Thèmes

chateau loire chenonceau 1 chateau loire champignons

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Préhistoire - (25)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Chateaux de la Loire - Chenonceau -1-

Publié à 15:54 par acoeuretacris Tags : chenonceau 1 chateau loire
Chateaux de la Loire - Chenonceau -1-
Partie 1

Construit sur le Cher, dont les eaux reflètent la beauté unique de son architecture Renaissance, le Château de Chenonceau est le fleuron du Val de Loire.

« Château des Dames » pour l’histoire de France, bâti en 1513 par Katherine Briçonnet, embelli successivement par Diane de Poitiers et Catherine de Médicis, sauvé des rigueurs de la Révolution par Madame Dupin, Chenonceau doit en effet aux femmes une part de son charme.
Le site enchanteur, les Jardins à la Française, et le Parc qui l’entourent, complètent l’impression de grâce délicate qui s’en dégage.

Chenonceau n’est pas seulement remarquable par son architecture et son histoire, mais aussi par la richesse de ses collections, comme le révèle la visite intérieure :mobilier Renaissance, important ensemble de tapisseries des XVIème et XVIIème siècles et nombreux tableaux de Maîtres.


Parmi les plus célèbres : Le Primatice, le Corrège, Rubens, Le Tintoret, Rigaud, Nattier, Van Loo.

Chenonceau coté jardins

Son architecture Renaissance est particulièrement élégante et il a un caractère original puisqu'en bonne partie il est construit sur un pont qui traverse le Cher.
Quand Thomas Bohier, Controleur Général des Finances de Normandie, acquiert le chateau en 1513, il commence par raser l'ancienne forteresse. Il n'en subsiste que la Tour ronde devant le chateau. Elle s'appelle Tour de Marques en mémoire des anciens Seigneurs du lieu, elle a été agrémentées de lucarnes et fenetres avec pilastres et frontons.

Ce château est un des plus visités de France au meme titre que Chambord

Construction du Chateau


C'est la femme de Thomas Bohier, Catherine Briconnet, qui organise les travaux de construction du nouveau chateau. La première tranche de ceux-ci va durer de 1515 à 1522. Le nouvel ouvrage, un vaste pavillon carré flanqué à chaque angle d'une tourelle, s'appuie sur les piles d'un ancien moulin sur le Cher.

A partir de 1556 Diane de Poitiers fait appel à l'architecte Philibert Delorme pour réaménager le chateau et construire le pont sur le Cher. C'est Catherine de Médicis qui fait achever par l'architecte Bullant, à partir de 1570, la belle Galerie sur le pont.

La Galerie sur le Cher



Elle est longue de 60 mètres, possède deux étages et s'appuie sur la facade sud du pavillon. Elle repose sur cinq arches et la salle principale a été concue pour etre une salle de fetes.

Catherine de Médicis avait prévu de faire construire un second pavillon à l'autre extremité du pont, mais ce projet n'a jamais été réalisé.

Le Pavillon


Le pont Levis et le Pavillon


Le Pavillon repose sur les fondations d'un ancien moulin sur le Cher. Sa conception est très acadèmique et illustre bien l'architecture de la Renaissance.
Deux constructions annexes sont mises en valeur sur les piles: la Chapelle et la Librairie.

Le Chateau dans l'Histoire de France


Le premier Seigneur connu de Chenonceau est Guillaume de Marques qui vit au milieu du XIIIème siècle. Il possède à Chenonceau un chateau médiéval. Jean I de Marques prend parti, en 1420, pour le Duc de Bourgogne contre le Dauphin (futur Charles VII), il accueille une garnison Anglaise dans son chateau-fort de Chenonceau. Le Maréchal Laval de Bois Dauphin bat les Anglais dans le voisinage et s'empare du chateau. Il rase les fortifications et comble les fossés. Jean II de Marques, le fils de Jean I, fait amende honorable et hommage au roi Charles VII pour sa terre de Chenonceau en 1431. Il obtient du roi et de Louis d'Amboise son Suzerain, l'autorisation de reconstruire le chateau en 1433.

Son fils Pierre de Marques lui succède en 1460. En 1496 il vend le domaine de Chenonceau à Thomas Bohier, Controleur Général des Finances de Normandie et Maire de Tours. Thomas Bohier devient Conseiller et Chambellan des rois Louis XI, Charles VIII et Louis XII. En 1513 le domaine de Chenonceau est érigé en Chatellenie et il fait commencer la construction du chateau actuel en 1515. Le roi Francois I envoie Thomas Bohier en Italie et, en 1518 en tant que Lieutenant Général des Armées du roi, il commandes l'armée d'Italie. Thomas Bohier est mort en 1524 dans le Milanais, sa femme Catherine Briconnet est décédée en 1526.


Le roi Francois I ayant regardé les comptes de l'Etat demande réparation à ses anciens financiers, le fils de Thomas Bohier, Antoine (également Maire de Tours) règle ses difficultés en vendant le chateau au roi qui en prend possession en 1535. Francois I accueille l'Empereur Charles Quint à Chenonceau en 1539.

Ci-dessus le tableau nommé Les Trois Graces fait partie de la décoration de la Chambre de Francois Ier au chateau de Chenonceau.

Diane de Poitiers


Diane de Poitiers est la favorite toute puissante du roi de France Henri II. Dès l'avènement de celui-ci elle obtient comme cadeau du roi le Chateau de Chenonceau. Elle l'apprécie beaucoup et consacre beaucoup de son temps et de son argent à le réaménager et à le complèter. Ainsi c'est elle qui fait construire le pont qui enjambe le Cher, sur lequel ensuite fut élevée la belle Galerie qui donne un charme particulier à l'ensemble.


Diane de Poitiers par le Primatice

En 1559, à la mort de Henri II, sa veuve Catherine de Médicis oblige Diane de Poitiers à restituer Chenonceau en échange du Chateau de Chaumont sur la Loire. C'est Catherine qui fait achever la construction de la Galerie sur le Cher, elle y organise de nombreuses fêtes pour la cour du roi.


Juste avant sa mort, en 1589, Catherine de Médicis donne le Chateau de Chenonceau à Louise de Lorraine-Vaudémont, la femme du roi Henri III, qui y habitera jusqu'à sa mort en 1601. Le chateau passe alors à sa nièce Francoise de Lorraine-Mercoeur épouse de César Duc de Vendome, fils naturel de Henri IV et de Gabrielle d'Estrées. C'est ensuite le fils de César, Louis de Vendome qui possède le chateau et enfin Louis-Joseph Duc de Vendome, le vainqueur de Villaviciosa, bataille qui assura Philippe V sur le trone d'Espagne. Toujours par succession le chateau est alors propriété des Condé,
Louis de Condé vend Chenonceau au Fermier Général Claude Dupin le 9 juin 1733, Mme Dupin y recoit Montesquieu, Voltaire, Jean-Jacques Rousseau, Buffon et bien d'autres personnages célèbres, elle meurt à Chenonceau le 20 novembre 1799.


Ses héritiers vendent le chateau à Eugène Pelouze en 1864 et c'est à partir de 1865 qu'il est sérieusement restauré. En 1913 il est racheté par Henri Menier (le fabricant de Chocolats), le chateau appartient toujours à ses descendants.

Chateau de Chenonceau d'après une gravure du milieu du XIXème siècle