Thèmes

archeologie shadoks série1 astrologie cancer présentation cancer

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Préhistoire - (25)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Recherchez aussi :

Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Astrologie - Signe - Cancer - Présentation -

Publié à 14:07 par acoeuretacris Tags : astrologie cancer présentation
Astrologie - Signe - Cancer - Présentation -

 

Cancer du 21 juin au 22 juillet 

 

Présentation du Cancer

 

 

Le Cancer est le quatrième signe du zodiaque. C’est un signe d’Eau, féminin, Cardinal, c'est-à-dire le premier signe d'une saison, ici, en l'occurrence, le premier signe de l’été, en correspondance avec l’époque des fruits mûrs, qui démarre le jour du solstice d’été, le 21 ou le 22 juin, et qui se termine le 22 ou le 23 juillet, selon les années.

 

Sa saison est l’été. Le Soleil est à son zénith. L’air est chaud. La terre a soif. Elle est en gestation. En cette période de l’année, les eaux chaudes de la terre rappellent les sèves nourricières. Les fruits sont mûrs, prêts à être cueillis ou à tomber de l’arbre.

 

 

 

 

 

Son élément est l’Eau. Il s’agit de l’eau de la source, des eaux-mères d’où toute vie a surgi, des eaux des rivages de la mer rythmée par les marées, des eaux tièdes des ruisseaux et des rivières à la surface desquelles les insectes grouillent, en quête d’un peu de fraîcheur.

  

  

Son maître est la Lune, la déesse de la nuit et de la fécondité.

  

  

Sa couleur, c’est à la fois le blanc cassé de la coquille et le jaune de l’œuf de la poule.

 

 

  

Ses pierres sont la perle, la pierre de lune, bien sûr, et l’opale.

 

 

 

Pierre de lune

  

Son métal est l’argent.

 

 

 

Gouttes métal argent

 

 

Son signe opposé et complémentaire est le Capricorne.

 

 

 

 

Ses correspondances anatomiques sont les seins, l’estomac, les fonctions glandulaires et digestives.

 

 

 

 

Les pays en analogie avec le signe du Cancer sont l’Afrique du Nord et les pays du Maghreb, la Hollande, l’Ile Maurice, La Nouvelle-Zélande, le Paraguay, la Rhodésie. Les villes qui lui correspondent sont Alger, Amsterdam, Berne, Cadix, Constantinople, Gênes, Milan, New York, Tunis, Venise.

 

Ses mots clés sont douceur, réceptivité, sensibilité, exaltation des sens, fécondation, gestation, rêverie, imagination, créativité, conservation. Le natif du Cancer est un poète, un traditionaliste, un homme ou une femme enfant, un papa poule ou une mère de famille, un mémorialiste ou une sage-femme.

 

 

Les grandes caractéristiques du Cancer

 

 

 

Vous êtes pourvu d'un tempérament réceptif, passif, sensitif, fragile, influençable. Vous avez, plus que tout autre, un grand besoin de tendresse, de compréhension, de protection. Votre difficulté à garder votre sang-froid devant une situation d'engagement, d’affrontement, de lutte, ou mettant en cause vos sentiments ou vos émotions, vous incline à rejeter d'emblée tout comportement agressif et à adopter des attitudes de repli, défensives.

 

Vous avez une nature contemplative, impressionnable, capricieuse, aux humeurs changeantes, à l’imagination fertile. Votre caractère est intuitif, émotif, parfois noyé dans de multiples sensations.

 

Toutefois, vous pouvez vous révéler tenace et obstiné dans les choix que vous faites et dans les objectifs que vous voulez atteindre. Vous avez l'esprit rêveur, créatif, inspiré, nostalgique, angoissé, conservateur. Votre manque de sens pratique est compensé par un dévouement maternel et une douceur infantile, pleine de charme, qui vous permet d'obtenir aisément les protections et les soutiens dont vous avez besoin. En effet, vous manifestez un grand attachement à votre confort, vos aises, votre foyer, votre famille, vos racines, votre passé.

 

Psychologiquement, votre signe correspond au stade de la gestation, et à la période de la petite enfance, charnelle et sensitive, avec une tendance à la fixation de ces états que vous aspirez toujours, plus ou moins, à retrouver, prolonger ou préserver.

 

L’amour, tel que vous l'éprouvez généralement, a quelque chose d'un conte de fée, avec sa princesse, son prince charmant, mais aussi sa malédiction à lever et ses monstres inquiétants qui menacent. C’est l’amour pur des enfants complices et candides, bien sûr, l’amour maternel, l’amour romantique, l’amour plongé dans un rêve idéal et inaccessible, ou fixé à tout jamais sur un visage et un nom.