Thèmes

animaux années 50 antiquité arbres archeologie astrologie astronomie au jardin boissons bonbons bonjour bonsoir

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Préhistoire - (25)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Blogs et sites préférés

· aerin
· ange
· Anne
· arcus
· Arnaud
· Audrey
· babethhistoires
· Beatrice.
· Beatrice
· Brigitte.

Voir plus


Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


faits de societe....

Faits de Société - télévision - Les speakerines - 4 -

Publié à 15:54 par acoeuretacris Tags : 4ème partie speakerines faits societe
Faits de Société - télévision - Les speakerines - 4 -

 

FR3


Arrivées qu’en septembre 1987, les speakerines de FR3 sont quasiment inconnues hormis Anne Lefébure.

anne-lefebure-21baf6b.jpg

Anne Lefébure débute sa carrière au sein du groupe "Les Parisiennes", au début des années 60. Par la suite elle apparaîtra à la télé dans "Les jeux de 20 heures" et "L'académie des 9". Elle a aussi été la "voix" de FR3 durant les années 70, cachée derrière le fameux logo bleu. Actrice, elle joue dans "Merci Sylvestre, la femme PDG" (1983), "La groupie" (1984) et "Petite soeur" (1996). Elle fait également une apparition dans un épisode des séries "Une femme d'honneur" et "Les Cordier, juge et flic" en 1997, et ce sera la dernière fois qu'on la verra sur le petit écran.


dominiquealban4-3cfd025f-21baff5.jpg

Dominique Alban


4583336-jpeg_preview_medium-21bb031.jpg

Myriam Foss


yzalamoureux5-21bb051.jpg

Yza Lamoureux


camillemarchand4-661f0350-21bb0af.jpg

Camille Marchand


laurencenove5-21bb0f0.jpg

Laurence Novée


eileenthierry4-21bb127.jpg

Eileen Thierry


catherinetobiasse3-21bb164.jpg

Catherine Tobiasse


nathalieyou4-21bb181.jpg

Nathalie You


isabellewolfe4-39bda6e8-21bb1bf.jpg

Isabelle Wolfe


Sur FR3, les speakerines survécurent encore un an avant de disparaître en 1993.


Vers le milieu des années 80, le rôle des speakerines a été progressivement contesté, elles sont passées de mode. C'est vrai qu'elles avaient un charme un peu désuet mais elles avaient le mérite d'humaniser le tube cathodique. Leurs sourires ont aujourd'hui laissé la place aux bandes annonces en voix-off largement moins conviviales et familières. Mais on ne les a pas oubliées.

Faits de société - télévision - les speakerin(e)s - 3 -

Publié à 15:32 par acoeuretacris Tags : faits societe speakerines 3ème partie
Faits de société - télévision - les speakerin(e)s - 3 -

 

Antenne 2

Un peu moins connues les speakerines d’Antenne 2 ont été assez nombreuses et certaines d’entre elles sont toujours à l’antenne comme présentatrices d’autres émissions (Catherine Ceylac, Virginia Crespeau, Valérie Maurice, Marie-Ange Nardi).


Gilette Aho, originaire d'outre mer, officiait sur Antenne 2 de 1982 à 1992. Elle a obtenu le 7 d’or de la meilleure speakerine en 1987. Elle est à présent "adulte-relais" dans un lycée de l'Ile de la Réunion.

gilletteaho4-210d3ff.jpg

Gilette Aho


Danielle Askin est née le 9 septembre 1944. Speakerine vers 1976, elle fut ensuite journaliste sur Canal +.

danielleaskain3-322c4429-210d419.jpg

Danielle Askin


florianeblitz3-238daa12-210d426.jpg

Floriane Blitz


Lionel Cassan, né en 1956, il se suicide le 18 août 2002. Il débute à 19 ans sa carrière sur Radio Andorre où il est embauché pour présenter de nombreuses émissions puis sur la radio concurrente Sud Radio, où il restera près de 10 ans. En 1987, il anime à Antenne 2 l'émission quotidienne du matin : "Matin Bonheur" jusqu’en 1994, remercié par le service public.

lionelcassan3-44408585-210d43f.jpg

Lionel Cassan


Catherine Ceylac, de son vrai nom Catherine Cognet, est née à Rennes le 20 juin 1954. Elle a fait du théâtre avant de faire du journalisme ; elle commence à 19 ans, fait de la radio et de la télévision sur FR3 Bretagne. En 1980 à Paris, elle commence à présenter les programmes, une émission animalière avec Allain Bougrain-Dubourg nommée Des animaux et des hommes, des variétés, elle participe à l'émission Incroyable mais vrai avec Jacques Martin. En 1987, elle entre à la rédaction d'Antenne 2 en co-animant l'émission de vie quotidienne C'est la vie. En 1988, elle anime Télématin. Depuis février 1996, elle anime Thé ou café sur France 2.

catherine-ceylac.jpg

Catherine Ceylac


Martine Chardon est née en 1947 et décédée le 24 novembre 2003. Arrivée en 1975 sur Antenne 2 comme speakerine, elle avait collaboré à partir de 1977 au magazine "Aujourd'hui madame", ainsi qu'à de nombreux magazines ou émissions pour la jeunesse. De 1982 à 1987, elle avait animé "Aujourd'hui la vie".

martinechardon2-526c93b3-210d496.jpg

Martine Chardon


Virginia Crespeau est née en 1951. Elle commence sa carrière à la télévision en 1975, en animant l'émission pour enfants Vacances, vacances aux côtés de la marionnette Crocosel. Pour l'occasion, elle interprète avec ce dernier les génériques de l'émission, à savoir Vacances, vacances et C'est fatigant les vacances. Elle devient ensuite speakerine à partir du 10 juin 1980. Dans les années 1990, elle anime le tirage du loto à la télévision. Elle anime  depuis 1992 l'émission Présence protestante le dimanche matin sur France 2 et réalise des documentaires. Elle se convertit au luthéranisme en 2000, sous l'influence de la productrice de l'émission.

virginiacrespeau2-210d4b5.jpg

Virginia Crespeau


Dorothée de son vrai nom Frédérique Hoschedé est née le 14 juillet 1953 à Paris. C’est sans doute l’une des plus connues, des plus complètes et des plus médiatisées des personnalités de la télévision car elle fut chanteuse, actrice, productrice et animatrice. En 1971, elle est remarquée par Jacqueline Joubert lors d'un concours de théâtre amateur. En septembre 1973, elle fait ses débuts à la télé dans les Les mercredis de la jeunesse sous le pseudonyme « Dorothée », avec pour partenaire la marionnette Blablatus. Mais l'émission ne survit pas à l'éclatement de l'ORTF le 7 août 1974. Dorothée rebondit en animant la rubrique « Le Club » dans l'émission Les Visiteurs du mercredi en 1975. Éliane Victor, la directrice des programmes de l'époque, la remercie au bout d'une saison car, selon elle, Dorothée n'est « pas faite pour animer des émissions jeunesse ». Elle présente alors sous son vrai prénom une émission de jeu intitulée Réponse à tout qui est un échec. Après une période de 18 mois sans télé, pendant laquelle elle enchaîne les petits boulots (secrétaire dans une société de robinetterie, animatrice dans les supermarchés, doublure lumière), elle retrouve la télévision en devenant speakerine le 1er avril 1977. En septembre 1977, elle renoue avec les émissions pour enfants en animant Dorothée et ses amis, le temps d'une saison. Elle a été animatrice de Récré A2 de 1978 à 1987 puis du Club Dorothée sur TF1 de 1987 à 1997. De 1997 à 2007, Dorothée ne sort de son silence médiatique qu'à de très rares occasions. Le 24 septembre 2007, Jean-Luc Azoulay annonce le retour de Dorothée sur la chaîne IDF1. Le programme, finalement baptisé Dorothée, est lancé en même temps que la chaîne, le 20 mars 2008, sur la TNT parisienne et certains réseaux câblés. Parallèlement à sa carrière d'animatrice, Dorothée poursuit, dans les années 90, son glorieux parcours de chanteuse, qui atteint son point culminant en 1992 lorsque la star se produit sur la scène de Bercy pour 14 représentations exceptionnelles devant des salles pleines. De 1980 à 1996 elle a interprété 21 albums, joué dans 5 comédies musicales, s’est produite dans 12 concerts et de 1973 à 2009 elle a présenté 23 émissions télévisées.

dorothe312-210d4d0.jpg

Dorothée


Patricia Lesieur est une actrice qui a principalement joué durant les années 1970, où elle fut l'héroïne du feuilleton Le Renard à l'anneau d'or. Elle a également joué dans Joseph Balsamo où elle incarnait Marie-Antoinette. Elle a également été présentatrice sur Antenne 2.

patricialesieur2-210d4e6.jpg

Patricia Lesieur


Michelle Maillet, née en Martinique, a été speakerine à de 1980 à 1984. Elle est aussi comédienne, présentatrice, animatrice, réalisatrice, productrice et écrivaine. Son premier roman, "L'étoile noire" a reçu le prix de la Licra en 1990.

michellemaillet2-210d4f8.jpg

Michelle Maillet


Valérie Maurice est une comédienne et une journaliste française, née le 7 octobre 1964 à Paris. Elle a travaillé pour la chaîne de télévision française Antenne 2 comme speakerine de 1985 à 1992. Elle anime sur France 2 le Point Route. Comédienne de théâtre, elle joue dans certaines pièces de William Shakespeare ou de Georges Feydeau.

valriemaurice2-2cc168f7-210d60a.jpg

Valérie Maurice


Annie Milon était une speakerine “mobile”.

anniemilon3-19401b24-210d63b.jpg

Annie Milon


Olivier Minne est né le 18 mars 1967 à Ixelles, en Belgique. Parallèlement à ses études, il mène une activité de journaliste et devient homme à tout faire, puis assistant cadreur, sur RTL Télévision de 1986 à 1988. À Paris, il effectue une série de petits boulots et tente de postuler auprès de différentes chaînes de télévision. Jacqueline Joubert l'engage en qualité de présentateur des programmes (speakerin), poste qu'il occupe de mars 1990 à avril 1993. De 2003 à 2006, il présente le jeu La Cible sur France 2. Arrive ensuite Fort Boyard en 2003.

olivierminne3-138e829b-210d6c8.jpg

Olivier Minne


Geneviève Moll,née en 1942, est une écrivaine biographe, journaliste rédacteur en chef et chroniqueuse dans l’émission Télématin sur France 2. Elle est l'auteur de plusieurs biographies de personnalités célèbres : Yvonne de Gaulle, François Mitterrand, Françoise Sagan.

genevivemoll3-210d6e4.jpg

Geneviève Moll


Marie-Ange Nardi est née le 2 avril 1961 à Marseille. Elle fera d’ailleurs ses premiers pas à la télévision en tant que speakerine à FR3 Marseille au début des années 1980 pour payer ses études de psychologie. En 1985, elle passe sur Antenne 2 comme remplaçante d'une speakerine. Elle reçoit un Sept d’Or en 1988. Au cours de sa carrière, elle a principalement animé des jeux télévisés : Trivial Pursuit en 1989, Jeux sans frontières, Grain de Folie sur La Cinq, Pyramide, Qui est qui ?, Tout vu tout lu, La Cible en remplacement d’Olivier Minne jusqu’en avril 2007. Marie-Ange Nardi présenta également sur France 3 l’émission 40° à l’ombre. Elle anima la quotidienne de "Millionnaire" de La Française des jeux de 2004 à 2008. Elle quitte France 2 en mars 2008 pour TF1 afin de remplacer Laurent Cabrol pour présenter le Téléshopping.

marieangenardi3-6bfb08aa-210d711.jpg

Marie Ange Nardi


Brigitte Simonetta est née le 27 mars 1954. Elle est actrice de théâtre dans les années 1970. Sa carrière débute sur Antenne 2 à l'occasion d'un des premiers « télé-crochets » lors duquel elle est choisie en même temps que Dorothée en 1977 pour devenir speakerine. Puis elle présentera  la météo dans les années 1980. Le 30 avril 1986, Brigitte Simonetta annonce dans le bulletin météorologique d'Antenne 2 que la France est protégée du « nuage radioactif de Chernobyl» par l’anticyclone des Açores ! Elle est aujourd'hui salariée chez GDF SUEZ.

brigittesimonetta3-0976dad4-210d760.jpg

Brigitte Simonetta


Patrick Simpson-Jones est né le 23 septembre 1950 à Paris. Il fut le premier « speakerin » masculin pour Antenne 2 en intégrant en 1978 l'équipe de Dorothée dans l'émission Récré A2 puis Club Dorothée jusqu'en 1996. Il s'essaya également à la chanson dans le cadre des émissions pour la jeunesse qu'il anima. Il détient maintenant une compagnie de charters et de yachts aux Etats-Unis.

patricksimpsonjones2-210d775.jpg

Patrick Simpson Jones


Marie Talon fut animatrice dans la première saison de Fort Boyard. Elle a animé de 1994 à 1999 le talk show quotidien Paris lumière sur TV5. Elle est devenue réalisatrice dans l'industriel et la communication interne.

marietalon4-210d7b0.jpg

Marie Talon


Élisabeth Tordjman débute sa carrière télévisuelle comme speakerine en 1981. En 1986, elle quitte Antenne 2 pour rejoindre La Cinq afin de coprésenter avec Roger Zabel Pentathlon.Elle revient à la télévision après 8 ans d’absence dans une émission de télé-achat. Depuis février 2005, elle anime le magazine de société Vies à vies : 2ème chance sur Direct 8, où elle reçoit des personnes ayant su rebondir après qu'elles eurent connu une traversée du désert dans leur vie professionnelle ou privée.

elisabethtordjman2-210d7d2.jpg

Elisabeth Tordjman

Faits de société - télévision - les speakerin(e)s - 2 -

Publié à 16:27 par acoeuretacris Tags : speakerines 2ème partie faits societe
Faits de société - télévision - les speakerin(e)s - 2 -

 

 

RTF et ORTF


1ère chaîne


Renée Legrand, speakerine sur la 2ème chaîne, elle fit sa dernière apparition dans une parodie de Pierre Dac en 1972.


untitled-1e97bdb.png

 

Renée Legrand


Évelyne Dhéliat est née à Cologne en Allemagne le 19 avril 1948. Après une fac d'Anglais à Censier, elle débute à l'ORTF en tant que speakerine en 1969 puis continuera sur TF1 jusqu’en 1982. Elle a animé plusieurs émissions : « Le grand prix de l’Eurovision », « À la bonne heure » jusqu’en 1982,  « La Maison de TF1 » et « Ravis de vous voir » jusqu’en 1988, « C’est bon à savoir » jusqu’"en 1991. Elle est ensuite devenue présentatrice de la météo et est directrice du service météo de TF1 depuis 1992.


velynedhliat.jpg

 

Evelyne Dheliat


Claudie Lemeret, née en 1937, speakerine en 1971.


claudielemeret_th.jpg

 

Claudie Lemeret


Thérèse Liotard est née le 6 mai 1949 à Lille et est plutôt actrice de cinéma et de télévision. Mais au début des années 70, elle a commencé à la télévision comme speakerine remplaçante durant l'été pendant les vacances de ses consœurs de l'ORTF. Elle a tourné au cinéma avec des réalisateurs importants comme Patrice Leconte, Bertrand Tavernier et Yves Robert. On a pu également la voir beaucoup à la télévision dans des séries ou des téléfilms (Maigret, Navarro, Bergerac etc.).


4256-1e97f0a.jpg

 

Thérèse Liotard


Babette de Rozières de son vrai nom Elisabeth de Rozières est née en 1947 à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe et est chef cuisinier française et animatrice de télévision. Elle entame sa carrière audiovisuelle en devenant scripte pour les émissions de Maritie et Gilbert Carpentier, speakerine en Guadeloupe et assistante de production à l'Office de radiodiffusion télévision française. Mais suite au démantèlement de l'ORTF elle débute sa carrière culinaire et ouvre un premier restaurant composé d'un bar et deux tables en 1978 non loin des Folies Bergères.


image_46560125-1e97f43.jpg

 

 

Babette de Rozières


Evelyne Leclercq est née le 11 juillet 1951 à Nointel dans l'Oise. Elle a commencé sur FR3 Côté d’Azur puis est arrivé en 1975 sur TF1. Elle a co-présenté sur TF1 le jeu "Tournez manège" de 1985 à 1992, aux côtés de Simone Garnier et Fabienne Egal. Elle quitte la télévision en 1993, lorsque l'émission s'arrête. Par ailleurs, elle a sorti plusieurs 45 tours de 1978 à 1988 et elle joue régulièrement dans des pièces de théâtre.


6m2fpdyk-1e98022.jpg

 

Evelyne Leclerc


Fabienne Égal est née le 21 juillet 1954 à Rabat au Maroc. Elle fait ses débuts à la télévision en 1976 comme speakerine, après avoir répondu à une annonce de TF1 qui recherchait deux speakerines étudiantes. Son talent l’amène rapidement à animer des émissions en direct comme Les pieds au mur avec Nicolas Hulot en 1980 et La Une chez vous de 1985 à 1987. C’est à travers l’émission culte Tournez manège entre le 9 septembre 1985 et le 4 juillet 1993 que Fabienne Egal confirme sa notoriété auprès du grand public. Fabienne Égal quitte ensuite TF1 et rejoint RTL9 pour y animer avec Thierry Guillaume les jeux Double mixte puis Doublé gagnant. En 1998, Fabienne rejoint France 2 où l’année suivante elle co-présente la dernière édition de Jeux sans frontières avec Nelson Monfort. Elle est aujourd'hui enseignante à la fac de Dauphine et dans diverses écoles, où elle donne des cours de média-training. Elle fait aussi du coaching en entreprise et anime séminaires et colloques.


afab-1e9806f.jpg

 

Fabienne Egal


Carole Varenne est une animatrice de télévision et de radio, née le 24 janvier 1957 à Angers. Elle étai speakerine entre 1980 et 1992, date à laquelle cette catégorie d'animatrice a disparu de la chaîne. Elle fut d'abord engagée pour suppléer Denise Fabre alors enceinte à cet moment-là. Elle fut animatrice sur Radio Montmartre entre 1996 et 1997.

 


untitled-1e980e6.png

 

Carole Varenne


Claire Avril, speakerine sur TF1 à partir de 1983. Elle a écrit plusieurs livres dont "Bastide blanche" (1986) et "En chute libre"(1987).

avril-1e98137.jpg

Claire Avril

Carole Serrat est une ancienne chanteuse française sous le nom de Martine Seror de 1981 à 1988 et speakerine de 1986 à 1992. Après une carrière de chanteuse au japon de 1991 à 1994, elle est devenue sophrologue.


carole-serrat-1e98173.jpg

 

Carole Serrat


Nadia Samir est speakerine en 1987. Puis elle évolue vers une carrière de comédienne. On la retrouve notamment dans "Bab El-Oued City", présenté à Cannes en 1994.


nadia-20samir-2001-1e981a1.jpg

 

Nadia Samir


Denis Thuillier, speakerin en 1987.


denisthuillier_.jpg

Faits de société - télévision - les speakerin(e)s - 1 -

Publié à 10:13 par acoeuretacris Tags : speakerines 1ère partie faits societe
Faits de société - télévision - les speakerin(e)s - 1 -

RTF et ORTF

 

1ère chaîne


Avant Jacqueline Joubert considérée souvent comme la première speakerine de la télévision française, Suzy Wincker a présenté le 8 décembre 1935 l’émission inaugurale de télévision en haute définition.


SuzyWincker2-15095AE9.jpg

 

Suzy Wincker


Jacqueline Joubert présente ses premiers programmes le 25 mai 1949 avec Arlette Accart.

Arlette Marie Rose Accart est née le 6 décembre 1926 à Paris et se suicide le 9 avril 1957. En plus d’être speakerine à la télévision, elle a également tourné dans cinq films entre 1945 et 1950. (1945 : Sylvie et le fantôme de Claude Autant-Lara, 1948 : Impasse des deux anges de Maurice Tourneur, 1949 : L'herbe à la Reyne, court-métrage de Pierre Gaspard-Huit, 1949 : Plus de vacances pour le bon dieu de Robert Vernay, 1950 : Coupable de Yvan Noé).


045d301dee6ccf6ab907cb643c725643.jpg

 

Arlette Accart


Jacqueline Joubert, de son vrai nom Jacqueline Annette Édith Pierre est née le 29 mars 1921 à Paris et est décédée le 8 janvier 2005 à Neuilly-sur-Seine. Elle fut une présentatrice et une productrice de télévision française, mariée au journaliste Georges de Caunes, mère d'Antoine de Caunes et grand-mère de l'actrice Emma de Caunes. Speakerine de 1949 à 1961, elle fut productrice et animatrice d'émissions de variété pour l’ORTF dans le années 1960, puis directrice de l'Unité Jeunesse de l'ORTF de 1972 à 1974, puis directrice de l'Unité Variétés d’Antenne 2 de 1975 à 1977 et lance Dorothée et Récré A2, puis directrice de l'Unité Jeunesse d’Antenne 2 de 1977 à 1988 mais le départ de Dorothée pour TF1 en 1987 sonne el glas de Récré A2 et elle devient enfin directrice de l'Unité Fictions Jeunesse et Famille d’Antenne 2 de 1988 à 1990.

 


54e05a9bee48445fbd096c146596037f.jpg

 

Jacqueline Joubert


Catherine Langeais, de son vrai nom Marie-Louise Terrasse, est née le 9 août 1923 à Valence et décédée le 23 avril 1998 à Paris. Le 28 janvier 1938, elle rencontre François Mitterrand, avec qui, malgré son très jeune âge, elle fut fiancée. Séparés par la captivité de François en Allemagne, leur histoire durera jusqu'au 15 janvier 1942. François Mitterrand lui remit la légion d’honneur en raison de l'empreinte indéniable qu'elle a laissée dans l'histoire de la télévision en France. Initialement recrutée pour présenter les émissions du nouveau réseau national 819 lignes de la RTF en 1949, Jacqueline Joubert continuant d'officier principalement sur l'émetteur parisien en 441 lignes, Catherine Langeais fut probablement la speakerine la plus populaire de la télévision française, depuis la fin des années 1950 jusqu'à la fin des années 1970. En parallèle à l'annonce des programmes, Catherine Langeais participa à diverses émissions de divertissement dans les années 1950-1960, telles que 36 chandelles ou la Séquence du spectateur à partir du 15 septembre 1953 (rebaptisée plus tard la Séquence du téléspectateur), ainsi que l'émission culinaire Art et magie de la cuisine au côté du chef Raymond Oliver à partir du 6 décembre 1954. Ce fut elle qui, le dimanche 5 janvier 1975, clôtura avec beaucoup d'émotion les émissions de la première chaîne ORTF, remplacée le lendemain par la nouvelle société publique TF1 sur laquelle elle n'assura plus que les commentaires, en voix off, de la Séquence du téléspectateur, tandis qu'elle suivit son mari Pierre Sabbagh sur la "Deuxième chaîne " dont il était le directeur des programmes.


dc7a6b090270aeb25096c31f2aa82987.jpg

 

Catherine langeais


Jacqueline Caurat est née le 2 juillet 1929. Après quelques rôles au cinéma dans les années 1940 et 1950, elle est speakerine sur la première chaîne à partir de 1953. Elle est connue pour avoir popularisé la philatélie en présentant avec son mari l'émission Télé-Philatélie puis Philatélie-Club de 1961 à 1983.


e6e79b7b0a7cd522edbdc089f46eadb5.jpg

 

Jacqueline Caurat


Marianne Lecène est née le 30 mars 1937. Speakerine en 1957, elle est restée quasiment inconnue et était davantage comédienne. Elle tourna dans Les fruits sauvages en 1954, Sylvie et le fantôme pour la télé en 1954, Les premiers outrages en 1955, Un Dom Juan en 1958 pour la télé ainsi que Les deux orphelines en 1961.


17c7b91735940ad579b9a726581ce0d1.jpg

 

Marianne Lecène


Jacqueline Huet (Jacqueline, Germaine Huet) est née à Paris le 20 octobre 1929 et se suicide le 8 octobre 1986. Elle fut actrice, chanteuse et présentatrice française et une des plus populaires speakerines de la télévision du 5 mai 1958 à 1975. Elle fut élève au Conservatoire de Paris, monta sur les planches à partir de 1945, tourna dans de nombreux films jusqu'à la fin des années 1950. Elle fut également mannequin et fit la couverture de nombreux magazines de presse féminine (Paris-Match, Jours de France, Elle) ou de télévision, et ce jusque dans les années 1970. Engagée à l'ORTF en 1958, elle devient speakerine jusqu'en 1975. Elle présenta également plusieurs émissions de variété et de nombreux galas de chanteurs et humoristes, notamment ses amis Mike Brant, Charles Aznavour, Gilbert Bécaud ou Thierry Le Luron. Elle fut co-productrice de l'émission Le monde de l'accordéon sur TF1 jusqu'en 1981 puis participa à de nombreuses émissions telles que Champs-Élysées avec Michel Drucker ou L'Académie des neuf avec Jean-Pierre Foucault ; Pascal Sevran l'invita à plusieurs reprises dans ses émissions. Amie notamment de Mouloudji et François Deguelt, ceux-ci lui écrivirent des chansons et Jacqueline Huet enregistra plusieurs disques à partir de 1958 ; elle fut récompensée par le prix de l’Académie Charles-Cros en 1965 pour sa chanson Le jour et la nuit. Jusque dans les années 1980, elle se produisit dans de nombreux cabarets et music-halls.


aeb7255597c2d169b799dc092a393a2a.jpg

 

Jacqueline Huet


Anne-Marie Peysson est née le 24 juillet 1935. Fascinée par la radio et la télévision, elle se présente à un concours de speakerines organisé par la station ORTF de Marseille. Sa vivacité plaît au jury présidé par Marcel Pagnol. Pendant quatre ans, elle présentera les programmes de Télé-Marseille. En 1958 elle monte à Paris pour participer à Paris club et Service d'été. C'est en 1960 qu'elle deviendra l'une des speakerines préférées de la 1ère chaine. On la retrouvera également au côté de Guy Lux dans l'émission de variétés Le Palmarès des chansons.


9b66907ff4b4dae87f03385e6d45f068.jpg

 

Anne Marie Peysson


Noëlle Noblecourt est née le 12 décembre 1942 et fut speakerine de 1961à 1964 quand elle est remerciée après avoir porté une jupe qui laissait voir ses genoux, jugée trop courte par la direction. Elle avait également enregistré un disque intitulé "Doucement" qui a été interdit d'antenne aux heures de grande écoute, pour ses soupirs suggestifs... Elle est par ailleurs auteur compositeur.


6ff3db310e1b982c13f25a119fa2f61e.jpg

 

Noëlle Noblecourt


Denise Fabre est née le 5 septembre 1942 à Nice. Elles débute à 19 ans comme speakerine à Télé Monte-Carlo à l'issue d'un concours. En 1964, elle rejoint la deuxième chaîne de l'ORTF et monte à Paris. C'est le début d'une carrière qui la mène ensuite sur la première chaîne jusqu'en 1994. Dans les années 1960, parallèlement à la télé, elle est chroniqueuse pendant 3 ans dans France-Soir, et anime la tranche 6h-8h de France-Inter.


4e22ce53995d1d2da77fb72fddfc766a.jpg

 

Denise Fabre


Michelle Demai, née en 1944, entre à l'ORTF comme présentatrice en 1964 lors de la création de la deuxième chaîne de Télévision, puis comme journaliste dans l'équipe d'Armand Jammot. A 44 ans, elle a décidé de tout plaquer et se lance dans la construction du bateau de ses rêves, "Nuage". Son premier voyage l'envoie, en compagnie de ses filles, sur les côtes vénézuéliennes, aux Galapagos, à Tahiti, puis jusqu'en Alaska... et écrit un livre "Alaska Dream" et tourne plusieurs films de 52 minutes pour Antenne 2 sur ses  expéditions.


61bd27f15358ebee9e9acef6598abbb1.jpg

 

Michelle Demai


Sylvette Cabrisseau est la première speakerine de couleur apparue à la télévision sur la 2ème chaine dans les années 60. En 1970, elle est exclue du paysage télévisuel pour avoir posée nue dans un magazine de charme. Elle tente une carrière dans la chanson avec deux titres “Tchou tchou ki” et “Je vis comme je vis” et une carrière dans la littérature d'espionnage sous la plume de Manchette.


3ccea197121d996c96919c91ecfea262.jpg

 

Sylvette Cabrisseau


Jacqueline Alexandre est née en 1942. Après des études de journalisme, elle présente en Voix Off Les actualités, en 1969, sur l'ORTF. Elle est speakerine à la télévision régionale de Rouen, puis au début des années 70 comme remplaçante d'été sur la première chaîne de l'ORTF. Elle présente sa toute première émission, À nous 2, en 1983, avec Patrick Poivre d'Arvor. Puis en 1987, elle quitte Antenne 2 pour FR3, où elle y présente le Soir 3, jusqu'en janvier 1989.


377e5fd76be0d0d06c0cdd393f3a6226.jpg

 

Jacqueline Alexandre

Faits de société - XXIe siècle : un monde de déséquilibres -

Publié à 15:30 par acoeuretacris Tags : xxxième siècle faits societe
Faits de société - XXIe siècle : un monde de déséquilibres -

 

Malgré la fin de l’antagonisme Est-Ouest et la fin des conflits qui ont ensanglanté le XXe siècle, le monde n’a pas trouvé son équilibre.


Peut-on encore espérer au XXIe siècle l’avènement d’une ère de paix et de partage ? Un nouvel ordre économique mondial  se mettra obligatoirement en place dans les prochaines décennies.


Mais, avons-nous les moyens et surtout la volonté de gommer les déséquilibres qui n’ont fait que s’accroître entre les quelques pays qui constituent le peloton des plus riches et le reste du monde ?


L’espoir de connaître une ère de paix succéder à la guerre froide a été déçu. Les conflits frontaliers, les guerres civiles et le terrorisme n’ont jamais cessé.


Ce nouveau siècle est placé sous le signe de la mondialisation. Mais, paradoxalement, cette mondialisation ne fait que renforcer le culte de l’individu au détriment de celui de la collectivité.


Une démographie déséquilibrée


Le premier facteur préoccupant en ce début de siècle est l’état de la démographie mondiale. Evaluée à 252 millions dans les premières années du christianisme, la population mondiale dépasse aujourd’hui 6 milliards. Les statistiques semblent montrer que la Terre comptera entre 7 et 8 milliards d’individus à l’aube de 2025.


Ce n’est pas l’augmentation par elle-même qui est problématique mais plutôt le fait qu’elle soit très déséquilibrée.


Dans les pays développés, la population est vieillissante alors que dans le tiers-monde, la natalité augmente.
Au milieu des années 90, un tiers de la population mondiale avait moins de 15 ans. Mais, ce sont les pays sous-développés qui assuraient ce renouvellement.


Dans les pays industrialisés, Europe et Amérique du Nord principalement, le renouvellement des générations n’est plus assuré.


Pourtant, ces nations qui ne rassemblent qu’environ un milliard d’individus accaparent 80% de la richesse mondiale.
Cette petite minorité est la principale bénéficiaire des innovations et des progrès.


montreal-1.jpg

Montréal. (image maha-online)


Cette inégalité est particulièrement flagrante dans le domaine de la santé. Plus de 200 millions d’Africains souffrent du paludisme et environ un million d’enfants en meurent chaque année.


L’Asie représente 60% de la population mondiale. La Chine et l’Inde qui sont les deux pays les plus peuplés au monde sont aussi les deux pays où les inégalités sociales sont les plus marquées.


Ces deux pays  pourraient bien devenir un jour les deux premières puissances du monde.


chine-50.jpg

La cité interdite de Beijing à Pékin. (image Charles Mellier)


Cependant, il ne faut pas croire que c’est une forte démographie qui est la cause d’une plus grande pauvreté. Le problème est celui du développement qui doit accompagner cette croissance démographique.


Et c’est là tout le problème du tiers-monde aussi bien que des pays comme la Chine ou l’Inde.


Si New Delhi est devenue une mégalopole avec près de 20 millions d’habitants, elle conserve un très faible pouvoir décisionnel.


Ce n’est pas le cas de New York ou de Paris.


wall-street-11.jpg

Wall Street. Première place boursière. (image wilhelmja)


Le taux d’alphabétisation est un bon critère pour connaître la situation sociale d’un pays. 26% de la population mondiale ne sait ni lire, ni écrire. L’Afrique du Nord et sahélienne est la partie du monde qui est la plus touchée par l’illettrisme.
L’avenir d’un peuple se joue à l’école.


maroc-1.jpg

Contrastes à Marrakech. (image Ahron de Leeuw )


De plus, même dans les pays où la scolarisation a beaucoup progressé, comme la Chine, l’Inde ou plusieurs pays d’Afrique, des disparités importantes subsistent : les zones rurales sont défavorisées et les garçons sont prioritaires sur les filles.


Des pays riches fragiles


Outre un problème de vieillissement de la population, les pays les plus riches du monde qui sont concentrés en Europe et en Amérique du Nord, connaissent avec le XXIe siècle des fractures sociales de plus en plus marquées.


paris_cite.jpg

L'île de la Cité à Paris. L'un des quartiers les plus riches de la capitale. (image Ktylerconk )


Si les richesses sont très mal réparties dans le monde, elles le sont également au sein de chaque nation.
Doit-on incriminer la mondialisation ? Certains le pensent et l’accusent d’exacerber le chômage et la pauvreté au profit d’une poignée d’individus.


En toute logique, la mondialisation aurait dû enrichir pays riches et pays pauvres grâce à un meilleur échange et une coopération entre états.


Le déséquilibre géographique, que ce soit dans les pays riches ou pauvres, s’est installé au profit des villes. Cette concentration de population entraîne d’importants problèmes de cohabitation interethnique et de coexistence entre nantis et exclus.


paris_nanterre.jpg

Mais Paris, c'est aussi Nanterre. (image Felipe Bachomo)


Si un gouvernement ne peut remédier à des fractures sociales de plus en plus apparentes, il perd automatiquement de son autorité.


Cette autorité est alors transférée vers des organisations criminelles qui s’imposent comme un nouveau pouvoir.


Les exclusions, la pauvreté et la carence étatique profitent toujours aux bandes organisées. C’est un cocktail extrêmement dangereux qui peut exploser à tout moment comme ça a été le cas à Los Angeles en 1992 ou en France en 2005.


paris_2005.jpg

Emeutes en France en 2005. Document AFP


Il n’est donc pas étonnant que les grandes organisations criminelles comme la Mafia ou les Triades chinoises bénéficient d’une assise aussi solide.


Véritables Etats dans l’Etat, ces multinationales du crime, contrôlent de vastes régions où les populations pauvres vivent sous leur protection.


Les petits gangs qui sévissent dans toutes les banlieues des pays industrialisés n’ont fait que mettre en pratique de manière locale cette politique de « protection ».


Le trafic de drogue finance toutes les organisations criminelles mais également les mouvements de guérilla.
Par exemple, l’héroïne subvient aux besoins des milices libanaises de la plaine de la Beqaa, aux Tigres tamouls du Sri Lanka ou aux groupes armés afghans.


losangeles_1992.jpg

Emeutes à Los Angeles en 1992. (image Streetgangs)


La production des drogues dans le monde est directement liée à la pauvreté des pays producteurs.


Le pavot (plante à partir de laquelle, on produit de l’héroïne) en Asie centrale ou la coca (fournit la cocaïne) en Amérique latine, constituent la première source de revenus des petits agriculteurs.


Comme chacun peut le constater au quotidien, aucun gouvernement des pays les plus industrialisés n’a, à ce jour,  su résoudre ces conflits et mettre un terme à cette fracture sociale.


La mondialisation du commerce


Commencée au XXe siècle, la mondialisation du commerce est en pleine explosion depuis le début du XXIe siècle.
Il est indéniable que le commerce international est un puissant facteur de croissance et de prospérité.
Cependant, on constate que cette ouverture n’a pas répondu aux attentes des peuples.


Là encore, les bénéfices de cette mondialisation sont concentrés entre les mains de quelques grosses multinationales.


afrique.jpg

Distribution de nourriture au Burkina Faso en 2005. (image Wendkuni)


Le XXe siècle a marqué un bouleversement positif des conditions de travail dans les pays industrialisés.
Ces acquis sont aujourd’hui remis en cause et la mondialisation semble rimer avec crise économique.
Les emplois précaires fleurissent, tandis que dans les pays en voie de développement, des versions modernes de l’esclavage se sont mises en place.


Alors que cette mondialisation aurait dû encourager l’entraide, on assiste aujourd’hui au triomphe de l’individu.
Le retour au libéralisme à l’Ouest et l’effondrement du communisme à l’Est ont contribué à discréditer les solutions collectives.


L’individu est obligé d' assumer son propre destin.


soudan_11.jpg

La famine tue plus que la guerre dans le monde. (image Filipe Moreira)


Si on devait définir ce début de siècle, on pourrait  parler de « culte du consommateur ».  L’individu est sollicité en permanence et on lui façonne des besoins sur-mesures.
La publicité répond-elle à nos attentes ou provoque t-elle nos attentes ?


pekin_03.jpg

Le culte du consommateur est arrivé en Chine. (image Yoshimai)


Certes, nous sommes des consommateurs plus libres mais nous sommes également beaucoup plus exposés.
La libéralisation des crédits à la consommation n’a fait qu’amplifier l’écart entre les différentes classes sociales.
Dans un système où le « chacun pour soi » est la règle, seuls les mieux armés peuvent y trouver leur compte.


Les droits de l'homme: une valeur universelle


Le centre de gravité de l’économie mondiale s’est déplacé vers l’Asie. La Chine fait rêver les investisseurs.
Mais qui se préoccupe vraiment des droits de l’homme que ce soit en Asie ou ailleurs ? Dans les années 90, l’Organisation internationale du travail a dénoncé les 3 000 camps chinois de « rééducation », où entre 12 et 16 millions de personnes, travaillaient au profit de « l’économie socialiste de marché ».


Régulièrement, les problèmes liés aux droits de l’homme sont évoqués concernant la Chine mais les intérêts financiers sont tels que l’humanisme passe au second plan.


Au Pakistan, on évalue à environ 20 millions de personnes dont près de la moitié d’enfants, le nombre d’individus considérés comme de véritables esclaves.


Les droits de l’homme sont une valeur universelle qu’il nous faudra absolument préserver si nous voulons que le XXIe siècle ne devienne pas le symbole de la régression sociale.


Notre siècle est celui des contrastes et des contradictions. En Afrique subsaharienne, on peut trouver des cyber-cafés au bord de la route et à quelques kilomètres des villages sans électricité.


Dans les grandes villes d’Afrique, la modernité côtoie des coutumes ancestrales comme la polygamie, l’excision ou la déscolarisation des filles.


A New Delhi, le contraste entre modernité et tradition est saisissant :  immeubles ultramodernes d’un côté et vaches sacrées déambulant dans les rues de l'autre.


inde-demographie-2.jpg

Contrastes en Inde. (image mckaysavage)


En Chine, les grandes villes ont intégré les cultures occidentales. Le Pékin moderne est symbolisé par la Cybertower et d’une manière générale par des buildings bâtis sur le modèle américain.


La main d’œuvre sous payée venue des campagnes s’entasse dans les périphéries des villes et dans des conditions d’hygiène dignes du 19e siècle.


pekin.jpg

Le Péking moderne. (image Yoshima)


Si nous voulons vraiment que l’humanité survive  aux futurs bouleversements climatiques qui l’attendent, il nous faudra, de manière individuelle, ré-apprendre à raisonner en terme de « collectif ».


Nous sommes souvent fascinés par l’organisation sociale des insectes dits sociaux. La répartition des taches de certaines espèces de fourmis est  similaire à la nôtre : ouvriers, soldats et reine.


Il existe cependant une différence fondamentale entre leur organisation et la nôtre. Chaque individu  de la colonie ne raisonne qu’en terme de survie de la colonie. Les besoins individuels ne sont pas pris en compte.


Notre avenir ne dépend que de notre faculté à modifier cet état d’esprit.

Faits de société - Démographie mondiale et fertilité -

Publié à 14:32 par acoeuretacris Tags : faits societe démographie et fertilité
Faits de société - Démographie mondiale et fertilité -

 

Démographie mondiale et fertilité


Faut-il s’inquiéter pour l’avenir de l’espèce humaine ? Des études montrent que la fécondité, notamment dans les pays industrialisés, est en forte baisse.


Notre mode de vie est-il la seule raison de cette natalité déficiente ? Assez paradoxalement, la surpopulation est un autre sujet d’inquiétude. Mais, doit-on parler de surpopulation ou d’inégalité de la répartition des richesses ?


Il semble important d’aborder la démographie mondiale autrement qu’en énumérant des chiffres. Derrière les statistiques démographiques se cache en effet un réel problème écologique et social.


Combien d’hommes sur la Terre ?


Le nombre d'humains nés sur Terre depuis les origines se situerait autour de 80 milliards. Sur les 80 milliards, près de la moitié serait née au cours des deux derniers millénaires. La population mondiale a surtout augmenté depuis 200 ans.


Le six milliardième être humain a officiellement vu le jour le 12 octobre 1999, à Sarajevo, capitale de la Bosnie-Herzégovine. Cette date a été choisie arbitrairement par le F.N.U.A.P (Fonds des nations unies pour la population).


calcutta.jpg

Une rue de Calcutta, capitale de l'État du Bengale-Occidental, dans l'est de l'Inde. (image Jungle Boy)


La population continue à augmenter, mais le taux d’accroissement naturel (différence entre le taux de natalité et le taux de mortalité) diminue régulièrement : il est passé de 2,04 % à la fin des années 1960, à 1,3 % aujourd’hui.


Quant au nombre d’enfants par femme, il a lui-même fortement chuté pendant la même période, passant, en moyenne, de 5 à 2,7.


Il y a à peu près le même nombre de femmes que d’hommes sur Terre. Sur 1000 personnes, 503 sont des hommes et 497 des femmes.


L’écart se creuse avec l’âge. Ainsi, en France, 8 centenaires sur 10 sont des femmes (en 2005).


Entre 1900 et 2000, selon les estimations de l’O.N.U., la population de la planète est passée de 1,65 à 6,06 milliards d’hommes.


new_delhi_02.jpg

Rue de New Delhi (Inde) . (image Ironmanixs)


Après nous avoir prévu un avenir catastrophique dû à la surpopulation, les experts sont aujourd’hui beaucoup plus modérés.


L’évolution démographique mondiale depuis les années 1950


Entre 1950 et 2000, la population mondiale a plus que doublé, à un taux annuel moyen de croissance de 1,8 %. Mais, l’évolution a été différente selon les grandes régions du monde.


Le continent asiatique s’est accru de 2 milliards d’hommes et représente aujourd’hui plus de la moitié de la population mondiale.


shangai-1.jpg

Une rue de Shanghai, port de l'est de la Chine. (image degreezero)


A l’inverse, en 1950, l’Europe peuplée de 375 millions d’habitants, formait le deuxième ensemble démographique du monde.
Aujourd’hui, elle occupe la 3e place, dépassée par l’Afrique.


L’ex-U.R.S.S. et l’Europe ont le taux annuel moyen de croissance le plus faible (0,8 %) et sont particulièrement affectés par le vieillissement de leur population.


L’Amérique du Nord maintient son rang de cinquième ensemble mondial, avec un taux annuel moyen de croissance de 1,3 %.


Pourquoi la natalité est-elle en baisse ?


Dans les pays industrialisés, il semble y avoir plusieurs causes à cette baisse de la fécondité.


* La contraception


La baisse de la natalité résulte pour l’essentiel de la diffusion de la contraception dans les pays développés ou en développement.


* L’inégalité entre hommes et femmes


L’encouragement à la planification familiale dépend du degré de liberté des femmes. Leur émancipation passe par une amélioration sensible de leur situation économique et sociale.


Les femmes représentent les deux tiers des adultes analphabètes dans le monde. En matière de santé, elles font souvent l’objet d’une discrimination, qui entraîne une surmortalité féminine.


galerie-membre-inde-pict0291-1d2820d.jpg

Femme voilée revenant du puits pour aller chercher de l'eau dans le désert du tahr région du le rajasthan.


Selon le F.N.U.A.P., sur 80 millions de grossesses recensées par an dans le monde, un tiers environ ne sont pas prévues, et environ 500 000 femmes meurent des suites de leur grossesse.


* Dégradation du sperme humain


Selon une étude, les hommes produiraient de moins en moins de spermatozoïdes. Dans les pays développés, en 50 ans, la qualité du sperme humain a décliné.


Une étude qui a porté sur les dons de sperme faits en France de 1973 à 1992 a montré qu’il n’y avait pas malformation.
C’est une diminution progressive du nombre de spermatozoïdes.

Il y a environ 30% de spermatozoïdes en moins.
Stress et surtout pesticides seraient les causes de ce problème.


caire.jpg

Une rue du Caire, capitale de l'Égypte. (image Gaspa)


* Entre indifférence et stress


Notre mode de vie n’est certainement pas étranger à la baisse de la natalité. La cellule familiale a éclaté et les problèmes économiques n’encouragent pas à fonder une famille. De plus, il existe une fracture de plus en plus importante entre « jeunes » et « vieux ».


Qu'attendent les gouvernements pour nous doter d'une véritable politique familiale et de logement ?


La proportion de personnes âgées est en augmentation mais parallèlement, nous les traitons comme s'ils n'avaient plus rien à apporter à la société.


Autrefois et toujours aujourd’hui dans certains pays, considérés comme porteurs du savoir et essentiels à l’apprentissage, nos « vieux » sont devenus un fardeau que l’on n’hésite pas à abandonner dans des mouroirs.


inde-51.jpg

L' Inde. Un pays socialement très déséquilibré. (image pulguita)


Le taux de natalité est actuellement de l'ordre de 13 pour 1 000 en France, de 11 pour 1 000 en Belgique et en Suisse, alors qu'il dépasse 50 pour 1 000 dans les pays à fort taux de natalité comme le Mali, le Niger ou l'Angola.


Parallèlement, l'indice de fécondité (nombre d'enfants par femme) a également diminué, de sorte que, dans un certain nombre de pays, le remplacement des générations, qui correspond à 2,1, n'est plus assuré. Ainsi, cet indice est de 1,9 pour la France, de 1,4 pour le Canada et de 1,3 pour l'Allemagne et l'Autriche.


L’immigration a-t-elle un impact sur la démographie ?


Les pays occidentaux affichent un taux d’immigration en nette augmentation sur les 50 dernières années.
Une naissance sur huit en France est de mère immigrée.


La crise économique qui a touché les pays européens dans les années 1970 et 1980 a fait de l’immigration un enjeu politique et du racisme un thème électoraliste.


En France, une personne sur quatre est immigrée ou d’ascendance étrangère. Sans les vagues successives d’immigration depuis un siècle, l’Hexagone ne serait peuplé aujourd’hui que de 48 millions d’habitants environ au lieu des 62 millions recensés.


Les perspectives démographiques pour le XXIe siècle


Il a fallu 40 000 ans, depuis l’homme de Cro-Magnon, pour en arriver à 2,5 milliards d’individus. Il a fallu trente-sept ans pour que la population du globe double, entre 1950 et 1987, passant de 2,5 à 5 milliards d’habitants. Selon l’O.N.U., il faudra plus de temps pour qu’elle double à nouveau et l’hypothèse d’une explosion démographique paraît exclue.


Dans presque tous les pays industrialisés, cette fécondité est désormais inférieure au taux de remplacement et, dans leur majorité, les pays européens s’orientent vers une diminution de leur population.


soudan_02.jpg

La famine touche particulièrement les enfants. Soudan. (image Filipe Moreira)


L’ONU prévoit une moyenne de 2,1 enfants par femme au milieu du XXIe s. La population mondiale pourrait alors passer à 11 milliards de personnes et se stabiliser.


Les prévisions les plus pessimistes prévoient une moyenne de 1,6 enfant, soit le taux actuel de fécondité générale en Europe. La population mondiale commencerait à diminuer, après avoir atteint un maximum de 8 milliards de personnes.
Mais cette évolution n’est pas uniforme.


L’accroissement naturel est en forte augmentation en Afrique subsaharienne, dans une grande partie des pays musulmans du Moyen-Orient (Arabie saoudite, Iraq, Iran, Afghanistan) ou en Bolivie.


L’Afrique subsaharienne connaîtra une expansion sans précédent, passant en trente ans de 746 millions à 4,6 milliards d’individus ; en 2025, elle représentera 19 % de la population mondiale, au lieu de 12 % aujourd’hui.


soudan.jpg

En Afrique, la famine tue plus que les guerres. Les enfants en sont les premières victimes. Soudan. (980903. AJIEP, SUDAN. CAPTION TO COME. For Don Melvin and Rich Addicks package on the famine in Sudan. RICH ADDICKS/STAFF ) . (image Filipe Moreira)


En Asie, le taux annuel moyen devrait descendre à 1,2 %, en raison de la régression de l’accroissement naturel en Chine (0,7 %) et en Inde (1,3 %).


La population mondiale serait donc redistribuée. En 2025, les pays d’Europe, ceux d’Amérique du Nord et ceux de l’ex-U.R.S.S. se classeraient, respectivement, aux quatrième, cinquième et sixième rangs.


La population européenne se renouvellerait faiblement. L’Amérique du Nord et l’ex-U.R.S.S. auraient une croissance très faible et ne regrouperaient plus que 15 % de la population mondiale.


mexico-50.jpg

Vue de Mexico, capitale du Mexique. (image christophercjensen)


Asie et Afrique totaliseraient alors plus des trois quarts de la population mondiale. Entre 1950 et 2025, la population africaine devrait être multipliée par 7, celle de l’Amérique latine par 4, celle de l’Asie par 3,5.


Vers de plus en plus d’inégalités


Derrière ces chiffres se cache un grave problème : celui de la fracture sociale entre pays riches et pays pauvres.
Les pays pauvres formeront les quatre cinquièmes de la population.


La moitié de l’humanité se rassemble sur moins de 10 % des terres émergées. On peut distinguer trois grands foyers de peuplement dense :


  • L’Extrême-Orient, y compris le Sud-Est asiatique, porte la plus forte concentration humaine de la planète
  • L’Asie du Sud, englobant le sous-continent indien (Inde, Bangladesh, Pakistan, Sri Lanka), regroupe plus d’1,3 milliard d’hommes
  • Le foyer européen : 350 millions d’habitants vivent sur 2 millions de km². Les densités les plus élevées se trouvent dans une zone qui s’étend du sud-est de l’Angleterre à l’Italie du Nord

 

favela.jpg

Favela à la périphérie de Sao Paulo, au Brésil. (image nagillum)


La population africaine continuera de progresser plus rapidement que celle des autres parties du monde en développement : vers 2050, plus d’un enfant sur deux naîtra en Afrique.


La question du rapport entre la démographie et les ressources terrestres demeure donc posée. Elle est indissociable d’un débat sur l’inégale utilisation de ces ressources, qui se fait principalement au profit des pays industrialisés.


Ces derniers, qui représentent 20 % de la population mondiale, détiennent 80 % des richesses du globe, et les sept pays les plus industrialisés produisent à eux seuls près des deux tiers de la richesse mondiale.


favela-10.jpg

Favela. République Dominicaine. (image Mercedes Ramirez Guerrero)


En Afrique subsaharienne et en Asie, la pauvreté frappe 40 % de la population. Selon la FAO, 800 millions de personnes souffrent de la faim. La pénurie n’est pas consécutive au surpeuplement, mais à la désorganisation politique et économique des pays.


L’eau : l’enjeu du XXIe siècle


L’approvisionnement en eau constitue l’impératif prioritaire des prochaines décennies, au point que l’eau, dont la consommation augmente rapidement, peut être, d’ores et déjà, considérée comme une matière première stratégique.


Les Nations unies relèvent 300 zones de conflits potentiels pour la maîtrise des fleuves internationaux, comme le Nil ou l’Euphrate, ou celle des nappes phréatiques. La pénurie d’eau est une menace qui pèse sur 40 % de la population mondiale.


Sommes nous trop nombreux sur Terre ?


On a souvent tendance à dire que si nous étions moins nombreux, nous vivrions mieux. Si les 6,5 milliards d'habitants de la planète adoptaient le modèle de vie occidental très polluant, nos ressources seraient épuisées en quelques années.


Les 5,5 milliards d'habitants des pays pauvres ont un impact beaucoup plus faible sur la planète que le milliard d'habitants des pays riches.


La Terre pourrait parfaitement supporter 12 milliards d'humains ayant le mode de vie des Africains. Le problème n'est pas un problème de nombre, c'est un problème écologique et énergétique.

Faits de société-Barbe et moustache dans notre civilisation

Publié à 09:51 par acoeuretacris Tags : barbe faits societe
Faits de société-Barbe et moustache dans notre civilisation
Dans toutes les civilisations, la pilosité faciale a fait l’objet de beaucoup d’égards de la part de l’homme.
Barbe et moustache ne sont pas de simples ornements mais des symboles souvent liés à des croyances religieuses ou mythologiques.

Tout au long de notre histoire, barbes et moustaches ont eu des alternances d’adulation et de haine selon la mode, les croyances ou le contexte social.
Aujourd’hui encore, la pilosité faciale prend une place non négligeable dans notre société.

Barbe et moustache : symboles religieux

Tout d’abord, il est important de préciser que ce sont les classes dirigeantes qui, de tous temps, ont fait ou défait la mode de la pilosité faciale.

Le peuple n’a fait que suivre, du moins quand il le pouvait.
Dans l’ancienne Egypte, les hommes étaient imberbes pour des raisons d’hygiène. Par contre, les dieux se distinguaient par le port d’une barbe postiche, longue et mince, appelée « khebesout ».

Le Pharaon Ramsès II et sa barbe postiche. image Ian Mutoo (British Museum)

Les rois et les pharaons partageaient ce privilège avec les dieux, y compris quand il s'agissait d'une femme.
Lors des cérémonies officielles, le pharaon portait le « doua-our » c’est-à-dire une barbe postiche.
Par contre, les prêtres se rasaient la barbe, la tête et tout le corps.

La reine Hatchepsout dans son temple de Deir el-Bahari avec sa barbe postiche. image Son of Groucho

Dans l’Antiquité, la barbe est un symbole de virilité mais également de sagesse. On donne une barbe postiche aux hommes imberbes et aux femmes qui ont fait preuve de sagesse et de courage.

Dans la Grèce antique, les dieux sont le plus souvent représentés avec une barbe comme Poséidon, Zeus ou Héphaïstos.

Poséidon. image La Case Photo de Got

Les héros sont également barbus comme  Hercule. Ce n’est donc pas un hasard si les Grecs ont porté la barbe durant toute la période archaïque.

Hercule qui combat un centaure. image Two short planks

Mais, cet attribut  viril est réservé aux guerriers et à la noblesse.

La barbe se porte effilée avec des cheveux longs. D’ailleurs, chaque cité a sa propre mode. A Sparte, les hommes rasés sont méprisés alors qu’à Athènes, la mode veut que la lèvre inférieure soit rasée pour dégager légèrement le menton.

Zeus, dieu suprême de l'Olympe. image Knotty boy

Dans la Rome antique, le port de la barbe est généralisé jusqu’au Ve siècle avant notre ère. C’est Pline dans son Histoire naturelle qui nous donne la date précise de ce changement d’habitude.

On sait donc que les Romains commencèrent à se raser à partir de 454. Pourquoi, la barbe fut-elle abandonnée à cette date ? Nul ne le sait.

Cependant, la barbe n’est pas interdite. Octave, le premier des douze Césars et futur Auguste, ne rase sa barbe qu’à 25 ans.

Octave au visage glabre. image David Paul Ohmer

Au cours du Ier siècle de notre ère, les Romains abandonnent le rasage pour l’épilation. Le visage glabre s’impose comme une norme jusqu’à l’arrivée d’Hadrien en 117.

Il relance la mode de la barbe pour cacher des imperfections physiques.

Par la suite, selon le César en place, la barbe apparaît ou disparaît.

Quand les Romains ont envahi la Gaule, les Gaulois portaient d’épaisses moustaches très longues.

Vercingetorix qui a tenu tête à César et ses longues moustaches à la gauloise

Peu à peu, les peuples gaulois vaincus, ont abandonné barbe et moustache pour se conformer à la mode romaine.
Le dieu des Juifs et des Chrétiens est représenté barbu. Dans le Lévitique  il est recommandé aux hébreux de ne pas couper en rond leur chevelure, ni les côtés de leur barbe.

Jusqu’au VIe siècle, le Christ est souvent représenté  comme un adolescent imberbe puis on ne le représente plus que barbu.

Représentation classique du Christ. image Midiman

Chez les Sémites, la barbe a une très grande importance. Elle est souvent parfumée. Négligée, elle est un signe de folie ( I Reg. 21, 13-14).

Couper la barbe d’un ennemi ou d’un visiteur était commettre un grave affront.

Se couper la barbe n’était autorisée que pendant un deuil.

Grâce et disgrâce de la barbe

Il est impossible de répertorier toutes les modes qui ont été en usage ces derniers siècles. Voici donc quelques exemples qui montrent l’importance de la pilosité faciale dans notre histoire.

Clovis, fondateur de la monarchie franque, a rétabli l’usage du port de la barbe courte, suite à sa conversion au catholicisme.

Clovis

Charlemagne a été baptisé l’empereur à la barbe fleurie. Pourtant, il détestait la barbe bien qu’il soit la plupart du temps représenté avec une grande barbe très fournie.

Charlemagne. image Maveric 2003

Couronné empereur des Francs en 800, il essaye d’imposer à ses sujets les moustaches.

Mais, ces moustaches effilées et qui tombent sur la poitrine ne sont pas très pratiques. Donc, peu à peu, elles sont coupées jusqu’à pouvoir tenir à l’horizontale.
Au Xe siècle, la barbe redevient à la mode. Mais, Guillaume le Conquérant inaugure son règne en 1066 par un décret qui instaure le rasage obligatoire.

En Italie, en 1128, le doge de Venise interdit le port de la barbe sous peine de piloris.  A la fin du XIIe siècle, en Europe, la mode est au visage glabre.
Les siècles qui suivent sont des siècles sans barbe à part quelques engouements passagers. Mais au XVIe siècle tout change avec la conversion du clergé au port de la barbe alors que l’Eglise l’avait proscrit depuis plusieurs siècles.

Le pape Jules II se laisse pousser une longue barbe et est imité par les tous les représentants de la religion catholique.

Plusieurs rois ont maintenu cette mode avec des barbes et des moustaches plus ou moins longues, notamment Henri VIII, François Ier ou Charles Quint.

Henri VIII .

En Angleterre, sous le règne d’Elisabeth I, le port de la barbe est soumis à une taxe et donc réservé à la noblesse.
Au XVIe siècle, en France et en Angleterre, la mode est aux cheveux noirs et à la barbe blonde ou blanche.

François Ier par Jean Clouet (Le Louvre).

Sous Henri III, la mode est à la moustache accompagné d’une mouche au menton.
Henri IV est considéré comme le dernier roi barbu. C’est alors que commence le règne des moustaches jusqu’au règne de Louis XIV.

Henri IV.

A partir de là, les moustaches sont de plus en plus réduites et les hommes ne conservent sur le menton que quelques touffes de poils appelés une « royale ».

Pendant la Révolution, le rasage intégral est obligatoire et surtout fortement conseillé si on ne veut pas finir à la guillotine d’ailleurs baptisée »grand rasoir national ».
Il faudra attendre le 19e siècle pour que la barbe redevienne à la mode. Barbe et moustache font l’objet de multiples fantaisies mais cependant on continue à distinguer certains types de professions en interdisant la barbe aux avocats, aux notaires, aux comédiens ou aux gens de maison.

Au début du XXe siècle, un homme se doit obligatoirement de porter la barbe ou des moustaches. Cette mode est délaissée dans les années 30 puis le collier devient à la mode pendant la Seconde Guerre mondiale.
Ce collier est signe de virilité, de courage et d’amour de sa patrie.

Barbisme et mode de tous poils dans la société moderne

Le barbisme (beardism en anglais) est un terme officiel qui apparaît dans une circulaire du ministère de l’Intérieur britannique en 2001 et qui préconise d’éviter l’embauche de fonctionnaires barbus.

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les barbus et moustachus ne sont pas à la noce. Il semble y avoir un racisme envers ces poils considérés comme peu hygiéniques.

Il est vrai que la barbe mal soignée peut contenir de nombreuses bactéries.

La moustache de Clark Gable a fait rêver bien des femmes

En Argentine, dans les années 70-80, un décret obligeait les Argentins à être rasés pour obtenir un passeport pour des raisons de sécurité.

Sadhu en Inde. image Meanest Indian

En 2001, au Canada, on a failli remettre en cause la mode de la barbe dans la marine. Cette mode est très ancienne et remonte à l’époque où l’eau à bord des bateaux était précieuse et ne pouvait être gaspillée pour le rasage.
Mais là encore, cette barbe empêche la parfaite adhésion des masques à gaz. Pour éviter une confrontation houleuse, le gouvernement canadien a préféré ne pas donner suite à cette loi anti-barbe.

Pompiers volontaires à San Francisco vers 1885

D’une manière générale, que se soit en Europe ou en Amérique du Nord, la barbe est peu appréciée par les employeurs. Cela peut surprendre, mais de nombreuses plaintes sont enregistrées chaque année auprès des tribunaux.

Des employés sont, un peu partout, licenciés ou refusés à l’embauche pour cause de port de barbe.


Candidats aux championnat du monde de la barbe et de la moustache 2007. image Spookyamd

Par exemple, sachez que si vous souhaitez travailler dans l’un des parcs d’attraction de Disney, vous devrez vous présenter le visage glabre.

La moustache y est par contre autorisée et son port depuis l’an 2000 a fait l’objet d’une note interne auprès des responsables de recrutement afin de déterminer ce qu’est une moustache bien taillée et donc présentable au public.

Parc Disney en Californie. image Peasap

Comme vous pouvez le constater le port de la barbe ou de moustaches est loin d’être anodin. La pilosité faciale peut être un signe distinctif important. Les gays américains  ont lancé la mode du crâne quasiment rasé compensé par une barbe ou des moustaches.

Cette mode s’est répandue dans le monde entier.
Aujourd’hui, chez les artistes, la mode est à la barbe négligée c’est-à-dire une barbe de quelques jours qui donne un aspect romantique ou contestataire.

Barbe négligée pour Leonardo Di Caprio

Les industriels ont bien compris l’intérêt de cette mode puisqu’ils vendent des rasoirs qui permettent de couper les poils à volonté avec option barbe d’un, deux ou trois  jours.
Ainsi tous les groupies de sexe masculin peuvent ressembler à leur idole.

Faits de société - Barbe et moustache -

Publié à 09:23 par acoeuretacris Tags : barbe faits societe
Faits de société - Barbe et moustache -
L’importance de la barbe et de la moustache dans notre société n’est plus à démontrer. Source de fierté et symbole de virilité, la pilosité faciale fait l’objet depuis plus de 100 ans de compétitions.

Au 19e siècle, les premiers clubs de barbus et de moustachus ont été créés. Rapidement, ces aficionados du poil ont souhaité comparer leur attribut masculin en organisant des concours pour élire la plus belle paire de moustaches et la plus belle barbe de l’année.

Actuellement, ces concours existent toujours et chaque année se déroule le championnat du monde de la barbe et de la moustache.

Organisation du championnat

Le concours est organisé dans un pays différent chaque année. Les concurrents s’inscrivent dans l’une des trois catégories : Moustache, favoris et barbichette, barbe.

Championnat de la barbe et de la moustache 2007. image Ro End of the Road

Dans chaque catégorie, le candidat choisit une épreuve en fonction de son style de pilosité faciale.

Style libre qui laisse libre court à la créativité. image Ro End of the Road

Il y a les classiques : Moustache « à la chinoise », « à la Dali », « impériale », « à la mousquetaire », « à la hongroise ».

Impressionnante moustache. image Ro End of the Road

Barbe « à la Verdi », « à la Garibaldi », « au naturel », à la phénicienne », « à la turque » …

Chaque catégorie comprend également une figure libre dans laquelle les concurrents peuvent laisser libre cours à leur créativité et leur imagination.

Une pointe d'humour pour ce candidat à la moustache très "aérienne". image Dogseat

Le jury attribue des points à chaque candidat selon plusieurs critères : harmonie de la pousse des poils, esthétisme, originalité, longueur …

En 2006, le championnat s’est déroulé en Allemagne et en 2007, en Angleterre. Des candidats du monde entier s’y rendent pour remporter le trophée tant convoité.

Quelques records mondiaux

Actuellement, le record de longueur de barbe est toujours détenu par Hans Langseth. En 1927, sa barbe mesurait 5,33 m. Ce Norvégien a légué sa barbe au Smithsonian Institute de Washington.

Cet anonyme du 19e siècle aurait pu participer au concours mondial. image Kennedy Kennedy (Il s'agit de son arrière grand oncle)

En 1976, Kalyan Ranyi-Sain avait une paire de moustaches de 3,39 m.

En France, le record national de 1903 n’a toujours pas été battu. La barbe de Louis Coulon, mesurait 3,35 m.
Ce mouleur en usine aimait se servir de sa barbe pour en faire une sorte de « nid » pour son chat.

Ted Sedman qui participe toujours au championnat possède des moustaches de 1,60 m.

Ensemble moustache-rouflaquettes avec une note de fantaisie. image Dogseat

Certains records de pilosité faciale ont été notifiés il y a déjà plusieurs siècles. Le chevalier Thalberg possédait des moustaches « à la chinoise » de 2,24 m qui touchaient le sol. Une gravure de 1560 le représente avec cet impressionnant attribut.

Barbe rousse au championnat du monde 2007. image Ro End of the Road

Apparemment, les Allemands dominent ces championnats depuis de nombreuses années. Cette suprématie teutonne a d’ailleurs provoqué la dépression du président du club suédois, Kalle Kerholm, en 1999.

Cette année-là, les Allemands ont remporté 8 épreuves sur 9.

Côté français, nous ne brillons pas par nos poils et comme l’a déclaré à la presse un candidat désabusé « on ne gagnerait même pas l’épreuve du poil du cul ! ».

Avec poil ou sans poil ?

Si la passion du poil vous est venue en lisant ce dossier, sachez qu’une barbe pousse à raison d’environ un demi-millimètre par jour.

Il vous faudra la laisser pousser de manière désordonnée au départ pour pouvoir ensuite la tailler à votre convenance.

Si vous avez une vingtaine d’années, n’espérez pas pouvoir participer au championnat avant votre quarantième année.

Style créatif. image Dogseat

Sachez également que les femmes se répartissent en deux camps : celles qui considèrent la barbe comme un attribut de séduction et celles qui la considèrent comme un attribut de rejet.

Cependant, le camp des « contre » l’emporte largement  et une majorité de barbus et de moustachus finissent par se raser sous la pression de leur femme.

Mais, comme l’a dit Yves Mirande « Les femmes sont comme les cheveux. Quand elles ont décidé de vous quitter, rien ne peut les retenir ».

Impressionnant mais peu commode dans la vie quotidienne. image Dogseat

D’un point de vue médical, la barbe est un lieu propice au développement de nombreux-micro-organismes.
Enfin, attention aux accidents. L’un des candidats du championnat 2006 s’est pris la barbe dans une foreuse ce qui aurait pu se finir en drame.

Faits de société - L'espérance de vie mondiale -

Publié à 20:14 par acoeuretacris Tags : espérance de vie faits societe
Faits de société - L'espérance de vie mondiale -
Espérance de vie mondiale

L’espérance de vie est une statistique mise à jour chaque année par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Pour estimer la durée de vie moyenne des individus, des projections à partir d’une génération fictive, âgée de un an, sont réalisées selon différents paramètres : qualité de vie, possibilités de soins, alimentation…

Au cours du XXe siècle, l’espérance de vie a doublé dans les pays industrialisés. En effet, dans les pays les plus industrialisés, l'espérance de vie à la naissance se situait en 2003 entre 74 et 78 ans pour un homme et entre 79 et 85 ans pour une femme.

Ecart entre homme et femme

L'écart entre l'espérance de vie des hommes et celle des femmes pourrait être lié à des facteurs hormonaux, mais également aux facteurs de risque vasculaire, notamment du fait du plus grand nombre de fumeurs chez les hommes ; cependant, l'augmentation du tabagisme chez les femmes n'a pas considérablement modifié cet écart.

L'espérance de vie augmente avec l'âge : ainsi, pour une femme ayant atteint 80 ans, elle est non pas de 84 mais au moins de 90 ans. Enfin, l'espérance de vie est nettement moindre dans certains pays en développement en raison de l'importance de la mortalité infantile et de l'absence de règles d'hygiène et de diététique correctes.

Jeanne Calment détient le record de longévité

La meilleure espérance de vie pour les hommes est de 81 ans en Andorre et la plus faible est de 74 ans aux Etats-Unis. En Belgique, en France, au Canada, elle est de 76 ans.
Pour les femmes, la meilleure espérance de vie se situe en Andorre avec 87 ans. La plus faible est de 80 ans au Danemark, en Irlande et aux Etats-Unis.

  • France, Suisse et Belgique : 83 ans
  • Canada : 82 ans

 

Mais, dans les pays pauvres, cette moyenne chute de manière catastrophique. Par exemple, au Zambie, une femme a une espérance de vie moyenne de 34 ans, 40 ans au Rwanda, 42 ans en Afghanistan.

Seuls deux pays au monde voient les hommes vivre plus longtemps que les femmes : Les Maldives et le Népal.

Disparité de la longévité selon les pays

Globalement, l’espérance de vie dans le monde est en progression constante. Mais, d’énormes disparités existent selon les pays.
L’espérance de vie moyenne mondiale est de 70,5 ans. Dans les pays riches, elle est de 76 ans. Dans les pays pauvres, elle est de 65 ans.

On estime qu’en 2025, il y aura 820 millions de personnes âgées de plus de 65 ans. Actuellement, ce chiffre est d’environ 470 millions.

Le pays où l’on vit le plus vieux (moyenne hommes et femmes) est le Japon : 74,5. Les dix pays où l’espérance de vie moyenne est la plus faible se situent en Afrique subsaharienne, où l’épidémie du Sida fait des ravages. La moyenne s’échelonne de 25,9 ans pour le Sierra Leone à 33,5 ans pour l’Ethiopie.

Les Etats-Unis sont un cas à part. Bien que premier pays industrialisé au monde, ils sont loin d’être en tête en matière de longévité. Les minorités ethniques sont particulièrement touchées par la pauvreté et les maladies. Obésité, tabagisme et criminalité sont les premiers responsables de la mortalité.

Les centenaires dans le monde

La Française Jeanne Calment, disparue à 122 ans et 165 jours en 1997, détient toujours le record de longévité légalement prouvé.

C’est aujourd’hui la Japonaise Kamato Hongo, âgée de 116 ans, qui est considérée comme la doyenne de l’humanité.


On comptabilise environ 226 000 centenaires. En 2050, ce nombre pourrait être multiplié par 20.

Faits de société - La fertilité en baisse -

Publié à 18:23 par acoeuretacris Tags : fertilité en baisse faits societe
Faits de société - La fertilité en baisse  -
Faut-il s’inquiéter pour l’avenir de l’espèce humaine ? Des études montrent que la fécondité, notamment dans les pays industrialisés, est en forte baisse.

Notre mode de vie est-il la seule raison de cette natalité déficiente ? Assez paradoxalement, la surpopulation est un autre sujet d’inquiétude. Mais, doit-on parler de surpopulation ou d’inégalité de la répartition des richesses ?

Il semble important d’aborder la démographie mondiale autrement qu’en énumérant des chiffres. Derrière les statistiques démographiques se cache en effet un réel problème écologique et social.

Combien d’hommes sur la Terre ?

Le nombre d'humains nés sur Terre depuis les origines se situerait autour de 80 milliards. Sur les 80 milliards, près de la moitié serait née au cours des deux derniers millénaires. La population mondiale a surtout augmenté depuis 200 ans.
Le six milliardième être humain a officiellement vu le jour le 12 octobre 1999, à Sarajevo, capitale de la Bosnie-Herzégovine. Cette date a été choisie arbitrairement par le F.N.U.A.P.
Entre 1900 et 2000, selon les estimations de l’O.N.U., la population de la planète est passée de 1,65 à 6,06 milliards d’hommes.

Une rue de Calcutta, capitale de l'État du Bengale-Occidental, dans l'est de l'Inde. image Jungle Boy

La population continue à augmenter, mais le taux d’accroissement naturel (différence entre le taux de natalité et le taux de mortalité) diminue régulièrement : il est passé de 2,04 % à la fin des années 1960, à 1,3 % aujourd’hui.

Quant au nombre d’enfants par femme, il a lui-même fortement chuté pendant la même période, passant, en moyenne, de 5 à 2,7.
Il y a à peu près le même nombre de femmes que d’hommes sur Terre. Sur 1000 personnes, 503 sont des hommes et 497 des femmes.

L’écart se creuse avec l’âge. Ainsi, en France, 8 centenaires sur 10 sont des femmes (en 2005).

Rue de New Delhi (Inde) . image Ironmanixs

Après nous avoir prévu un avenir catastrophique dû à la surpopulation, les experts sont aujourd’hui beaucoup plus modérés.

L’évolution démographique mondiale depuis les années 1950

Entre 1950 et 2000, la population mondiale a plus que doublé, à un taux annuel moyen de croissance de 1,8 %. Mais, l’évolution a été différente selon les grandes régions du monde.
Le continent asiatique s’est accru de 2 milliards d’hommes et représente aujourd’hui plus de la moitié de la population mondiale.

Une rue de Shanghai, port de l'est de la Chine. image Dave-Italy

A l’inverse, en 1950, l’Europe peuplée de 375 millions d’habitants, formait le deuxième ensemble démographique du monde.

Aujourd’hui, elle occupe la 3e place, dépassée par l’Afrique.
L’ex-U.R.S.S. et l’Europe ont le taux annuel moyen de croissance le plus faible (0,8 %) et sont particulièrement affectés par le vieillissement de leur population.

L’Amérique du Nord maintient son rang de cinquième ensemble mondial, avec un taux annuel moyen de croissance de 1,3 %.

Pourquoi la natalité est-elle en baisse ?

Dans les pays industrialisés, il semble y avoir plusieurs causes à cette baisse de la fécondité.

La contraception

La baisse de la natalité résulte pour l’essentiel de la diffusion de la contraception dans les pays développés ou en développement.

Une lessive insolite à Abidjan, ville de Côte d'Ivoire. image Ferdinand Reus

L’inégalité entre hommes et femmes

L’encouragement à la planification familiale dépend du degré de liberté des femmes. Leur émancipation passe par une amélioration sensible de leur situation économique et sociale.
Les femmes représentent les deux tiers des adultes analphabètes dans le monde. En matière de santé, elles font souvent l’objet d’une discrimination, qui entraîne une surmortalité féminine.

Selon le F.N.U.A.P., sur 80 millions de grossesses recensées par an dans le monde, un tiers environ ne sont pas prévues, et environ 500 000 femmes meurent des suites de leur grossesse.

Une rue de Karachi, port du Pakistan sur la mer d'Oman. image Babasteve

Dégradation du sperme humain

Selon une étude, les hommes produiraient de moins en moins de spermatozoïdes. Dans les pays développés, en 50 ans, la qualité du sperme humain a décliné.

Une étude qui a porté sur les dons de sperme faits en France de 1973 à 1992 a montré qu’il n’y avait pas malformation.
C’est une diminution progressive du nombre de spermatozoïdes. Il y a environ 30% de spermatozoïdes en moins.

Stress et surtout pesticides seraient les causes de ce problème.

Une rue du Caire, capitale de l'Égypte. image Gaspa

Entre indifférence et stress

Notre mode de vie n’est certainement pas étranger à la baisse de la natalité. La cellule familiale a éclaté et les problèmes économiques n’encouragent pas à fonder une famille. De plus, il existe une fracture de plus en plus importante entre « jeunes » et « vieux ».

Qu'attendent les gouvernements pour nous doter d'une véritable politique familiale et de logement?
La proportion de personnes âgées est en augmentation mais parallèlement, nous les traitons comme s'ils n'avaient plus rien à apporter à la société.

Autrefois et toujours aujourd’hui dans certains pays, considérés comme porteurs du savoir et essentiels à l’apprentissage, nos « vieux » sont devenus un fardeau que l’on n’hésite pas à abandonner dans des mouroirs.

L' Inde. Un pays de contraste. image A.www.viajar24h.com

Le taux de natalité est actuellement de l'ordre de 13 pour 1 000 en France, de 11 pour 1 000 en Belgique et en Suisse, alors qu'il dépasse 50 pour 1 000 dans les pays à fort taux de natalité comme le Mali, le Niger ou l'Angola.

Parallèlement, l'indice de fécondité (nombre d'enfants par femme) a également diminué, de sorte que, dans un certain nombre de pays, le remplacement des générations, qui correspond à 2,1, n'est plus assuré. Ainsi, cet indice est de 1,9 pour la France, de 1,4 pour le Canada et de 1,3 pour l'Allemagne et l'Autriche.

L’immigration a-t-elle un impact sur la démographie ?

Les pays occidentaux affichent un taux d’immigration en nette augmentation sur les 50 dernières années.
Une naissance sur huit en France est de mère immigrée.
La crise économique qui a touché les pays européens dans les années 1970 et 1980 a fait de l’immigration un enjeu politique et du racisme un thème électoraliste.

En France, une personne sur quatre est immigrée ou d’ascendance étrangère. Sans les vagues successives d’immigration depuis un siècle, l’Hexagone ne serait peuplé aujourd’hui que de 48 millions d’habitants environ au lieu des 62 millions recensés.

Les perspectives démographiques pour le XXIe siècle

Il a fallu 40 000 ans, depuis l’homme de Cro-Magnon, pour en arriver à 2,5 milliards d’individus. Il a fallu trente-sept ans pour que la population du globe double, entre 1950 et 1987, passant de 2,5 à 5 milliards d’habitants. Selon l’O.N.U., il faudra plus de temps pour qu’elle double à nouveau et l’hypothèse d’une explosion démographique paraît exclue.

Dans presque tous les pays industrialisés, cette fécondité est désormais inférieure au taux de remplacement et, dans leur majorité, les pays européens s’orientent vers une diminution de leur population.

La famine touche particulièrement les enfants. Soudan. image Filipe Moreira

L’ONU prévoit une moyenne de 2,1 enfants par femme au milieu du XXIe s. La population mondiale pourrait alors passer à 11 milliards de personnes et se stabiliser.

Les prévisions les plus pessimistes prévoient une moyenne de 1,6 enfant, soit le taux actuel de fécondité générale en Europe. La population mondiale commencerait à diminuer, après avoir atteint un maximum de 8 milliards de personnes.

Mais cette évolution n’est pas uniforme.
L’accroissement naturel est en forte augmentation en Afrique subsaharienne, dans une grande partie des pays musulmans du Moyen-Orient (Arabie saoudite, Iraq, Iran, Afghanistan) ou en Bolivie.

L’Afrique subsaharienne connaîtra une expansion sans précédent, passant en trente ans de 746 millions à 4,6 milliards d’individus ; en 2025, elle représentera 19 % de la population mondiale, au lieu de 12 % aujourd’hui.

En Afrique, la famine tue plus que les guerres. Les enfants en sont les premières victimes. Soudan. (980903. AJIEP, SUDAN. CAPTION TO COME. For Don Melvin and Rich Addicks package on the famine in Sudan. RICH ADDICKS/STAFF ) . image Filipe Moreira

En Asie, le taux annuel moyen devrait descendre à 1,2 %, en raison de la régression de l’accroissement naturel en Chine (0,7 %) et en Inde (1,3 %).

La population mondiale serait donc redistribuée. En 2025, les pays d’Europe, ceux d’Amérique du Nord et ceux de l’ex-U.R.S.S. se classeraient, respectivement, aux quatrième, cinquième et sixième rangs.

La population européenne se renouvellerait faiblement. L’Amérique du Nord et l’ex-U.R.S.S. auraient une croissance très faible et ne regrouperaient plus que 15 % de la population mondiale.

Vue de Mexico, capitale du Mexique. image Pulpolux

Asie et Afrique totaliseraient alors plus des trois quarts de la population mondiale. Entre 1950 et 2025, la population africaine devrait être multipliée par 7, celle de l’Amérique latine par 4, celle de l’Asie par 3,5.

Vers de plus en plus d’inégalités

Derrière ces chiffres se cache un grave problème : celui de la fracture sociale entre pays riches et pays pauvres.
Les pays pauvres formeront les quatre cinquièmes de la population.

La moitié de l’humanité se rassemble sur moins de 10 % des terres émergées. On peut distinguer trois grands foyers de peuplement dense :

  • L’Extrême-Orient, y compris le Sud-Est asiatique, porte la plus forte concentration humaine de la planète
  • L’Asie du Sud, englobant le sous-continent indien (Inde, Bangladesh, Pakistan, Sri Lanka), regroupe plus d’1,3 milliard d’hommes
  • Le foyer européen : 350 millions d’habitants vivent sur 2 millions de km². Les densités les plus élevées se trouvent dans une zone qui s’étend du sud-est de l’Angleterre à l’Italie du Nord

 

 

Favela à la périphérie de Sao Paulo, au Brésil. image Nagillum

La population africaine continuera de progresser plus rapidement que celle des autres parties du monde en développement : vers 2050, plus d’un enfant sur deux naîtra en Afrique.

La question du rapport entre la démographie et les ressources terrestres demeure donc posée. Elle est indissociable d’un débat sur l’inégale utilisation de ces ressources, qui se fait principalement au profit des pays industrialisés.

Ces derniers, qui représentent 20 % de la population mondiale, détiennent 80 % des richesses du globe, et les sept pays les plus industrialisés produisent à eux seuls près des deux tiers de la richesse mondiale.

En 1994, le Rwanda a été au bord de l'agonie. Epidémies et famine ont été plus meurtriers que la guerre

En Afrique subsaharienne et en Asie, la pauvreté frappe 40 % de la population. Selon la FAO, 800 millions de personnes souffrent de la faim. La pénurie n’est pas consécutive au surpeuplement, mais à la désorganisation politique et économique des pays.

L’eau : l’enjeu du XXIe siècle

L’approvisionnement en eau constitue l’impératif prioritaire des prochaines décennies, au point que l’eau, dont la consommation augmente rapidement, peut être, d’ores et déjà, considérée comme une matière première stratégique.

Un aspect de Zamboanga, port des Philippines, à l'extrémité de la péninsule occidentale de l'île de Mindanao. image Jassmina

Les Nations unies relèvent 300 zones de conflits potentiels pour la maîtrise des fleuves internationaux, comme le Nil ou l’Euphrate, ou celle des nappes phréatiques. La pénurie d’eau est une menace qui pèse sur 40 % de la population mondiale.

Sommes nous trop nombreux sur Terre ?

On a souvent tendance à dire que si nous étions moins nombreux, nous vivrions mieux. Si les 6,5 milliards d'habitants de la planète adoptaient le modèle de vie occidental très polluant, nos ressources seraient épuisées en quelques années.

Les 5,5 milliards d'habitants des pays pauvres ont un impact beaucoup plus faible sur la planète que le milliard d'habitants des pays riches.

La Terre pourrait parfaitement supporter 12 milliards d'humains ayant le mode de vie des Africains. Le problème n'est pas un problème de nombre, c'est un problème écologique et énergétique.