Thèmes

animaux années 50 antiquité arbres archeologie astrologie astronomie au jardin boissons bonbons bonjour bonsoir

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Préhistoire - (25)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Blogs et sites préférés

· aerin
· ange
· Anne
· arcus
· Arnaud
· Audrey
· babethhistoires
· Beatrice.
· Beatrice
· Brigitte.

Voir plus


Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Chutes d'eau -

Chutes d'eau - Les chutes Victoria -

Publié à 08:50 par acoeuretacris Tags : chutes d eau victoria
Chutes d'eau - Les chutes Victoria -

Photo Florence Devouard

 

Les chutes Victoria sont l'une des plus spectaculaires chutes d'eau du monde. Elles sont situées sur le fleuve Zambèze, qui constitue à cet endroit la frontière entre la Zambie, à proximité de la ville de Livingstone, et le Zimbabwe. Le fleuve se jette dans la cataracte sur environ 1 700 mètres de largeur, et une hauteur qui peut atteindre un maximum de 108 mètres. Elles donnent un spectacle particulièrement remarquable, par leur disposition particulière - elles se jettent dans une longue faille du plateau, pour s'échapper par un étroit canyon.

 

Hebergeur d'image

Photo Florence Devouard

 

Bien qu'elles fussent connues des populations locales sous le nom de Mosi-oa-Tunya, la « fumée qui gronde », David Livingstone, l'explorateur écossais qui fut le premier Européen à observer les chutes en 1855, les renomma en l'honneur de la Reine Victoria du Royaume-Uni. La ville zambienne voisine porte le nom de l'explorateur.

 

Hebergeur d'image

Photo Kounosu

 

Les chutes sont le lieu de deux parcs nationaux, le Mosi-oa-Tunya National Park en Zambie et le Victoria Falls National Park au Zimbabwe, et aujourd'hui l'une des principales destinations touristiques en Afrique australe.

Les chutes Victoria sont inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

Hebergeur d'image

Photo Le Grand Portage

 

De nombreux ilots au sommet des chutes divisent le flot en une série de chutes distinctes. En partant du côté du Zimbabwe, les chutes sont les suivantes :

  • Devil's Falls, les « chutes du Diable », les moins hautes (de l'ordre de 80 mètres), assez étroites, mais très violentes ;
  • Main Falls, les « chutes principales », sont séparées des Devil's Falls par Cataract Island. Elles sont un peu plus hautes et beaucoup plus larges que Devil's Falls, et sont interrompues par l'île Livingstone, longue et assez élevée ;
  • Horse Shoe Falls, les « chutes du Fer à cheval », et Rainbow Falls (les « chutes de l'Arc-en-ciel », la plus haute) se suivent pour former un ensemble de chutes encore plus long que Main Falls ;
  • Armchair Falls, les « chutes du Fauteuil », forment la chute suivante ; on ne l'aperçoit distinctement que de la rive zambienne ;
  • Eastern Cataract enfin, la « cataracte de l'Est » est celle qui borde la rive zambienne.

 

Hebergeur d'image

Photo Azurfrog

 

(Vue générale des 1,7 km des chutes Victoria, permettant de voir l'ensemble des chutes et des îles. Le Zimbabwe est à droite, et la Zambie à gauche.)

 

Le nuage d'eau pulvérisée produit par les chutes peut s'élever à quatre cents mètres de haut, et parfois plus (le débit variant énormément selon la saison, voire l'année), pour être visible jusqu'à une distance de l'ordre de 40 kilomètres. Ce nuage d'eau est à l'origine d'une petite zone de forêt dite "pluviale" (ou rain forest) située sur la face botswanienne des chutes et presque continuellement arrosée par la pluie de ce nuage.

 

Hebergeur d'image

Photo Ferdinand Reus

 

À travers les siècles, les chutes ont remonté l'aval du fleuve, s'écoulant en différents endroits des gorges, ce qui forme de nos jours le canyon escarpé et en zigzag en aval des chutes.

La marmite, qui est le début d'une impressionnante série de gorges (80 kilomètres de long) à travers lesquelles la rivière s'écoule après les chutes, est barrée par un pont long de 198 mètres et s'élevant à 128 mètres au-dessus des eaux. C'est l'un des quatre ponts franchissant le fleuve. C'est un lieu fameux pour la pratique du bungi, le « saut à l'élastique », où l'on peut effectuer un saut de 111 mètres de haut. Le rafting est pratiqué dans les gorges en contrebas.

 

Pendant la saison des pluies, le fleuve charrie quelques 9 100 m3 d'eau par seconde. Pendant la saison sèche, les chutes peuvent occasionnellement être réduites à quelques cascades, et le grondement et le brouillard disparaître. À ce moment il est possible, si l'on n'est pas sujet au vertige, de se baigner jusqu'à l'extrême limite du bord de la faille, dans un petit bassin naturel protégé, accessible de l'île Livingstone.



Chutes d'eau - Les chutes du Niagara -

Publié à 10:12 par acoeuretacris Tags : chutes d eau niagara
Chutes d'eau - Les chutes du Niagara -

Les chutes du Niagara vues depuis la Skylon Tower. De gauche à droite, les chutes américaines, le voile de la mariée (aux Etats-Unis) ; puis le Fer à Cheval (Au Canada).

 

Les chutes Niagara ou chutes du Niagara (en anglais : Niagara Falls) sont un ensemble de trois chutes d’eau situées sur la rivière Niagara qui relie le lac Érié au lac Ontario, dans l’est de l’Amérique du Nord, à la frontière entre le Canada et les États-Unis :

 

- Le« Fer à Cheval » (Horseshoe Falls) ou chutes canadiennes ;

- Les « chutes américaines » (American Falls) ;

- Le « voile de la mariée » (Bridal Veil Falls), d’une taille moindre.

 

Bien qu’elles ne soient pas particulièrement hautes, les chutes Niagara sont très larges.

 

Hebergeur d'image

Vue panoramique sur les chutes

 

Renommées pour leur beauté, les chutes Niagara sont aussi une source immense d’énergie hydroélectrique et leur préservation est un défi écologique.

 

Selon des légendes amérindiennes, Lelawala, une magnifique jeune femme, fut fiancée par son père à un brave homme qu’elle méprisait. Plutôt que de se marier, Lelawala choisit de se sacrifier à son véritable amour He-No, le dieu du tonnerre qui vivait dans une cave derrière le « Fer à Cheval ». Elle amena son canoë jusqu’au rapide de la rivière Niagara et fut renversée par-dessus bord. He-No la rattrapa alors qu’elle tombait et leurs esprits seraient liés ensemble à jamais dans le sanctuaire du dieu du tonnerre, à l’abri des chutes.

 

Hebergeur d'image

Gravure sur bois datant de 1837 des chutes Niagara, dans États-Unis d'Amérique de Roux de Rochelle

 

Les chutes font l'objet d'innombrables histoires, une des plus intéressantes raconte le jour où elles ont cessé de couler. Le 29 mars 1848, le grondement habituel des chutes s'est arrêté. Le flot des chutes avait fait place à un mince filet d'eau. Les gens ont accouru en foule pour observer ce phénomène invraisemblable. Certains l'ont vu comme un signe que la fin du monde approchait. D'autres se sont amusés à traverser à maintes reprises le lit de la rivière, acte qui aurait normalement causé la mort de quiconque aurait tenté de le faire. On a découvert une multitude d'objets au fond de la rivière tarie, notamment des baïonnettes, des fusils, des tomahawks et d'autres artefacts datant de la guerre de 1812. Un encombrement de la rivière par de la glace s'était formé en amont, à l'embouchure de la rivière Niagara et du lac Érié, et empêchait les eaux de descendre la rivière. Pendant la nuit du 31 mars, la glace a cédé et la rivière a recommencé à couler jusqu'aux chutes.

 

Hebergeur d'image

Chutes américaines

 

Hebergeur d'image

Chute du fer à cheval

 

Hebergeur d'image

Bridal Veil Falls

 

Les chutes du Niagara dans l'art

 

En peinture, Plusieurs grands noms de la peinture ont représenté les chutes Niagara.

 

Hebergeur d'image

Les chutes du Niagara en 1866 par Louis Rémy Mignot (1866).

 

Hebergeur d'image

Frederic Edwin Church, Niagara Falls (american side), 1867, National Galleries of Scotland

 

Au cinéma et à la télévision, alors que les chutes Niagara étaient déjà un immense lieu touristique et l'un des hauts-lieux des lunes de miel, les visites connurent une hausse soudaine à partir de 1953, avec la sortie de Niagara, un film avec Marilyn Monroe.

 

Hebergeur d'image

Les chutes du Niagara dans le film

 

Plus tard, les chutes figurèrent également dans Superman II et furent le sujet d'un film populaire en technologie IMAX. Une grande partie de l'épisode Le Retour du Technodrome dans la série Les Tortues Ninja se déroule à proximité des chutes Niagara et de son usine hydroélectrique.

 

En 1990, l'illusionniste David Copperfield a réalisé un tour où on le voyait se déplacer au-dessus des chutes. Le complexe touristique situé à proximité des chutes fut le théâtre d'une brève série télévisée américaine début 2004, Wonderfalls.

 

Les chutes servirent de lieu de tournage au film Pirates des Caraïbes : Jusqu'au bout du monde .

 

Enfin, elles apparaissent comme un lieu romantique dans un épisode d’Une nounou d'enfer et de The Office.