
La survie de ce majestueux mammifère qu'est la baleine est la responsabilité de chacun d'entre nous. La protection de la baleine reste fragile et malgré les dispositions prises depuis 1986, leurs effectifs ne sont pas remontés. Espérons que les sanctuaires créés suffisent à sauver ces fabuleuses créatures de la cupidité, pour ne pas dire de la bêtise, humaine. 
 
Les baleines font partie des Cétacés à fanons et du sous-ordre des Mysticètes. Les Mysticètes regroupent la baleine grise, les baleines franches, les rorquals parmi lesquels la baleine bleue et la baleine à bosse. 
 
La Baleine: Sensible et gracile 
La baleine apprécie les caresses sur sa peau douce et nue. Pour sentir, elle se sert des poils de son museau, comme le fait le chat. En effet, son odorat est faible. Par contre, elle a une excellente ouïe. Bien qu'elle soit dépourvue d' oreilles externes, elle entend à des kilomètres grâce à un bouchon de cire cornée qui transmet les sons sous-marins. La baleine à bosse a également une bonne vue. Ses yeux possèdent 2 paupières et un cristallin bombé capable d'accommoder à la fois sa vision sous l'eau et dans l'air. 
 
 
Baleine bleue. 
 
Les narines des baleines à fanons forment un double évent, qui est hermétiquement clos en plongée et s'ouvre au contact de l'air. 
 
Les baleines aiment jouer, chanter, sauter et claquer de la queue dans les vagues. 
 
Une adaptation parfaite 
Sous l'eau, le long corps souple ondule au ralenti, propulsé par les mouvements de la queue. La Baleine nage avec puissance tout en économisant son énergie. Cela lui permet de rester plus longtemps en plongée et d'atteindre 250 m de profondeur. Pour ce faire, les battements de son coeur ralentissent. Ses organes ne consomment presque plus d'oxygène. Seuls le coeur et le cerveau sont alimentés. 
 
Un système complexe de canaux, de valves et de bouchons empêchent l'eau de pénétrer dans les poumons. Pour ne pas freiner leur nage, les organes sexuels des mâles et les mamelons des femelles sont cachés à l'intérieur du corps. 
 
 
Techniques de pêche 
L'été au pôle Nord, le plancton est ramené en surface par les courants marins. Il est composé de krill, des crevettes dont raffole la baleine. Ouvrant grand leur gosier, elles engouffrent 6 000 litres d'eau par bouchée. Puis, elles plaquent leur énorme langue, qui pèse 2 tonnes, contre le palais pour laisser l'eau s'écouler. Les minuscules proies et les poissons sont alors retenus par les lames que forment les fanons. 
 
Les fanons sont des lames de fibres cornées (la même matière que nos ongles). Ils sont fixés de chaque côté de la mâchoire supérieure un peu comme les poils d'un balai. 
 
Chaque individu engouffre de 500 kg à 4 tonnes de nourriture par jour. 
 
 Migration 
Pendant environ un tiers de leur vie, les baleines à bosse migrent. Elles vont de l'Arctique, ou de l'Antarctique, vers les zones tropicales et vice versa.
En septembre, l'eau commence à geler au pôle Nord. Il est temps pour les baleines d'aller se reproduire dans les eaux chaudes.
 
 
 
Baleine au crépuscule. 
 
Par petits groupes, elles commencent leur long voyage qui durera 3 mois. Nous ne savons pas comment elles s'orientent. Il est probable qu'elles s'aident grâce au soleil et également les champs magnétiques. Elles parcourent 12 Km par heure et 6 000 Km en tout. Leur itinéraire reste un mystère car nul n'est encore parvenu à les suivre dans l'immensité de l'océan. 
 
A leur arrivée en décembre, elles se regroupent en clans et commencent alors un magnifique concert de chants d'amour. 
 
Des chants mystérieux 
Seuls les mâles chantent. Chaque groupe a un langage que les autres clans ignorent. De l'océan, monte ce mugissement puissant qui s'éteint dans un murmure. Le mâle vocalise pendant 1/4 d'heure sans reprendre son souffle. Les femelles peuvent entendre cet appel à plus de 9 Km. 
 
 
Entre chaque chant, les mâles échangent des gestes sonores avec leurs nageoires et leur queue. Les scientifiques ont constaté que les animaux d'un même groupe reprennent toujours le thème sur lequel ils s'étaient quittés l'année dernière. Chaque année, ils font évoluer ce chant. 
 
Préliminaires et reproduction 
Comme pour beaucoup d'autres espèces, la place du mâle dominant est très convoitée. D'un groupe à l'autre, les mâles les plus puissants courtisent plusieurs femelles. 
 
Certains combats entre mâles sont terribles. Ils se donnent des coups de queue et des coups de tête. Une tactique fréquente consiste à aveugler son rival par un filet de bulles d'eau et de le frapper à coup de nageoires. Afin de paraître encore plus impressionnant, les mâles s'élancent comme des torpilles hors de l'eau puis retombent sur le côté dans une gerbe d'écume dans un vacarme époustouflant. Certains font même des sauts périlleux arrière. 
 
 
Baleine à bosse. By Matthew Hull . 
 
L' hiver suivant, la femelle revient dans les eaux chaudes accoucher. A l'abri dans une baie peu profonde, elle met son petit au monde la queue la première. Le petit pèse déjà presque une tonne pour 4 m de long. Sa mère le pousse vers la surface pour qu'il puisse respirer. Les deux mamelons envoient le lait sous pression ce qui lui évite de téter. La grossesse dure un an et une femelle ne met au monde un petit que tous les 3 ans. 
 
 
En ingurgitant 500 litres de lait par jour, le baleineau double son poids de naissance en 2 semaines. Toute l'année, le petit suivra sa mère comme une ombre afin de faire son apprentissage. Calé sur le dos de sa mère, il nage au même rythme qu'elle. Pleine de tendresse, elle le cajole et donnerait sa vie pour lui. Le jeune ne deviendra autonome qu'à l'âge de 4 ans. Seule sa mère s'occupe de lui. S'il devient orphelin, il ne sera pas pris en charge par une autre femelle. 
 
 
Communication sonore de la baleine. By Laura Travels . 
 
De nombreux dangers guettent les baleineaux, notamment les orques et les requins. 
 
Pendant tout l'hiver, les baleines restent dans les eaux chaudes équatoriales. Elles maigrissent beaucoup car elles ne mangent presque pas tant que leur jeune n'est pas sevré. Elles attendent que les petits soient assez forts pour effectuer le long voyage de retour vers les zones d'alimentation. 
 
Un avenir menacé 
Jusqu'en 1987, des usines flottantes traitaient la graisse sur place et tout était utilisé dans la baleine. Aujourd'hui, des produits de remplacement existent. La chasse n'est plus justifiable (autant qu'un massacre puisse l'être ). 


Les Japonais, les Coréens et les Norvégiens continuent à prélever des cétacés pour de soi-disant "recherches". Espérons que les jeunes générations des pays concernés prennent conscience de l'urgence à arrêter cette tuerie qui se fait au nom de la science.      La baleine est protégée mais toujours menacée    Des sanctuaires de la paix ont été créés, en Antarctique en 1994, en Méditerranée en 1999 et en Polynésie française en 2002.    Les plongeurs respectueux peuvent nager avec ces magnifiques animaux. Pacifique et douce, jamais une baleine ne heurte un homme.    Elles font preuve à notre égard d'un "humanisme" que nous leur avons refusé, nous qui nous prétendons si évolués.      Baleine en Antarctique. By Nellring .    Les baleines, comme toute autre espèce animale, méritent notre respect. Pour tous les visiteurs qui liront ce dossier: " n'oubliez pas que l'océan est une source inestimable de richesses. Si nous continuons à considérer nos océans comme des poubelles, dans quelques décennies, ils se transformeront en désert. Si dans le passé, l'extinction des espèces a été due à des phénomènes naturels; il est à craindre que les extinctions à venir soient le seul fait de l'Homme, à commencer par la notre.    Comment les baleines dorment-elles ?  Comme  tous les cétacés, la baleine a besoin de remonter à la surface pour respirer. La respiration et l’ouverture de l’évent sont des actes conscients.
En effet, contrairement à l’homme qui respire par réflexe, les cétacés respirent selon un acte volontaire. Ils doivent donc penser à respirer.
 
Cette caractéristique est primordiale pour leur permettre de dormir.    L’évent de la baleine  Les baleines sont les championnes des plongées longues et profondes. Elles n’emportent cependant qu’une petite provision d’air. 
Elles stockent dans leurs poumons l’oxygène de l’air inhalé, mais aussi dans leur sang, leurs muscles et d’autres tissus. 
Avant de plonger, la baleine bloque ses évents par des clapets étanches.    L’évent situé sur le sommet du crâne permet de respirer en surface sans avoir à sortir la tête de l’eau.
On dit qu’elles soufflent car elles expirent l’air vicié de leurs poumons. Le jet peut être observé de très loin et permet d’identifier les espèces.
    Le sommeil de la baleine  Les baleines ne dorment jamais profondément. Si par exemple, pendant leur sommeil, un danger survient, elles remontent immédiatement à la surface.  Ce sont les enregistrements électroencéphalographiques qui ont permis aux scientifiques de mieux comprendre les cycles de sommeil des cétacés.  Un seul des deux hémisphères cérébraux est au repos pendant les phases de sommeil. Les deux hémisphères se relaient, l’un dormant et l’autre faisant la garde.    Pendant son sommeil, la baleine semble totalement immobile. En réalité, elle effectue de petits mouvements imperceptibles pour l’œil humain.  Tout en dormant, elle avance et remonte à la surface pour respirer puis elle replonge tout aussi lentement.  Une baleine peut répéter environ 6 fois en une journée ces cycles de repos. Chaque cycle dure environ 20 à 30 minutes. 

Commentaires (1)