Thèmes

animaux années 50 antiquité aquariophilie eau douce arbres archeologie astrologie astronomie au jardin boissons bonbons bonjour

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Préhistoire - (25)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Blogs et sites préférés

· aerin
· ange
· Anne
· arcus
· Arnaud
· Audrey
· babethhistoires
· Beatrice.
· Beatrice
· Brigitte.

Voir plus


Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Le métro Parisien -

Le métro parisien - Généralités -

Publié à 10:53 par acoeuretacris Tags : generalites métro parisien
Le métro parisien - Généralités -

 

Le métro de Paris est un des systèmes de transport en commun desservant la ville de Paris et son agglomération. Il comporte 16 lignes en site propre, essentiellement souterraines, totalisant 214 kilomètres. Devenu un des symboles de Paris, il se caractérise par la densité de son réseau au cœur de Paris et par son style architectural homogène influencé par l’Art nouveau.

 

La première ligne du métro de Paris a été construite à l'approche de l’Exposition universelle de 1900. Elle est inaugurée quelques mois après le début de l'exposition. Le réseau s’est ensuite rapidement densifié dans Paris intra-muros jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

 

hebergeur image

 

Après une pause durant les « décennies voitures » (1950-1970), plusieurs lignes existantes ont été prolongées en proche banlieue. Les choix effectués à sa conception (faibles distances entre les stations, capacité réduite des rames) limitent aujourd’hui les possibilités d’extension du réseau. Le métro de Paris a cependant inauguré à la fin du siècle dernier une nouvelle ligne entièrement automatisée, la ligne 14, destinée notamment à soulager la ligne A du RER.

 

hebergeur image

Ligne 14

 

Le métro transporte aujourd’hui environ 3,9 millions de voyageurs par jour (1,473 milliard pour l’année 2008). Il dessert 300 stations (384 points d'arrêt), dont 62 offrent une correspondance avec une autre ligne. Le métro parisien se classe, pour le nombre de voyageurs transportés, en 4e position derrière Tokyo (3,2 milliards), Moscou (2,4 milliards), et Séoul (2 milliards), en 9e position pour la longueur de ses lignes (214 km) derrière Shanghai (420 km), New York (368 km), Londres (408 km), Pékin (336 km), Madrid (309 km), Séoul, Tokyo, Moscou, mais en 1re position, si on inclut les lignes de RER et en 2e position pour le nombre de stations derrière New York (422 stations pour 468 points d'arrêt).

 

hebergeur image

 

L'exploitation du réseau du métro de Paris est assurée par la RATP. Cet établissement public de l'État, qui gère également une partie du réseau du RER, le réseau de bus de Paris et de sa proche banlieue, ainsi que trois des quatre lignes de tramway d'Île-de-France (T1, T2 et T3) est le prestataire du Syndicat des transports d'Île-de-France (STIF), auquel il est lié par un contrat pluriannuel. Le STIF, autorité organisatrice de transports de l'Île-de-France, est affectataire ou propriétaire du réseau du métro de Paris.

 

La desserte de Paris et de son agglomération est également assurée par d’autres moyens de transport en commun : le RER (451 millions de voyageurs en 2006 sur le réseau RER RATP),

 

hebergeur image

RER ligne C

 

le Transilien (chemin de fer de banlieue 655 millions de voyageurs incluant le réseau RER SNCF),

 

hebergeur image

Transilien

 

quatre lignes de tramway en site propre (64 millions de voyageurs),

 

hebergeur image

Tramway

 

le réseau de bus (997 millions de voyageurs pour 2006)

 

hebergeur image

Bus parisien

 

ainsi que deux lignes utilisant un véhicule automatique léger (VAL) et assurant une desserte locale des aéroports.

 

Le métro de Paris a été conçu pour assurer une desserte fine de Paris intra-muros : les stations dans Paris sont très rapprochées - 548 m en moyenne mais 424 m pour la ligne 4 et plus d'1 km pour la ligne 14 - assurent un quadrillage serré de Paris intra-muros. La proche banlieue n’est en revanche desservie que par les prolongements des lignes imposant de passer par Paris intra-muros pour aller d’une commune de banlieue à une autre. La faible vitesse commerciale interdit pratiquement la desserte de la grande couronne (banlieue éloignée de Paris).

 

hebergeur image

Le plan du métro.

 

Le métro parisien est essentiellement souterrain (197 km sur 214) : les tronçons en surface comprennent des sections en viaduc dans Paris intra-muros (lignes 1, 2, 5 et 6) et au niveau de la surface en banlieue (lignes 1, 5, 8 et 13). Le tunnel du métro parisien est proche de la surface car la nature du sol parisien, très hétérogène, n’a pas permis de creuser des tunnels à grande profondeur ; il existe quelques exceptions imposées par le relief (Butte Montmartre, Ménilmontant). Du fait de cette faible profondeur le tunnel est obligé de suivre l’axe des rues : il en découle des tracés souvent sinueux ; le cahier des charges du métro établi en 1900 impose un rayon de courbure minimum de 75 m, déjà très faible pour le monde ferroviaire, et qui n’a pas toujours pu être respecté (Bastille, Notre Dame de Lorette…).

 

hebergeur image

 

Le métro circule sur des lignes, qui ne comportent que deux voies ce qui interdit le roulement de trains express comme à New-York : les rames desservent toutes les stations. Seules les lignes 7 et 13 possèdent des embranchements qui sont desservies alternativement par les rames. Les voies, lorsqu’elles sont souterraines, sont pratiquement toujours posées dans un tunnel unique. La circulation des trains s’effectue sur la droite comme dans la plupart des autres métros et tramways français mais à la différence de ce qui se pratique pour les trains de la SNCF. Les autres caractéristiques entrent dans la norme de ce mode de transport : l’écartement des rails est de 1,435 m (écartement standard). L’alimentation électrique se fait par troisième rail latéral et la tension électrique est de 750 Volts en courant continu.

 

hebergeur image

 

Le gabarit des rames du métro de Paris est relativement étroit (2,40 mètres de largeur), comparé à ceux des autres métros (métro de Lyon : 2,90m) avec des capacités comprises entre environ 600 et 700 voyageurs par rame pour les lignes 1, 4 et 14, à comparer aux 2600 voyageurs des trains MI 2N du RER A. Contrairement aux réseaux de New York et de Londres, toutes les lignes sont au même gabarit. Une des spécificités du métro de Paris est de faire rouler des métros sur pneus sur cinq de ses lignes. Cette technique, qui s'accompagne d'équipements particuliers sur la voie a été développée par la RATP dans les années 1950 et a été exportée dans certains réseaux (Montréal, Mexico, Santiago). Selon les lignes le nombre de voitures composant les rames peuvent comporter 3, 4, 5 (la norme) ou 6 (lignes 1, 4 et 14) voitures. La 14 doit faire circuler dans le futur des rames de 8 voitures pour lesquelles elle a été dimensionnée.

 

Ligne? Parcours Mise en
service?
Longueur en km9
(en surface)?
Nombre de
stations?
Voitures
par rame?
Rames
(en pointe)?
Millions voyageurs
(2004)1?
(1) La Défense - Château de Vincennes 1900 16,6 (0,6) 25 6 45 219
(2) Porte Dauphine - Nation 1900 12,3 (2,2) 25 5 37 92,1
(3) Pont de Levallois - Gallieni 1904 11,7 25 5 40 87,6
(3 bis) Gambetta - Porte des Lilas 1921 1,3 4 3 4 cf ligne 3
(4) Porte de Clignancourt - Porte d’Orléans 1908 10,6 26 6 40 154,1
(5) Bobigny - Pablo Picasso - Place d’Italie 1906 14,6 (2,5) 22 5 45 86,1
(6) Charles de Gaulle — Étoile - Nation 1907 13,7 (6,1) 28 5 37 100,7
(7) La Courneuve - Villejuif
/ Mairie d’Ivry
1910 18,6 38 5 60 120,5
(7 bis) Louis Blanc - Pré Saint-Gervais 1911 3,1 8 3 6 cf ligne 7
(8) Balard - Créteil — Préfecture 1913 22,1 (2,8) 37 5 50 89,1
(9) Pont de Sèvres - Mairie de Montreuil 1922 19,6 37 5 57 116,2
(10) Pont de Saint-Cloud - Gare d’Austerlitz 1913 11,7 23 5 22 41,5
(11) Châtelet - Mairie des Lilas 1935 6,3 13 4 20 45,1
(12) Porte de la Chapelle - Mairie d’Issy 1910 13,9 28 5 37 72,1
(13) Les Courtilles / Saint-Denis — Université
-Châtillon — Montrouge
1911 24,3 (2,4) 32 5 50 110
(14) Saint-Lazare - Olympiades 1998 9 9 6, à terme 8 18 64,1