Thèmes

boissons fruits bonbons sucre d orge de moret voyage

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Préhistoire - (25)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Recherchez aussi :

Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Bonbons et gourmandises -Sucre d'orge de Moret

Publié à 14:24 par acoeuretacris Tags : bonbons sucre d orge de moret
Bonbons et gourmandises -Sucre d'orge de Moret

Le Sucre d’orge de Moret est une spécialité de Moret-sur-Loing, petite ville de Seine-et-Marne. Ce délicieux bonbon date de 1638 et a su gardé son caractère artisanal. Il a la forme d’un petit cœur transparent marqué d’une croix et des initiales R et M (pour « Religieuses de Moret »).

Le sucre d’orge est apparu à Moret-sur-Loing en 1638, à l’époque où fut construit le couvent des religieuses bénédictines de Notre Dame des Anges. C’est sous la direction de la Mère Supérieure Elizabeth Pidoux que les sœurs bénédictines se mirent à fabriquer des bâtons de sucre d’orge. Le sucre d’orge connut tout de suite les faveurs de la cour de Louis XIV et des orateurs comme Bossuet qui faisait l’éloge de ses propriétés apaisantes pour la gorge. La reine, quant à elle, faisait le voyage de Fontainebleau à Moret pour remplir ses bonbonnières de sucres d’orge. Le bonbon prospéra jusqu’en 1758. Mais à la révolution, le couvent disparut et avec lui la recette du bonbon. Heureusement, après la révolution, une religieuse de l’ancien couvent, Sœur Félicité, revint s’installer à Moret et avant de mourir, eut la précaution de donner la recette à une amie fidèle. Quand d’autres sœurs vinrent s’établir à Moret, l’amie leur confia la recette et en 1853, grâce à l’aide d’un ancien négociant, le sucre d’orge connut à nouveau une période florissante. Au début du XXe siècle, les religieuses s’installèrent au coin de la place Royale, en face de l’église, et fabriquèrent le sucre d’orge qui eut beaucoup de succès entre 1920 et 1950. Mais vers 1960, le fameux bonbon rencontra à nouveau des problèmes et les religieuses arrêtèrent sa fabrication avant de quitter Moret en 1972. Heureusement la sœur Marie-André donna la recette du bonbon à un certain Jean Rousseau dont la famille était morétaine depuis plusieurs générations et amie avec les religieuses. Jean Rousseau qui avait une confiserie apprit la recette du sucre d’orge par cœur avant de la mettre dans un coffre-fort. Aujourd’hui, la Maison Jean Rousseau continue de fabriquer le bonbon. La recette n’a pas changé et le bonbon est toujours fait artisanalement. On peut d’ailleurs visiter le musée du sucre d’orge à Moret qui raconte l’histoire du sucre d’orge longue de 300 ans et explique la fabrication du bonbon.

 

Commentaires (1)

nadine
Bonsoir Mimi,je suis venue prendre quelques images pour m'aider...Mon prochain étal sera je pense les bonbons..Au fait si tu veux venir manger un petit morceau de tarte,tu es la bienvenue...Bonne soirée.Bisous.
http://minisreveries.centerblog.net


Ecrire un commentaire