Thèmes

animaux années 50 antiquité aquariophilie eau douce arbres archeologie astrologie astronomie au jardin boissons bonbons bonjour

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Préhistoire - (25)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Blogs et sites préférés

· aerin
· ange
· Anne
· arcus
· Arnaud
· Audrey
· babethhistoires
· Beatrice.
· Beatrice
· Brigitte.

Voir plus


Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Astrologie -

Astrologie - Signe - Poissons - Mythes - Décans -

Publié à 10:59 par acoeuretacris Tags : astrologie poissons mythes et décans
Astrologie - Signe - Poissons - Mythes - Décans -

 

Les Poissons
du 19 Février au 20 Mars

 

Les symboles et mythes des poissons

 

L’écrevisse du signe du Cancer vit à fleur d’eau, en quête d’un peu de fraîcheur, ou si le crabe en analogie avec ce même signe et qui porte son nom, vit sur les plages, dans les rochers, au creux des vagues, à la surface des mers. Le Scorpion, quant à lui, vit dans les eaux chaudes de la terre, dans les mares et les marais.

 

Aux Poissons, il faut l’océan, le ciel, l’espace. L’océan n’est-il pas un immense et splendide miroir dans lequel se reflète l’immensité du ciel constellé, apparemment immuable, en réalité toujours en mouvement ? Le ciel et l’océan sont les deux symboles naturels, pourrait-on dit, du signe des Poissons.

 

l-ocean.jpg

 

En effet, en contemplant la surface de l’océan, on ne soupçonne pas les innombrables courants qui le traversent, ni la richesse, l’infinie variété des formes de vie qui grouillent dans ses eaux. De même en contemplant le ciel, on n’imagine mal les mouvements et les attractions des astres, la puissance des masses et des éléments qui sont en jeu, les formidables forces créatrices et destructrices œuvrant à tout instant.

 

Ainsi, on comprend mieux comment le signe des Poissons, dernier signe du zodiaque, mais aussi le signe qui précède le premier signe du printemps, le Bélier du renouveau, de la plante qui sort de la terre pour se tourner vers la lumière, vers le soleil, vers le ciel, a été assimilé au chaos primordial, au stade de la vie intra-utérine, coïncidant avec les derniers jours de la grossesse, juste avant que l’enfant voit le jour. On pourrait dire que tout natif des Poissons pressent que le jour va venir, que la lumière est là, toute proche.

 

lever-soleil.jpg

 

C’est pourquoi la prémonition, l’art d’anticiper les événements, la connaissance intuitive du déroulement des circonstances sont, chez les natifs de ce signe, une seconde nature, un don inné. Mieux que quiconque, ils savent se placer dans les courants continus, dans les vagues toujours recommencées du temps qui se perpétue, au cœur de ce que nous appelons aujourd’hui le continuum espace-temps. Connaissant le commencement, ils pressentent la fin.

 

Voilà pourquoi ils ont parfois tant de mal à vivre le présent.

 

Abondance, fécondité, richesse, multiplicité, infini, éternité, le signe des Poissons est celui de la démultiplication, de la générosité sans borne, de l’ouverture totale, de la dissolution de tout ce qui divise et sépare, isole et contraint, de la dilatation et de la fusion. Selon Anaximandre, astrologue et philosophe grec du VIème siècle avant notre ère, qui affirmait que l’univers était un ensemble chaotique et indéterminé contenant en lui-même tous ses contraires, dans certaines régions d’Asie Mineure, la consommation de poisson était proscrite et tabou, car on le vénérait à la fois en tant que père et mère de tous les hommes. Selon une légende mythique romaine, qui s’inspire de la mythologie grecque, mais qui puise aussi aux sources plus anciennes des mythes assyriens, Cupidon (Eros) et Vénus (Aphrodite) furent surpris dans leurs ébats sur les bords de l'Euphrate, par Typhon, le monstre mi-fauve, mi-humain, enfanté par Gaïa, la Terre, dont la tête touchait les étoiles.

 

sitdriver.jpg

 

Typhon, peinture murale etrusque

 

Pour le fuir, ils se jetèrent à l’eau et se changèrent en poissons. Au fond du fleuve, ils trouvèrent un œuf merveilleux qu’ils ramenèrent sur le rivage. De cet œuf, naquit une déesse d’une grande sagesse, dont la réputation ne tarda pas à se répandre. Elle put alors intercéder auprès de Jupiter (Zeus) pour qu’il accorde l’immortalité aux deux poissons. C’est ainsi qu’est née la constellation des Poissons.

 

Les décans

 

Trois couples de poissons figurent les trois décans du dernier signe du zodiaque. Chacun d’eux symbolise à sa manière, selon son style, l’ambivalence propre à ce signe subtil.

 

Les Poissons du premier décan, dit décan de Clairvoyance, dont le maître est Saturne
du 20 fevrier au 29 fevrier

 

D’un point de vue figuratif, les trois couples de poissons représentant les trois décans du dernier signe du zodiaque se ressemblent. Seules diffèrent la direction dans laquelle ils nagent et leurs postures. Le premier couple de poissons apparaissant au début de ce signe se compose de deux poissons en tout point semblables. Il s’agit d’un autre point commun aux trois figures symbolisant les décans de ce signe.

 

decan_1111.jpg

 

Toutefois, les deux premiers poissons se distinguent des deux autres couples, par leurs postures. Le premier se trouve dans une position parfaitement horizontale, la tête dirigée vers la gauche. Le second se situe juste au-dessous de lui, la tête à droite. Leurs têtes et leurs corps se trouvent inversés, chacun d’eux semblant s’orienter dans une direction diamétralement opposée.

 

En effet, ces deux poissons que rien ne distingue n’offrent aucun lien apparent entre eux. D’une certaine manière, ce dessin suggère que celui du haut aurait pu tout aussi bien se trouver en bas, et inversement. Dès lors, en quoi figure-t-il symboliquement la clairvoyance, nom que porte ce trente-quatrième décan du zodiaque ? On attribue communément au natif de ce décan un caractère cyclothymique, tantôt lucide ou clairvoyant, tantôt angoissé ou désespéré.

 

Il passe ainsi d’un extrême à l’autre, sans transition, parfois du matin au soir, ou d’un instant à l’autre. Déchiré entre ses deux états opposés, il n’en est pas moins pourvu d’une grande réceptivité psychique qui peut le rendre étonnamment clairvoyant.

 

Les Poissons du deuxième décan, dit décan de Grandeur d'âme, dont le maître est Jupiter
du 1er mars au 10 mars

 

Ce dessin met en scène le plus beau, le plus harmonieux des trois couples de poissons figurant dans le dernier signe du zodiaque, d’un point de vue esthétique s’entend. Il s’agit en effet de deux longs poissons, pourvus de superbes écailles, d’une tête fine, comme ciselée, de deux nageoires ventrales et dorsales, et d’une nageoire caudale bien développées, mais heureusement proportionnées par rapport au corps.

 

decan_20.jpg

 

De ces deux poissons positionnés l’un au-dessus de l’autre se dégagent une certaine tranquillité empreinte d’assurance, de la finesse, et de la force, toutes qualités en rapport avec la beauté plastique aussi bien qu’intérieure. Celui qui se trouve en haut se dirige vers la gauche, le corps droit, relié par la nageoire caudale à son congénère ou frère jumeau, qui se dirige sous lui dans la direction opposée.

 

Chacun semble chercher ou choisir une voie tandis qu’un lien les rassemble, les unit, les soude littéralement l’un a l’autre. Ce lien symbolise des éléments subtils qui relient deux tendances ou deux comportements apparemment contradictoires, en réalité complémentaires, que l’on retrouve fréquemment chez le natif de ce décan. Ici, le corps et l’âme se trouvent sinon en osmose, du moins en relation constante l’un avec l’autre.

 

Les Poissons du troisième décan, dit décan de Réceptivité, dont le maître est Mars
du 11 mars au 20 mars

 

Les deux poissons figurant le dernier décan du zodiaque sont tout en mouvement et en puissance. Leur corps pourvu de très grosses écailles brillantes, leurs nageoires dorsales, ventrales et caudales semblant écrasées par les flots révèlent qu’ils nagent à grande vitesse. Celui du haut ne se trouve pas dans une position horizontale comme dans les deux précédents décans. La tête dirigée vers la droite, son corps forme un angle à quarante-cinq degrés au-dessus l’horizon. Sa tête, dirigée vers le ciel, émerge des flots.

 

decan_33.jpg

 

L’autre poisson, jumeau du premier, la tête dirigée vers le bas, son corps formant également un angle de quarante-cinq degrés, mais au-dessous de l’horizon, plonge dans les profondeurs. L’un émerge, l’autre plonge. Néanmoins, ils sont reliés par un cordon dont chacun tient une extrémité dans sa gueule.

 

Ainsi se trouve figurée l’ambivalence caractéristique du natif de ce décan qui tantôt aspire à sortir de l’ombre pour exprimer et montrer ce qu’il pressent et perçoit, tantôt cherche à se retirer du monde, à s’isoler, à plonger en lui-même, à nager dans les ultimes profondeurs de l’âme et de la conscience.

 


Astrologie - Signe - Poissons - Présentation -

Publié à 10:23 par acoeuretacris Tags : astrologie poissons presentation
Astrologie - Signe - Poissons - Présentation -

 

Les Poissons
du 19 Février au 20 Mars

 

Présentation des Poissons

 

Le signe des Poissons est le douzième et dernier signe du zodiaque. C’est un signe féminin, mutable, c'est-à-dire le dernier signe d'une saison, ici, en l'occurrence, le troisième signe d’hiver, correspondant à la période du dégel. Le Soleil fait son entrée dans ce signe le 19 ou le 20 février. Il y séjourne jusqu’au 20 ou 21 mars, selon les années.

 

Sa saison est l’hiver. En cette période de l’année, c’est le dernier stade de la vie souterraine pour les plantes qui surgiront de terre au printemps prochain. Sous l’effet de la chaleur, qui revient peu à peu, la neige et la glace fondent, la terre est humide et réceptive.

 

lisademars1202764887.gif

 

Son élément est l’Eau. La fonte des neiges, et des glaces engendre un déferlement des eaux qui renouvellent les nappes phréatiques, préparant la régénération des eaux de sources filtrées par le limon de la terre. Les rivières et les fleuves grossissent, débordent parfois.

 

eauenmouv.gif

 

Ses maîtres sont Jupiter et Neptune, Zeus et Poséidon, les dieux grecs du ciel et de l’océan.

 

poseidon_1_md.gif

 

Ses couleurs sont les diverses nuances du bleu, du vert et du violet, comme le bleu marine et le vert d’eau, par exemple.

 

mexique_3.jpg

 

Ses pierres sont l'aigue-marine, le corail et le jade.

 

AIGUE_MARINE.jpg

 

(Aigue Marine)

 

Son métal est l’étain.

 

Son signe opposé et complémentaire est la Vierge

 

la-vierge-2_jpg-wel-l300.jpg

 

Ses correspondances anatomiques sont les pieds, les veines, et la glande pinéale ou épiphyse.

 

Les pays en analogie avec le signe des Poissons sont la Cote d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guadeloupe, la Guyane Française, le Portugal, le Sahara, Saint-Domingue, Taiwan, la Tunisie. Les villes qui lui correspondent sont Alexandrie, Compostelle, Ratisbonne, Séville.

 

Ses mots clés sont réceptivité, intuition, inspiration, émotion, communion, compassion, bonté. Quel que soit le rôle qu’il joue ou la place qu’il tient, le natif des Poissons a de hautes aspirations. Il est idéaliste et inspiré.

 

Les grandes caractéristiques des Poissons

 

Vous avez un tempérament émotif, cyclothymique, angoissé, flou, mais plein de ressources insoupçonnées, pouvant dès lors vous rendre plus résistant que vous n'en avez l'air. En effet, votre grande réceptivité psychique vous confère un pouvoir d’adaptation subtil aux circonstances les plus variées, un don naturel pour deviner les états d’âme et les sentiments d’autrui, anticiper les événements ou profiter des situations agréables.

 

Vos aspirations spirituelles ou mystiques sont latentes, et votre imagination créatrice est potentiellement riche. Vous avez un certain goût pour les arts, le romanesque, le lyrisme, la poésie. Vous vous attachez alors aussi bien au fond, qu'à la forme. Votre caractère est empreint d’une grande bonté naturelle. Vous êtes compatissant, compréhensif, tendre, affectueux, perméable, influençable, impressionnable. Votre esprit baigne dans la sensibilité émotionnelle.

 

Vous êtes perceptif, imaginatif. Vous pouvez totalement vous abstraire de la réalité matérielle, car vous en êtes en proie à de multiples impressions qui vous rendent tantôt confus, ou incohérent, tantôt génial, ou inspiré. Vous avez tendance à nourrir des angoisses irrationnelles, à vous réfugier dans l’auto-illusion, à fuir le contact ou l’affrontement.

 

Par compensation, vous développez un sens du défi ou de l’absolu, un don de soi pouvant aller jusqu'au sacrifice. Vous êtes idéaliste. Vous ressentez le besoin instinctif de participer aux joies et aux souffrances d’autrui, avec un sens inné de la communauté.

 

En amour, vous aspirez à une totale fusion charnelle et spirituelle avec l’autre. Vous sublimez vos sentiments et vos désirs.

 

Astrologie - Signe -Verseau - Mythes - Décans -

Publié à 16:58 par acoeuretacris Tags : astrologie verseau mythes et décans
Astrologie - Signe -Verseau - Mythes - Décans -

 

Le Verseau


du 20  Janvier au 18 Février

 

Symboles et mythes du Verseau

 

Ici tout est renversé. Nous assistons à un total renversement de situation. C’est le symbole qui saute aux yeux lorsqu’on observe les images figurant ce onzième signe du zodiaque. Le plus souvent, il est représenté par un homme ou par une femme portant une ou deux amphores, une ou deux urnes, dont il ou elle renverse le contenu. C’est le Verseau, littéralement celui qui verse de l’eau.

 

images.jpg

 

Cependant le latin versare, dont est issu notre verbe verser, a d’abord signifié tourner ou faire tourner et, au sens figuré, remuer, dans le sens d’émouvoir, c’est-à-dire remuer l’esprit de quelqu’un pour l’induire à réagir, ou pour agir sur lui, autrement dit l’influencer. C’est ce même versare qui a donné également versatilis, qui tourne aisément, qui est mobile. Enfin, versare dérivant de vertere, versum signifie encore tourner, retourner, renverser au propre comme au figuré, qui a donné aussi convertir (conversion), et converser. Signalons enfin que vertèbre est aussi un mot issu de vertere.

 

Par ailleurs, en jouant avec la consonance des mots, on est aussi tenté de relever que Verseau et cerveau sont deux noms dont les vibrations sont très proches. Or symboliquement, ce que fait notre verseur d’eau, c’est bien cela. Il renverse le cours des choses. Il vide le contenu de son cerveau représenté par l’amphore ou l’urne, ses pensées, ses idées, et son inspiration, figurées par l’eau qui s’écoule, le long de sa colonne vertébrale, pour remuer, émouvoir, convertir. Il fait se rejoindre les eaux d’en-Haut aux eaux d’en-Bas.

 

2222222.jpg

 

L’esprit et la conscience de l’homme ne siègent-ils pas dans son cerveau ? Dès lors, en en vidant le contenu le long de la colonne vertébrale, il se libère des maillons de cette chaîne qui composent l’arbre vertébral. Houlyah en hébreu signifie aussi bien vertèbre que maillon. Mais cet arbre, c’est lui qui, désormais, veut en planter les racines. En libérant son esprit et sa conscience, il se met dans la situation du Pendu, le douzième arcane du Tarot divinatoire, ou du yogi dans la shirshâsana, ou posture sur la tête, dite encore du poirier. Pourtant, il reste debout.

 

C’est à l’intérieur de lui-même qu’il se retourne, qu’il renverse le contenu de son esprit et de sa conscience, pour devenir un être libre de toute attache et créer lui-même ses propres racines, non pas dans la terre de matière, nourricière, matricielle et maternelle, mais dans sa terre intérieure, nouvelle. Ce renversement des valeurs, c’est ce que la tradition hébraïque nomme le « Retournement des Lumières », qui se produit en l’homme lorsque celui-ci sème un nouveau germe dans sa terre intérieure et inférieure, pour qu’il engendre une nouvelle lumière qui libérera sa conscience.

 

images_verseau120.gif

 

Pour comprendre ce que signifie ce « Retournement » en lequel on retrouve le goût du paradoxe et de la relativisation des natifs du Verseau, il faut imaginer que l’on pourrait faire demi-tour tout en restant sur place, et que notre visage serait placé derrière notre tête, sans que pour autant rien n’ait changé en nous. Autrement dit, de face, nous serions de dos. Pourtant, notre face et notre dos seraient toujours notre face et notre dos.

 

En cela, le Verseau, c’est l’homme - zodiaque, c’est-à-dire l’homme debout au cœur du zodiaque, incarnant toutes ses composantes, les diffusant, les transmettant jusqu’au « Retournement des Lumières », qui libérera l’homme des déterminismes et des influences révélés par le zodiaque.

 

Les décans

 

Originalité, Inspirations, Utopies, tels sont les 3 noms magiques des 3 décans du Verseau dont les symboles vivants mêlent le rêve à l’ambiguïté, le réalisme à l’imagination.

 

Le Verseau du premier décan, dit décan d'Originalité, dont le maître est Vénus
du 20 janvier au 30 janvier

 

Le premier « verseur d’eau » figurant en lieu et place des dix premiers degrés de ce signe est un personnage pourvu d’une certaine grâce. Son physique, son allure, son attitude, lui confèrent un aspect quelque peu efféminé, androgyne, ou angélique. Pourtant, il s’agit bien d’un jeune homme.

 

Il se tient debout, la jambe droite en avant, le pied droit posé à terre, le genou droit très légèrement plié, la jambe gauche plus en retrait, la pointe de son pied gauche posée sur le sol, mais le talon levé, et le genou gauche plus nettement plié que le droit. Sur son costume rappelant celui d’un page du Moyen Age, il porte une cape, qui l’enveloppe jusqu’au milieu du corps, flottant au vent derrière lui.

 

ddecan1.jpg

 

Le buste légèrement penché en avant, dans la main droite, il tient l’anse d’une cruche d’eau dont il verse le contenu dans une bassine pleine d’eau, posée devant lui. Le vent et l’eau présents dans cette image, le premier suggéré par les mouvements de sa cape, et sa chevelure ébouriffée, la seconde par le flot qui coule de sa cruche renversée, correspondent aux deux Éléments primordiaux en analogie avec le signe du Verseau : l’Air, l’Élément de ce signe, et l’Eau, celui qui domine l’hiver, sa saison.

 

La main droite posée sur le fond de la cruche, qu’il fixe du regard, il semble indifférent à tout ce qui l’environne. Le pouvoir de concentration, la capacité à fixer son attention, et la faculté d’abstraction constituent en effet autant de qualités attribuées à Saturne, qui demeure le maître incontesté de ce onzième signe du zodiaque.

 

Mais pour quelle raison verse-t-il l’eau d’une cruche dans une bassine contenant déjà de l’eau, posée à terre, juste devant lui ? D’un point de vue symbolique, ce geste figure ses pensées originales et ses sentiments singuliers qu’il déverse, pour les agiter, sans les disperser. La bassine contient l’eau de ses pensées, idées et sentiments, qu’elle préserve, dans un but utilitaire. En effet, le natif de ce premier décan se distingue souvent par son inspiration, l’originalité de sa pensée, mais aussi son pragmatisme.

 

Le Verseau du deuxième décan, dit décan d'Inspirations, dont le maître est la Lune noire
du 31 janvier au 8 février

 

L’atmosphère qui se dégage du dessin figurant ce décan apparaît beaucoup moins ambiguë que celle du premier décan, mais s’y ajoute un caractère primitif qui n’en souligne pas moins son originalité. En effet, le personnage représenté au cœur du signe du Verseau se tient debout, nu comme un ver, ou plus exactement, comme un homme préhistorique.

 

Son corps rappelle celui d’un enfant ayant grandi trop vite, ou d’un adulte aux membres quelque peu difformes, avec les rondeurs et les attitudes d’un corps juvénile, paradoxalement recouvert d’une dense toison de poils sous les bras, sur le torse et les cuisses.

 

decan_222.jpg

 

Ce jeune garçon au corps d’homme adulte et velu figure symboliquement un être aux instincts très développés, prédominants, chez qui l’animalité affleure encore. Sa chevelure, très dense elle aussi, hirsute, flotte au vent. Dans la main droite, située juste devant son visage, il tient une vasque renversée, d’où coule à flot une eau semblable à celle d’un fleuve au parcours sinueux au creux d’une vallée.

 

En réalité, ses ondulations sont sans doute dues aux bourrasques de vent qui l’agitent. L’aspect primitif du personnage figurant ici, d’où se dégage un mélange de douceur et de brutalité, d’innocence et de bestialité, est typique de la Lune Noire, qui gouverne ce décan. Quant à l’eau ondoyante sous l’effet du vent, elle souligne les qualités d’inspiration, d’imagination, et d’innovation que l’on attribue au natif de ce décan.

 

Le Verseau du troisième décan, dit décan d'Utopies, dont le maître est Neptune
du 9 février au 18 février

 

Le dernier dessin figurant le troisième décan, synthétise l’ensemble des symboles et des caractéristiques se rattachant au signe du Verseau. On le choisit fréquemment pour représenter ce signe dans le zodiaque.

 

decan_3333.jpg

 

Il met en scène un personnage sans âge, à l’allure quelque peu intemporelle, le genou droit posé à terre, le pied gauche à même le sol, la jambe gauche repliée. Il se tient dans cette position au bord d’un fleuve tumultueux, portant une lourde et imposante amphore sur l’épaule gauche, qu’il encercle de ses bras puissants, d’où se déverse un flot dense, apparemment sans fin, inépuisable, comme si l’amphore dénuée de fond possédait une capacité illimitée. Telle une corne d’abondance, l’amphore symbolise ici les ressources infinies de l’imagination et du psychisme.

 

En effet, ce décan gouverné par Neptune révèle que le natif de la fin du signe du Verseau se distingue par sa charge émotionnelle d’une grande richesse, source d’inspiration, à l’origine d’un foisonnement de rêves et d’utopies dont les hommes se nourrissent pour espérer, croire et évoluer. L’espoir, la foi et l’utopie se rejoignent dans ce décan, pour annoncer, produire ou provoquer un renouveau.

Astrologie - Signe - Verseau - Présentation -

Publié à 10:42 par acoeuretacris Tags : astrologie verseau presentation
Astrologie - Signe - Verseau - Présentation -

 

Le Verseau


du 20  Janvier au 18 Février

 

Présentation du Verseau

 

Le Verseau est le onzième signe du zodiaque. C’est un signe masculin, fixe, c'est-à-dire celui qui apparaît au cœur d'une saison, ici, en l'occurrence, le deuxième signe de l’hiver coïncidant avec la période de l’apparition des racines. Le Soleil fait son entrée dans ce signe le 20 ou le 21 janvier. Il y séjourne jusqu’au 19 ou 20 février, selon les années.

 

Sa saison est l’hiver. Des vents froids balayent la surface de la terre recouverte par le gel, tandis que l’air givrant pénètre les eaux se transformant en glace. Mais dans la terre, les premiers signes de la germination apparaissent, et les racines poussent.

 

L-hiver.jpg

 

Son élément est l’Air. Il s’agit de l’air pur et froid du cœur de l’hiver. Comme le symbole de ce signe l’indique, on le voit ondoyer, onduler, vibrer au-dessus des surfaces gelées, sous les effets conjugués des vents glacés, et de la réverbération du soleil.

 

1050705.gif

 

Ses maîtres sont Saturne et Uranus, ou Cronos et Ouranos, les dieux grecs du temps et du ciel.

 

000.jpg

Saturne

 

uranustatue.jpg

Uranus

 

Sa couleur est le lie de vin, mais on lui attribue aussi toutes les nuances du gris ou des tons argentés.

 

lie-Hefe-yeast.jpg

 

Ses pierres sont le saphir, et la perle noire.

 

perles-noires-des-tuamotu-1183003354.jpg

Perles noires

 

Son métal est le plomb.

 

Son signe opposé et complémentaire est le Lion.

 

lion.png

 

Ses correspondances anatomiques sont les jambes, les chevilles, les talons, et les nerfs.

 

111111.jpg

 

Les pays en analogie avec le signe du Verseau sont l’Australie, le Chili, Chypre, la Gambie, la Suède, le Vatican, le Venezuela. Les villes du monde qui lui correspondent sont Brême, Hambourg, Salzbourg.

 

Ses mots clés sont indépendance, communication, solidarité, humanisme, sympathie, progrès, originalité. Le natif du Verseau est un être à l’esprit libre et souple, un travailleur indépendant, un technicien ou un savant.

 

Les grandes caractéristiques du Verseau

 

Vous avez un tempérament impulsif, nerveux, dynamique, stimulé par d’excellents réflexes. Vous êtes prompt à réagir, à vous adapter aux circonstances les plus diverses, à vous emparer des idées, des modes, des courants, et des valeurs du moment, à saisir les opportunités. Vous avez le goût de l’aventure à vivre dans l’instant, de l’engagement immédiat. Vous aimez la nouveauté, l’originalité, les techniques modernes, les courants idéologiques progressistes.

 

Votre caractère est indépendant, souple, compréhensif, diplomate, tolérant ou permissif, altruiste, sociable, fraternel, mais aussi instable, indomptable, indiscipliné parfois, insoumis ou révolté, dénué d’amour-propre, et de loyauté. Vous êtes spontanément solidaire d’autrui, mais vous avez aussi besoin de réconfort, de collaboration, d’entretenir de nombreuses relations amicales, dissimulant ainsi votre difficulté d'aimer, ou compensant l'absence de sentiments exclusifs ou constants dont vous faites preuve.

 

Votre esprit est très ouvert, non-conformiste, épris de liberté, parfois rebelle, toujours curieux, aventureux, expérimental, inventif, habile à cultiver l’art du paradoxe et sachant relativiser les situations.

 

Vous aimez bien surprendre, contredire, vous faire l’avocat du diable, ou réaliser des démonstrations par l’absurde. Le plus souvent, votre unique ambition est d’acquérir ou de préserver votre liberté. Libéral ou libertin, indulgent pour vous-même comme pour autrui, en amour, vous êtes sincèrement solidaire de ceux que vous aimez, mais peu apte aux engagements.

Astrologie - Signe -Capricorne - Mythes - Décans -

Publié à 16:38 par acoeuretacris Tags : astrologie capricorne mythes et décans
Astrologie - Signe -Capricorne - Mythes - Décans -

 

Le Capricorne


du 22 Décembre au 19 Janvier

 

Symboles et mythes du capricorne

 

Pour les Grecs, la chèvre, qu’ils nommaient plus simplement Aïx, était une créature effrayante, créée par Hélios, le Soleil. Quand Zeus fut devenu adulte, et qu’il lutta contre les Titans, il se confectionna une armure avec la peau de cette chèvre mythique. Cette armure devint l’Égide, le bouclier de Zeus, forgé par Héphaïstos - Vulcain, le dieu du feu, dont il fit don à Apollon, puis à Athéna - Minerve, sa fille, la déesse de la guerre. La tête de la Gorgone Méduse, entourée de serpents, objet d’épouvante et d’effroi, figurait au centre de ce bouclier magique, rendant invulnérable celle ou celui qui le dressait devant lui.

 

capricorn.jpg

 

Enfin, en gage de reconnaissance, Zeus fit don d’une corne de chèvre à Amalthée, sa nourrice, en lui promettant qu’elle se remplirait éternellement de toutes les fleurs et de tous les fruits de la terre. C’est ainsi que Zeus - Jupiter créa la corne d’abondance. On trouve dans cette légende mythique relative à Amalthèe et Zeus - Jupiter, tous les symboles figurant dans la représentation du signe du Capricorne.

 

corne-abondance.jpg

 

En effet, ce signe apparaît fréquemment sous l’aspect d’un animal hybride, chèvre à queue de poisson, ou de monstre marin, ou sous celui d’une chèvre dont l’arrière train figure une corne d’abondance. Dans le premier cas, il s’agit de la chèvre, que l’on pourrait dire athénienne, en analogie avec la partie de la légende se rattachant à Athéna et à son bouclier au centre duquel se trouve la tête de la Gorgone Méduse. Ici figure symboliquement le principe d’autodéfense du signe du Capricorne. En effet, l’aspect horrible et terrifiant de la Gorgone Méduse, pétrifiait ceux qui la voyaient.

 

Or la lucidité des natifs du Capricorne est parfois terrifiante de réalisme, et implacable par sa logique incontournable. Toutefois, si la chèvre est parfois pourvue d’une queue de poisson, c’est aussi pour évoquer les qualités spirituelles propres à ce signe. La queue de poisson symbolise les eaux nourricières d’où l’être est sorti pour s’élever au plus haut degré spirituel, à l’instar de la chèvre qui vit à flanc de montagne. Dans le deuxième cas, la chèvre à queue en forme de corne d’abondance, nous renvoie au don que fit Zeus à Amalthée.

 

Nous sommes dès lors en présence des richesses potentielles que contient ce signe coïncidant avec la période de l’année où la terre, vue de l’extérieur, semble stérile, mais qui contient en son sein les graines qui ont été semées, qui sont bien sûr les promesses d’une récolte abondante, et dont ce signe est le gardien.

 

En effet, le Soleil entre dans le signe du Capricorne à l’instant où se produit solstice d’hiver, c'est-à-dire la nuit la plus longue de l'année, qui est, symboliquement, l’avènement de la renaissance du Soleil et du jour. Ce n’est pas un hasard si ce jour fut celui, réel ou mythique, de la naissance de Jésus, et s’il fut considéré longtemps comme le premier jour de l’année avant que, arbitrairement, et pour des raisons plus économiques, que spirituelles, cette fois, il fut décidé que celle-ci commencerait quelques jours plus tard et systématiquement, le 1er janvier.

 

Les décans

 

Deux chèvres nourricières à queue de poisson et un bouquetin fécondant figurent les trois décans du signe du Capricorne.

 

Le Capricorne du premier décan, dit décan d'Organisation, dont le maître est Jupiter
du 22 au 31 décembre

 

La première image symbolique du signe du Capricorne met en scène un animal fabuleux pourvu d’une tête et d’un corps de chèvre, et d’une queue de poisson. Cette chèvre étrange, singulière, n’en possède pas moins une forme de grâce, de la finesse. Couchée, les pattes repliées sous son corps svelte, la tête droite, anguleuse, immobile, dégageant une certaine force, de la fierté, de la noblesse, elle semble fixer un point sur l’horizon.

 

decan_1.jpg

 

En suivant la pointe de sa gueule jusqu’au bout de ses cornes lisses et légèrement recourbées vers le bas, au-dessus de son corps mince, derrière son cou large et puissant, se devine un demi-cercle soulignant l’aspect délicat, avenant de cette chèvre. Son corps est de plus en plus fin de sa nuque à son arrière-train. Sa superbe queue de poisson forme une espèce de boucle passant elle-même sous son corps posé à terre, dont la nageoire caudale, dirigée vers le ciel, ressemble à une fleur pourvue de trois superbes pétales orientées vers le ciel.

 

Sa position couchée, ses pattes avant pliées sous son corps dépourvu de pattes arrière, peuvent s’interpréter, symboliquement, comme autant de signes d’humilité, d’attente, de patience, d’expectative. Sa tête immobile, ses yeux fixés sur l’horizon figurent la lucidité, l’acuité du regard pénétrant d’un être qui ne se fie pas aux apparences.

 

Néanmoins, sa queue de poisson laisse supposer que cet animal fantasmagorique se trouve encore relié au principe fécondant, généreux, expansif, que la présence de Jupiter, le maître de ce premier décan, se fait sentir à côté de l’austère et lucide Saturne, le maître de ce signe.

 

Le Capricorne du deuxième décan, dit décan de Persévérance, dont le maître est Mars
du 1er au 10 janvier

 

Dans l’univers de Mars, qui maîtrise ce décan, s’impose la figure d’un être hybride, moitié chèvre, moitié poisson, plus primaire et complexe à la fois. Il s’agit peut-être d’une chèvre sauvage dont le corps fût coupé en deux parties égales, la deuxième moitié de son corps remplacée par une queue de serpent ou de dragon.

 

decan_2.jpg

 

À moins que cet animal fantasmagorique soit le fruit des amours coupables d’une chèvre et d’un serpent des mers, ou d’un dragon.

 

Ses pattes projetées en avant, sa tête tendue, ses cornes recourbées vers le haut, les pointes légèrement menaçantes, les poils hirsutes de son cou, sa longue queue de poisson formant une boucle passant au-dessous de son corps, ondoyant comme le corps d’un serpent, donnent ensemble une impression de force impulsive et déterminée, de puissance active et concentrée, qualités représentatives de la présence conjuguée de Mars, le maître de ce décan, et de Saturne, le maître de ce signe.

 

Le Capricorne du troisième décan, dit décan de Courage, dont le maître est Uranus
du 11 au 20 janvier

 

Le dessin figurant le troisième décan du signe du Capricorne, dépouillé de tout caractère fantasmagorique, est beaucoup plus moderne. Il s’agit d’une chèvre des montagnes, plus précisément d’un chamois, du moins si l’on en croit ses pattes hautes, fines et musclées, dont on devine la souplesse, la puissance et l’agilité. Sa posture confirme qu’il possède bien de telles qualités.

 

decan_3.jpg

 

En effet, il se présente dressé sur ses deux pattes arrière, comme s’il s’apprêtait non pas à bondir, à sauter, à grimper, ou à surmonter un obstacle, mais comme s’il se trouvait sur le point de se tenir debout, d’adopter la position verticale, attitude lui conférant un caractère humain. De plus, le mouvement de sa tête légèrement inclinée vers l’avant et sur le côté, ainsi que ses yeux très expressifs laissent envisager qu’il possède une autre caractéristique propre à l’homme, l’intelligence.

 

Mais à mieux y regarder, la forme de ses longues et fortes cornes annelées révèle sans ambiguïté qu’il ne s’agit ni d’une chèvre, ni d’un chamois, mais d’un bouquetin, vivant lui aussi sur les massifs montagneux, dont l’agilité à sauter d’un roc à l’autre à flan de montagne, en fit un animal légendaire. Depuis que l’historien grec Hérodote rendit compte du culte sexuel rendu en Égypte, dans la ville de Mendès notamment, à un dieu figuré par cet animal, le bouc a très mauvaise réputation. Pourtant, les peuples d’Europe centrale et d’Asie quant à eux virent dans le bouquetin un animal sacré, le gardien du monde. Jadis en effet, les montagnes, frontières naturelles, délimitaient fréquemment un territoire ou un pays, qu’elles protégeaient des invasions toujours possibles. Ces peuples croyaient au pouvoir du bouquetin de chasser les sortilèges.

 

Bouquetin2.gif

 

 

Vivant à flan de montagne, il se trouvait près du ciel, en relation avec les puissances célestes. Ces dernières correspondent bien à l’univers d’Ouranos ou Uranus, maître de ce troisième décan, personnification du Ciel en tant qu’élément fécondant. Selon les légendes de la mythologie grecque qui se rattachent à ce dieu de l’Olympe, Uranus, époux de Gaia, la Terre, la couvrait comme le bouc couvre la chèvre, pour la féconder. En révélant que les particules célestes percutant constamment la surface du globe terrestre se trouvent sans doute à l’origine de la vie sur terre, les astrophysiciens donnèrent une nouvelle dimension au mythe d’Uranus, le Ciel, fécondant Gaia, la Terre.

Astrologie - Signe - Capricorne - Présentation -

Publié à 10:55 par acoeuretacris Tags : astrologie capricorne presentation
Astrologie - Signe - Capricorne - Présentation -

Le Capricorne


du 22 Décembre au 19 Janvier

 

Présentation du Capricorne

 

Le Capricorne est le dixième signe du zodiaque. C’est un signe féminin, cardinal, c'est-à-dire le premier signe d'une saison, en l'occurrence, ici, le premier de l’hiver, correspondant, dans la nature, à la période de l’année où les nuits sont plus les longues. Le Soleil entre dans ce signe le 20 ou le 21 décembre. Il y séjourne jusqu’au 19 ou 20 janvier, selon les années.

 

Sa saison est l’hiver. Le froid s’installe peu à peu sur la terre, en surface. Mais sous la terre, les semences travaillent, s’isolent, se protègent. Les arbres n’ont plus leur feuillage. Les animaux hibernent. Les hommes se réfugient dans leurs maisons, pour être à l’abri du froid.

 

vague-de-froid-hiver-2008-2009-thomas-29-11-2008_clip_image002.jpg

 

Son élément est la Terre. Il s’agit de la terre qui donne toute l’apparence de l’austérité et de la stérilité, mais qui garde en son sein des richesses pour le futur. C’est une terre froide et morte à l’extérieur, mais chaude et vivante à l’intérieur, repliée sur elle-même.

 

arbre_isole_labours.jpg

 

Son maître est Saturne, c'est-à-dire Cronos, le dieu du temps des Grecs.

 

chronos.jpg

 

Sa couleur correspond à toutes les nuances de violet et de brun, et notamment le violet de cobalt, le brun de cachou ou de sépia.

 

couleur.jpg

 

Ses pierres sont l’ambre et l’onyx.

 

800px-Bernstein_01.jpg

 

Ambre jaune

 

onyx.jpg
Onyx

 

Son métal est le plomb.

 

Son signe opposé et complémentaire est le Cancer.

 

cancer.gif

 

Ses correspondances anatomiques sont les genoux, la peau, les articulations, et les os.

 

anatomie.jpg

 

Les pays en analogie avec le signe du Capricorne sont l’Albanie, l’Afghanistan, la Bosnie, la Bulgarie, l’Inde, le Mexique. Les villes du monde qui lui correspondent sont Bruxelles, Capri, Constance, Mexico, Oxford, Port-Saïd.

 

Ses mots clés sont prudence, persévérance, ténacité, sang-froid, esprit logique et rationnel, sagesse, discipline. Le natif du Capricorne est un être réaliste, ambitieux, conscient de son devoir, capable d’assumer de lourdes ou de hautes responsabilités.

 

Les grandes caractéristiques du Capricorne

 

Vous êtes pourvu d'un tempérament froid. Votre rythme et vos réflexes sont lents. Vous compensez votre vitalité restreinte, et vos mauvais réflexes par un système d’autodéfense très élaboré, une volonté de se suffire à soi-même, de ne compter que sur soi. Vous avez une forte tendance à la méfiance à l’égard de tout ce qui n’est pas rationnel ou cohérent. Vous exercez votre pouvoir de concentration sur le présent.

 

Vous vous appliquez à une planification rigoureuse de l’avenir, vous consacrant à une ambition, poursuivant un but unique ou un objectif à long terme, pour vous prévenir contre l’imprévu. Vous avez le sens du devoir, des responsabilités, de l’autodiscipline. Votre nature est dure, rigide, exigeante, sélective.

 

Votre caractère est introverti, intègre, sérieux, rigoureux, prudent, orgueilleux, enclin au pessimisme, parfois égocentrique, misanthrope ou imperméable aux sentiments et aux besoins d’autrui, d’autres fois très diplomate. Vous avez besoin d’avoir des convictions et des certitudes acquises par l’expérience, d’être confronté à des principes ou des valeurs qui ont fait leurs preuves. Votre esprit est logique, avisé, lucide, synthétique, prudent, sceptique, stoïque, rationnel.

 

Psychologiquement, votre signe correspond à la prise de conscience de l’indépendance, révélée par la faculté de discernement. Cette faculté vous incline à vous isoler afin de pouvoir exploiter toutes vos ressources intérieures.

 

En amour, vous n'êtes pas très expansif, mais vous êtes sincère, droit et constant. Vous pouvez aussi vous révéler particulièrement sélectif et tenace, dans l'expression comme dans la manifestation de vos sentiments.

Astrologie - Signe -Sagittaire - Mythes - Décans -

Publié à 11:39 par acoeuretacris Tags : mythes et décans sagittaire astrologie
Astrologie - Signe -Sagittaire - Mythes - Décans -

 

Le Sagittaire -
du 22 Novembre au 21 Décembre

Symboles et mythes du Sagittaire


Sagittaire signifie flèche. Selon l'astrologie traditionnelle, les trois décans du signe du Sagittaire sont figurés par trois centaures. Le premier centaure, le torse tourné, bande son arc, et dirige sa flèche derrière lui. Le deuxième pointe sa flèche droit devant. Le troisième, le buste légèrement penché en arrière, sa tête et son arc fixés vers le ciel, s'apprête à lancer sa flèche dans les étoiles. Ces trois directions symbolisent le passé, l'avenir, et la vie future.

Elles nous donnent un aperçu de la triple nature, psychique et pulsionnelle, charnelle et matérielle, religieuse et spirituelle, du Sagittaire, en correspondance avec les trois éléments qui constituent l'arc, la branche ou corps de l'arc, la corde et la flèche. La branche de l'arc, c'est la partie inférieure et animale du centaure, la bête qui sommeille dans le Sagittaire, dont l'instinct fait corps avec la terre.

C'est ainsi que le Sagittaire du premier décan qui pointe sa flèche derrière lui, est encore tourné vers les pulsions de vie et de mort en relation avec le signe du zodiaque précédant, le Scorpion. La corde représente la tension du désir qui permet de se projeter dans l'avenir, d'aller de l'avant. Elle représente le dynamisme et l'enthousiasme, deux qualités inhérentes aux natifs de ce signe.

C'est ainsi que le centaure figurant dans le deuxième décan du Sagittaire dirige sa flèche droit devant, vers l'horizon qu'il veut franchir pour sortir de ses limites et explorer un nouveau territoire. Enfin la flèche est le symbole du destin. Elle est en relation avec l'éclair et la foudre, dont nous savons qu'ils sont des attributs de Jupiter, l'astre maître de ce signe. L'éclair, c'est la flèche de feu.

L'Amoureux, le sixième arcane majeur du Tarot divinatoire, présente une analogie certaine avec le signe du Sagittaire. En effet, l'ange qui plane au-dessus des trois personnages présents sur cet arcane tient un arc en main et s'apprête à décocher sa flèche. Cet arcane faisant bien sûr allusion à l'amour, il s'agit là d'une métaphore de ce que l'on nomme communément le « coup de foudre ».

amoureux-2228d79.gif

Or, la foudre ou l'éclair, c'est la flèche, autrement dit l'arrêt du destin. Ici, la notion de choix qu'illustre cet arcane majeur s'apparente au destin.

Ainsi, si le bas du corps du centaure est celui d'un animal, le haut de son corps possède un caractère angélique. Le centaure, être légendaire et mythique assimilé à un génie de la montagne et de la forêt, est simultanément en relation avec les couches les plus profondes de la nature terrestre, et les zones élevées et supérieures du monde céleste. Il porte en lui la terre et le ciel.

article_985800-6d2aff.jpg

Le mythe du Sagittaire est le centaure mi-homme, mi-animal, ou plus exactement mi-ange, mi-bête. L'ange étant un génie de la nature, et la bête faisant corps avec elle, le centaure est placé au cœur de la vie terrestre et matérielle.

Mais Sagittaire signifie flèche. Ainsi, en la lançant, il manifeste son pouvoir et sa volonté de choisir son destin, de maîtriser ses désirs, et d'atteindre une cible qui n'est autre que lui-même, le centre de son être. Sagitta dérive du verbe latin sagire qui signifie percevoir rapidement. Vif comme l'éclair, le Sagittaire a du génie.


Les décans

Le Sagittaire, dont le nom signifie flèche, est un être mythique et fantastique dans toute sa splendeur. Avec lui, on peut dire : dis-moi où tu veux lancer ta flèche, je te dirai qui tu es.

Le Sagittaire du premier décan, dit décan de Sagesse, dont le maître est Mercure
du 22 novembre au 1er décembre

Le corps de cheval du premier Centaure figurant ce décan semble se diriger vers la gauche, tandis que son buste humain opère manifestement un mouvement en arrière, vers la droite, tenant son arc bandé, sa flèche, dont la pointe se place précisément dans l’axe de ses reins et de sa queue en panache, visant une cible se trouvant derrière lui. Immobile, prêt à décocher sa flèche, une tension extrême, une force de concentration intense se dégagent de cet être mythique mi-animal, mi-homme.

decan_1-2228e52.jpg

Chez le Centaure en effet, le cheval et l’homme font corps, ne formant qu’un seul et même être. Toutefois, en le contemplant dans cette posture, on a beaucoup plus le sentiment que c’est avec son arc, sa flèche, et sa cible invisible, sauf pour lui, qu’il fait corps. Sa cible se trouvant située derrière lui, cela signifie qu’il se tourne vers le passé.

Mais alors, on perçoit une certaine ambition chez cet être fantastique, puisque, le passé qui l’intéresse peut se considérer comme celui des origines, qu’il désigne et veut atteindre de la pointe de sa flèche. Ce Centaure évolue dans l’univers de la sagesse dont le premier décan du signe du Sagittaire porte le nom, et qui a pour maître Mercure.

Sous la double influence de Jupiter, et de Neptune qui, ensemble, gouvernent ce signe, le natif de ce décan aspire à la simplicité et témoigne d’une certaine forme d’inspiration illuminée pouvant éventuellement le conduire sinon à la sagesse, du moins à une certaine philosophie de vie.


Le Sagittaire du deuxième décan, dit décan d'Aventures, dont le maître est la Lune
du 2 décembre au 11 décembre

Le Centaure figurant le deuxième décan du signe du Sagittaire va résolument de l’avant. Il court au grand galop, son arc bandé, qu’il tient à bout de bras devant lui. À moins de faire preuve d’une adresse remarquable, exceptionnelle, il ne pourra sans doute pas atteindre sa cible.

decan_2-2228e98.jpg

Mais tout laisse à croire qu’il décoche plusieurs flèches d’affilée, puisqu’il porte un carquois tenu par une lanière de cuir entourant son torse nu, rempli de pointes effilées, et empennées. L’ardeur, la fougue, la puissance se dégagent du corps de cheval en mouvement, tandis que les muscles saillants du torse de l’homme tronc renforcent l’impression de force combative.

Si le Centaure du décan précédent semblait résolument tourné vers le passé, celui qui occupe ce décan paraît bien fixé dans le présent. Mais il s’agit d’un présent dynamique, actif, en mouvement, en expansion, pas d’un instant figé ou fixé à tout jamais. Ici, le temps ne s’arrête pas, il court. Il va de l’avant.

C’est le décan de l’aventure, mais aussi des aventures, symbolisées par les nombreuses flèches que contient le carquois que porte le centaure, qu’il décoche de-ci de-là, partout où il passe, au petit bonheur la chance, selon l’inspiration du moment révélée par la Lune, maître de ce décan, élargissant ainsi son champ d’action au fur et à mesure qu’il progresse.


Le Sagittaire du troisième décan, dit décan de Connaissance, dont le maître est Saturne
du 12 décembre au 20 décembre

À l’instar du Centaure figurant le premier décan de ce signe, celui-ci est immobile. Ses sabots solidement, pesamment fixés sur le sol, ses jambes fixes, bien droites ne présentent pas ce caractère de fragilité fréquent chez le cheval.

decan_3-2228eef.jpg

Quant à l’homme tronc, il s’incline légèrement en arrière, le bras gauche tendu vers le ciel, les yeux fixés dans l’axe de sa flèche pointée elle aussi vers le ciel. La flèche symbolisant les idées, les aspirations, le destin, ceux du Centaure figurant ce décan procèdent assurément d’une grande noblesse d’esprit, et d’une forte ambition.

Et en effet, le natif de ce décan lance fréquemment ses flèches plus loin qu’il ne pourra jamais les atteindre. Dès lors, dans cette image, la cible correspond à un idéal. Il s’agit des solides convictions, représentées par les sabots du Centaure qui fait ainsi corps avec la terre, sur lesquelles le natif de ce signe se repose pour approfondir sa connaissance du monde et de la vie, et lancer sa flèche pour atteindre un objectif qui le dépasse, réaliser une vocation, se dévouer corps (le corps du cheval) et âme (le buste de l’homme) à une cause noble et généreuse.

Astrologie - Signe - Sagittaire - Présentation -

Publié à 11:00 par acoeuretacris Tags : presentation sagittaire astrologie
Astrologie - Signe - Sagittaire - Présentation -

 

Le Sagittaire -
du 22 Novembre au 21 Décembre


Présentation du sagittaire

Le Sagittaire est le neuvième signe du zodiaque. C'est un signe masculin, mutable, c'est-à-dire clôturant une saison, en l'occurrence, ici, le dernier signe de l'automne, coïncidant avec la période de la première germination. Le Soleil y fait son entrée le 21 ou le 22 novembre. Il y séjourne jusqu'au 20 ou 21 décembre, selon les années.

Sa saison est la fin de l'automne. À la surface de la terre, l'humidité et le froid augmentent. Mais la terre a su préserver en son sein un peu de la chaleur de l'été favorisant la croissance des graines qui ont été semées, au cours du mois précédent. Ces graines sont des promesses pour le futur.

16215564-22288b0.jpg

Son élément est le feu. Il s'agit du feu intérieur, secret et sacré, du feu de la terre qui jaillit parfois des volcans en éruption, mais aussi du feu produit par la main de l'homme ou domestiqué par lui pour se protéger contre le froid : brasero, feu de bois ou de cheminée, feu du foyer.

inserthf5-feu-de-chemin-e-22288fa.jpg

Son maître est Jupiter, le Zeus grec, le dieu suprême de l'Olympe.

image047-222893d.jpg

Sa couleur est le bleu cobalt ou turquoise, mais on lui attribue aussi les couleurs jaune clair du feu, et blanche de l'éclair.

yes-eclair-1-342ecd.jpg

Ses pierres sont la turquoise, l'escarboucle, et le lapis-lazuli.

lapis_lazuli_afgh.jpg

Son métal est l'étain

heures-claires-les-etain-2228a08.jpg

Son signe opposé et complémentaire est les Gémeaux

539253589-2228a29.jpg

Ses correspondances anatomiques sont les hanches, les cuisses, et les fesses.

anatomie-2228a48.jpg

Les pays en analogie avec le signe du Sagittaire sont l'Arabie Saoudite, l'Australie, l'Espagne, la Hongrie, Madagascar. Les villes qui lui correspondent sont Avignon, Budapest, Cologne, Naples, Narbonne, Stuttgart, Tolède.

Ses mots clés sont optimisme, dynamisme, générosité, sagesse, enthousiasme, bonne volonté, extériorisation, expansion. Le natif du Sagittaire est un aventurier, un explorateur, un voyageur qui aspire à élargir son horizon social, géographique ou spirituel.


Les grandes caractéristiques du Sagittaire

astros10-2228af0.jpg

Vous avez un tempérament dynamique, didactique, mais sain, serein, plein de ressources énergétiques. Vous aspirez, plus ou moins clairement, ou consciemment, à vivre dans de nouvelles conditions, dans un nouveau contexte, dans un milieu différent de celui dans lequel vous avez grandi, et auquel vous saurez vous adapter facilement. Vous avez tendance à simplifier les choses, à les voir sous un angle résolument optimiste, parfois même à ignorer ou à occulter les problèmes.

Vous manifestez un goût prononcé pour les rapports physiques avec la nature, la compétition, l'aventure, l'exploration, les voyages. Vous avez besoin de vous sentir dépaysé, de vous extérioriser, de faire corps avec le contexte dans lequel vous évoluez, pour en profiter pleinement. Votre caractère est sympathique, généreux, jovial, tantôt honnête, naïf ou ingénu, tantôt joueur, immoral, instable, avide de changements constants, tantôt généreux, moraliste, bienveillant.

Quoi qu'il en soit, votre bonne volonté est indéniable, quand bien même vous êtes enclin à fuir les complications. En effet, votre esprit est empreint d'une certaine philosophie de la vie, parfois même religieux, soucieux de renouveler, de rénover ou de réactualiser une tradition, sans jamais renier totalement le passé.

En amour, vous êtes très chaleureux, affectueux, démonstratif, enveloppant. Votre cœur s'emballe. Vos sentiments sont francs, loyaux, sans détour. Cependant, vous vous laissez souvent aveugler par eux, et votre besoin de contact physique, de corps à corps, vous rend parfois très exigeant.

Astrologie - Signe -Scorpion - Mythes - Décans -

Publié à 15:30 par acoeuretacris Tags : astrologie scorpion mythes et décans
Astrologie - Signe -Scorpion - Mythes - Décans -

 

Scorpion - du 23 octobre au 21 novembre

Symboles et mythes du Scorpion


Le scorpion est un animal étrange, dont la paire de pinces portées en avant, et l’aiguillon venimeux, parfois mortel, nous font penser à une véritable machine de guerre ambulante. On dit des natifs dont cet arachnide des régions chaudes figure sur leur signe zodiacal, qu’ils sont très résistants et pleins de ressources. Or le scorpion est pourvu de quatre paires de poumons pour respirer, et sa réputation de relative invulnérabilité n’est plus à démontrer. On prétend qu’il échappe même aux radiations ionisantes, particulièrement destructrices.

C’est pourtant un animal nocturne évoluant dans les régions chaudes. L’espèce qui vit dans le désert, par exemple, ne s’anime vraiment qu’à une température ambiante de 45 degrés, pas moins, tandis qu’à 20 degrés, il est pétrifié de froid. Son aspect agressif, ses déplacements furtifs, silencieux, rapides, énergiques, son venin mortel ne l’ont évidemment jamais rendu sympathique. Toutefois, son caractère combatif et courageux a induit les Anciens a faire de lui le « porteur de vérité », celui qui se bat jusqu’au bout pour une cause juste, ou afin de faire triompher la vérité.

Ainsi, avant l’avènement de la première Dynastie des pharaons d’Égypte, c’est-à-dire au début du IVème millénaire avant notre ère environ, un roi mythique Égyptien, premier unificateur de l’empire, fut surnommé Selek, le scorpion, et représenté par cet animal. Selket, son épouse, figurée par une tête d’Isis à coiffe de vautour, surmontée d’un scorpion, était la déesse honorée par une importante corporation de sorciers et de guérisseurs qui a longtemps régné sur l'Égypte antique.

Selon une légende de la mythologie grecque, Artémis, la sœur jumelle d’Apollon, qui deviendra la Diane chasseresse des Romains, envoya un scorpion à Orion, le chasseur géant, qui avait tenté de la violer. Le scorpion le piqua au talon et le tua. En reconnaissance du service rendu à Artémis, le scorpion, qui lui avait permis d’assouvir sa vengeance, fut transformé en constellation. Orion, après sa mort, devint lui aussi une constellation. C’est ainsi que depuis lors, Orion s’enfuit à l’Ouest, et descend sous l’horizon, dès qu’apparaît à l’Est le Scorpion.


artemis-1ff448d1.jpg

Artémis


La fable célèbre, d’origine orientale, du scorpion qui demande à la grenouille de lui faire passer un cours d’eau sur son dos, lui jurant ses grands dieux qu’il ne lui ferait aucun mal, puis qui, finalement, la pique et, bien sûr, se noie avec elle, pour être révélatrice des pulsions instinctives irrépressibles, que les natifs de ce signe éprouvent parfois, n’en est pas moins excessive et sujette à caution.

En effet, il n’existe aucun signe du zodiaque, dont les qualités seraient systématiquement et définitivement sombres et négatives, ou lumineuses et positives. Les forces symbolisées par le signe du Scorpion sont celles de la régénération, principe sans lequel la vie ne pourrait pas se renouveler. Or toute régénération implique une forme de mort, de sacrifice, ou de destruction. Toutefois, elle n’est pas définitive. Elle est nécessaire au renouvellement de la vie.

Ainsi, la symbolique et les mythes qui se rattachent au signe du Scorpion sont empreints d’une certaine intensité qui frappe l’imagination, pour réveiller les consciences engourdies. Ici-bas, tout a un commencement et une fin. Mais une fin implique nécessairement un autre commencement, car en réalité, rien ne meurt jamais, tout se transforme. C’est là le grand principe de la vie, dont le signe du Scorpion est une des représentations symboliques.


Les décans

Le natif du premier décan de ce signe est pulsionnel, celui du deuxième est indomptable et celui du troisième est sentimental, comme nous le démontrent ces 3 symboles vivants.


Le Scorpion du premier décan, dit décan de Pulsions, dont le maître est Mars
du 23 octobre au 2 novembre


Le premier des trois arachnides qui s’offre au regard est parfaitement représentatif de Mars, l’astre maîtrisant ce décan et ce signe. Il s’agit d’un scorpion bien sûr, au corps tout en longueur, pourvu de huit pattes. Ses pinces tendues en avant, légèrement surélevées par rapport à son corps, témoignent de son agressivité.


decan_1-1ff44e01.jpg


Sa queue formant un demi-cercle, son dard pointé en avant renforcent son aspect menaçant. Toutefois, tout dans l’attitude de ce scorpion révèle une posture plus défensive, intimidante, qu’agressive. Sans doute vaut-il mieux ne pas s’y frotter au risque de se faire piquer.

Il figure symboliquement les pulsions et répulsions irrépressibles, instinctives, vitales, que ne peut commander la raison, impliquant une certaine primarité animale qui, le plus souvent, fait peur, suscitant des sentiments de rejet, en même temps qu’une étrange fascination, et parfois une irrésistible attirance. Le natif du premier décan de ce signe se trouve souvent en proie à de telles contradictions, qu’il exprime et vit fréquemment dans les affres de la passion.


Scorpion du deuxième décan, dit décan d'Anticonformisme, dont le maître est Uranus
du 3 novembre au 11 novembre

Les traits stylisés du dessin représentant le scorpion figurant le deuxième décan de ce signe possèdent un caractère enfantin. Ce n’est plus l’agressivité qui s’en dégage, mais un aspect fuyant, insaisissable. Le scorpion ne semble plus se figer, prêt à se défendre en attaquant, mais apparemment, il court.


decan_2-1ff450c1.jpg


Sa rapidité, son agilité se perçoivent à ses huit pattes aussi grandes que ses deux pinces fermées, elles-mêmes parallèles à ses pattes, et de la même taille qu’elles, donnant ainsi l’illusion d’un dédoublement de ses pattes. De plus, son corps frustre, et mince, suggère la légèreté et la mobilité.


Enfin sa queue est courte, et son dard ne se présente pas levé, par dessus sa carapace, menaçant, prêt à piquer, mais replié sur le côté, formant une boucle dirigée vers la droite du corps. Ce scorpion symbolise l’anticonformisme, l’esprit de révolte, provocateur, le caractère indomptable, déroutant, dérangeant, du natif de ce deuxième décan, impulsif, indépendant, toutes qualités attribuées à Uranus, le maître de ce décan.


Le Scorpion du troisième décan, dit décan de Force psychique, dont le maître est Vénus
du 12 novembre au 21 novembre

Pour symboliser le dernier décan de ce signe fixe et intense, voici l’image d’un scorpion sans aucune agressivité, mais qui, par bien des aspects, rappelle l’écrevisse figurant le premier décan du signe du Cancer.


decan_3-1ff455a1.jpg


Son corps ovoïde, proéminent, sa tête dirigée vers la droite, ses pattes repliées vers l’arrière, de plus en plus courtes le long de son corps, sa queue longue et mince, repliée sur le côté elle aussi, dénotent une certaine passivité. Quant à son dard, il paraît totalement inoffensif.

Enfin, ses deux pinces dont les pointes inférieures effleurent ses yeux ronds, tels des bras ouverts, ne se présentent manifestement pas dans une attitude offensive ni même défensive. Ce scorpion apparemment immobile et réceptif est tout à fait représentatif du natif de ce décan pourvu d’une intense force psychique, dont le maître, Vénus, implique qu’il accorde une place importante à ses sentiments et à ses émotions.

Astrologie - Signe - Scorpion - Présentation -

Publié à 11:09 par acoeuretacris Tags : astrologie scorpion presentation
Astrologie - Signe - Scorpion - Présentation -

 

Le Scorpion - Du 23 Octobre au 21 Novembre
Présentation du Scorpion


Le Scorpion est le huitième signe du zodiaque. C’est un signe masculin, fixe, c'est-à-dire le deuxième signe d'une saison, en l'occurrence, ici, le deuxième signe de l’automne, coïncidant avec la période des semailles. Le Soleil fait son entrée dans ce signe le 22 ou le 23 octobre. Il y séjourne jusqu’au 21 ou 22 novembre, selon les années.


Sa saison est l’automne. Les arbres se dépouillent, la terre fermente, l’humidité croît, les nappes de brume s’épaississent. C’est l’époque des semailles. En la semant, on sacrifie la meilleure graine en vue de s’assurer la meilleure récolte, lors du prochain cycle de la nature.


automne-1ff2180.jpg


Son élément est l’Eau. Il s’agit des eaux stagnantes, croupissantes, opaques, des mares, des marais, des marécages, des chotts et des lagunes, à l’intérieur desquelles la vie grouille, fourmille, bouillonne, mais aussi de l’eau du puits, ou de l’oasis.


biodiversite_gest.jpg


Ses maîtres sont Mars ou Arès, le dieu de la guerre, et Pluton ou Hadès, le dieu des morts.


1b-15b0690.gif

Mars


93613041_small-1ff220e.jpg

Hadès


Ses couleurs sont le vert des pigments minéraux, le vert émeraude ou le vert de cobalt, par exemple, mais aussi le rouge et le noir.


46-20-20a-bd2c3c.jpg

Emeraude


Ses pierressont la cornaline, l’hématite et la topaze.


hematite2-1ee4fd0.jpg

Hématite


Son métal est le fer.


6a00d83451b18369e.jpg

minerai de fer


Son signe opposé et complémentaire est le Taureau.


1taureau-1480f9b.png


Ses correspondances anatomiques sont le nez, les organes génitaux, le pubis, l’anus et la vessie.


anatomie-1ff2377.jpg


Les pays en analogie avec le signe du Scorpion sont l’Algérie, le Maroc, la Norvège. Les villes du monde qui lui correspondent sont Baltimore, Cincinnati, Fez, Liverpool, Newcastle, Valence, Washington.


Ses mots clés sont régénération, instinct de vie et de mort, force destructrice, et puissance créatrice, anticonformisme, passion, pulsion, curiosité expérimentale, sens de l’absolu. Le natif du Scorpion est un chirurgien du corps ou de l’âme, un spéléologue ou un chercheur patient et tenace, soucieux d’aller au fond et au bout des choses, de reculer les limites du possible.


Les grandes caractéristiques du Scorpion


scorpion-big-1ff240e.jpg


Vous êtes pourvu d'un tempérament instinctif, pulsionnel, agressif, mais plein de sang-froid. Votre intense curiosité est stimulée par votre soif de fouiller la réalité, de découvrir et connaître ses racines les plus insoupçonnées. Vous avez un goût prononcé pour les mystères, les secrets, les énigmes à résoudre, les études et les analyses approfondies. Votre vie psychique est dense, bouillonnante. Elle vous confère une espèce de sixième sens, une résistance passive, irréductible et indestructible, une volonté tenace et agressive de parvenir à vos fins en prenant, toutefois, des risques calculés.

Vous avez un caractère passionné, exigeant, intransigeant, rancunier, sauvage, ne supportant pas les demi-mesures, ni les compromis, toujours très déterminé à aller jusqu’au bout, quitte à vous sacrifier vous-même. Votre esprit est pénétrant, provocateur, critique, agressif, machiavélique, parfois même manipulateur. En effet, vous aimez à pousser votre interlocuteur jusqu’en ses ultimes retranchements, manœuvrer, intriguer, ruser, dominer intellectuellement, sans en avoir l’air.

Vous pouvez avoir des réactions violentes ou brutales lorsque vos sentiments sont en cause ou lorsque vous vous sentez trahi, lésé ou rejeté. Votre ambition est peu apparente, intériorisée, mais elle est essentielle, vitale, parfois obsessionnelle.

Chez vous, l’amour est viscéral, absolu, passionné, complexe, mystique ou mystérieux. Il a toutes les caractéristiques de l'envoûtement. Vous aspirez à être séduit par les sens et par l’esprit, à la possession du corps et de l’âme de l’autre, dont vous vous nourrissez.