Thèmes

Ornithischien Saurischien animaux années 50 antiquité arbres archeologie astrologie astronomie au jardin boissons bonbons

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Animaux - Oiseaux - (58)
· Mythologie Greco-romaine- (74)
· La(les)mode(s) - (17)
· Années 50 - (37)
· Arbres et arbustes (22)
· Au Jardin - (27)
· Parcs , réserves naturelles, zoos... (49)
· Préhistoire - (25)
· Mammifères - (29)
· Histoire - Antiquité - (23)

Rechercher
Blogs et sites préférés

· aerin
· ange
· Anne
· arcus
· Arnaud
· Audrey
· babethhistoires
· Beatrice.
· Beatrice
· Brigitte.

Voir plus


Statistiques

Date de création : 27.11.2008
Dernière mise à jour : 08.02.2013
5848 articles


Préhistoire - Dinosaures -

Préhistoire - Dinosaures - origine -

Publié à 10:14 par acoeuretacris Tags : préhistoire dinosaures origines
Préhistoire - Dinosaures - origine -

 

Les premiers pas des dinosaures restent bien mystérieux. Les premiers fossiles connus datent du Trias supérieur et sont ceux d'animaux de taille moyenne. Leurs débuts plutôt discrets ne laissent pas entrevoir leur future domination qui a duré 160 millions d'années.
Il y a environ 230 millions d'années, les dinosaures ne sont que de modestes animaux qui n'ont aucun rapport avec les gigantesques sauropodes ou théropodes qui vont dominer tous les écosystèmes du Jurassique jusqu'à la fin du Crétacé.
Les terrains du Trias constituent un affleurement exceptionnel pour mieux comprendre l'origine des dinosaures.

La transition Permien-Trias

Le Trias (251-199 millions d'années environ) marque le début du Mésozoïque "vie moyenne". La Terre vient alors de connaître sa plus grande extinction de masse qui s'est produite à la fin du Permien et qui marqué la fin du Paléozoïque "vie ancienne". Cependant, toutes les espèces n'ont pas disparu à la fin du Permien et sont toujours présentes au début du Trias. Nous savons qu'après la grande extinction de masse de la fin du Permien, le rétablissement a été long. Nous savons également, d'après les archives fossiles, que des ordres entiers d'organismes font leur apparition. Mais, ces nouvelles espèces ont certainement dû émerger à la fin du Mésozoïque.




Squelette d'un Thérapside du Permien.

D'après les scientifiques, il a fallu au moins 10 millions d'années pour que les faunes se reconstituent et encore 10 millions d'années pour qu'elles prospèrent à nouveau. Mais, à peine remise de la grand extinction, la faune connut une nouvelle extinction à la fin du Trias, il y a environ 228 millions d'années. Ce nouveau désastre stoppa net l'évolution de certaines lignées tandis qu'il en favorisa d'autres. Les dinosaures ont été de toute évidence les principaux bénéficiaires de cette extinction puisqu'ils deviennent dominants dès le début du Jurassique.

Les dinosaures du Trias

Le Trias est divisé en étages qui correspondent aux strates constitutives des terrains. Trois étages ont été déterminés concernant le Trias supérieur. Les estimations sont régulièrement remises à jour. La dernière date de 2004. Carnien (228-216,5 millions d'années) Norien (216,5-203,6) Rhétien (203,6-199,6) Les plus anciens fossiles de dinosaures datent de l'étage Carnien qui correspond au début de la fin du Trias. Cependant, même à la fin du Trias, les fossiles de dinosaures sont parmi les plus rares. A peine 6% des spécimens fossiles recueillis.




Herrerasaurus, du Trias supérieur.

Parmi eux, on trouve Staurikosaurus, Eoraptor, Herrerasauru ou Pisanosauru. Toutes ces espèces ont été découvertes en Amérique du Sud.


La faune dominante du Trias

Comme on l'a vu, les dinosaures sont loin de dominer les écosystèmes pendant tout le Trias. Au début du Trias, le supercontinent appelé Pangée atteint sa taille maximale, à l'occasion de la réunion des 12 plaques tectoniques principales. Les espèces animales peuvent donc coloniser l'ensemble du supercontinent sans être stoppées par des mers intérieures. Le monde est alors dominé par les synapsides "avec arc" qui regroupent les reptiles mammaliens et leurs descendants, les mammifères. Deux groupes de synapsides dominent le Trias: les dicynodontes et les cynodontes. Les dicynodontes "deux dents de chien" avaient une courte queue et des mâchoires terminées par un bec. Ils étaient déjà présents à la fin du Permien et s'éteignirent à la fin du Trias. L'espèce la plus abondante était Lystrosaurus qui avait la taille d'un porc. La plupart des dicynodontes étaient herbivores mais il est probable que quelques espèces étaient omnivores et même carnivores.




Aulacocephalodon, un dicynodonte abondant à la fin du Permien et au Trias

Les cynodontes "dents de chien" sont probablement les ancêtres des mammifères. Pendant le Trias, les cynodontes ont opéré une radiation qui a conduit à toutes sortes de formes carnivores et herbivores. Les cynodontes sont apparus à la fin du Permien et s'éteignirent au Jurassique moyen. Quelques espèces du Trias inférieur: Cynognathus qui mesurait environ un mètre de long était un puissant prédateur, Thrinaxodon qui mesurait environ 50 cm était un carnivore.



Crâne de Probelesodon, un cynodonte d'Amérique du Sud.

En fait, au début du Trias et jusqu'au Trias moyen, la faune terrestre est peu diversifiée. Un grand nombre de reptiles sont aquatiques comme Tanystropheus. Dans les mers, évoluent les placodontes, les nothosaures, les ichtyosaures. On trouve également des crocodiliens.

La montée en puissance des dinosaures

Il est peu probable que les premiers dinosaures aient fait une subite apparition au Trias supérieur. Certaines découvertes qui demandent à être confirmées pourraient démontrer que les dinosaures étaient déjà présents au début du Trias. A ce jour, toutes les espèces valides sont datées du Trias supérieur. Plus on avance vers la fin du Trias et plus les espèces deviennent nombreuses (plus d'une centaine découvertes à ce jour). On y trouve des prosauropodes et des théropodes. Les prosauropodes sont les premiers dinosaures herbivores. Leur taille allait de 2 à 12 m de long. Le mieux connu est Plateosaurus.




Plateosaurus.

Parmi les théropodes, les cératosaures "lézards à cornes" sont discrets avec notamment Coelophysis ou Liliensternus. A la fin du Trias, un bouleversement frappe la faune terrestre mais également la faune marine. Cette extinction extermine les rhynchocéphales et les dicynodontes, une grande partie des cynodontes et des thécodontes. Par contre, cette extinction ouvre de nouvelles voies aux dinosaures.




Nothosaure du Trias reconstitué par la BBC

Prosauropodes et cératosaures colonisent le monde entier. Au Jurassique, les dinosaures abondent ainsi que les reptiles marins et les reptiles volants.
Comment un groupe aussi mineur a t-il pu se développer aussi rapidement à l'échelle géologique pour finalement dominer tous les écosystèmes ? Existe t-il un ancêtre commun ou plusieurs ?

Archosaures et origine des dinosaures

Tous les ouvrages vous diront que les Archosauriens comprennent les ancêtres des crocodiliens, d'un côté, et les ptérosauriens (Reptiles volants) et les dinosaures, de l'autre. Cependant, tous les paléontologues ne sont pas d'accord sur les voies de passage d'un groupe à l'autre. De plus, la sous-classe des Archosauriens est si vaste qu'elle peut contenir cinq ordres (Thécodontes, Crocodiliens, Ptérosaures, Saurischiens et Ornitischiens) sans que l'on puisse vraiment préciser les limites précises de chacun d'eux.


Eudimorphodon ranzii. (Bergame, Italie), un ptérosaure du Trias supérieur .

Les Archosaures font partie de la Classe des Reptiles. Mais, les Reptiles tirent leur origine d'un groupe de Labyrinthodontes, les Anthracosauriens, qui étaient des Amphibiens apparus au Dévonien. Tout cela peut sembler très compliqué et d'ailleurs c'est effectivement le cas. Nous nous retrouvons face à la même difficulté que d'essayer de reconstituer avec précision notre propre arbre généalogique. Les plus anciens Archosaures sont les Thécodontes qui sont apparus au Dévonien supérieur et se sont éteints à la fin du Trias. Ce sont très probablement eux qui ont servi de souche à tous les autres ordres. Par exemple, Euparkeria capensis du Trias inférieur, montre une nette tendance vers la bipédie. Les pattes postérieures sont longues et élancées et plus développées que les pattes antérieures. Le crâne est robuste, mais allégé par quelques ouvertures. Il est proche de celui des Dinosaures et était armé de nombreuses dents aiguisées. Ce petit reptile mesurait environ 55 cm de long et possédait une longue queue.


Illustration Euparkeria. Image Arthur Weasley

Sa morphologie annonce déjà celle des Dinosaures bipèdes. D'autres Thécodontes étaient des quadrupèdes cuirassés (Aetosauriens), tandis que d'autres vivaient dans un biotope proche de celui des crocodiles actuels, les Phytosauriens. Les Reptiles volants dérivent eux aussi, très probablement des Thécodontes.




Pterodactylus Kochi , un ptérosaure du Jurassique supérieur.

Au milieu du Trias, les Archosaures se sont lancés dans une belle radiation évolutive et s'emparèrent de la plupart des niches écologiques. Le changement de posture intervenue chez les Archosaures, position avec les pattes écartées sur le côté du corps à une position plus redressée, est peut-être la clé du succès ultérieur des dinosaures. On peut remarquer que les crocodiles actuels peuvent encore choisir entre une position qui consiste à avoir les pattes semi-écartées, et une posture semi-érigée. On retrouve la même caractéristique chez d'autres reptiles comme les varans.




Crocodile fossile du Crétacé.

Les modifications se sont opérées au niveau d'un changement d'orientation des articulations (cheville, genou et hanche). Les membres se sont peu à peu positionnés verticalement sous le corps. Le poids s'est donc retrouvé réparti sur l'ensemble des membres. Cette posture érigée au moyen de piliers a permis à certains dinosaures d'atteindre des dimensions exceptionnelles.



Diplodocus

Ce changement de posture et de démarche a été primordial. En effet, la posture érigée est l'étape préalable nécessaire à l'apparition de la bipédie. Elle est aussi le prélude nécessaire à l'apparition des grandes tailles. Par exemple, les tétrapodes qui marchent les membres écartés, ne peuvent atteindre de grandes dimensions, à cause de problème biomécaniques. Les dinosaures ne sont pas apparus subitement mais sont le fruit d'une longue évolution, dont l'origine se situe tout d'abord au niveau des Amphibiens puis des Archosauriens. La découverte de fossiles de dinosaures antérieurs au Trias supérieur permettra aux paléontologues d'en apprendre plus sur l'évolution des "terribles lézards".

Préhistoire-dinosaures -Saurischiens-groupe Théropodes -

Publié à 09:32 par acoeuretacris Tags : préhistoire dinosaures saurischien théropodes
Préhistoire-dinosaures -Saurischiens-groupe Théropodes -
 
Ornithomimus
 
Famille des Ornithomimidés 
 
 
Les Ornithomimidés « imitateur d’oiseau » pourraient être qualifiés de « Dinosaures Autruches ».
En effet, leur bec ressemblait à celui des oiseaux. Ils avaient un corps élancé et de longues pattes. Ils se comportaient comme les grands ratites aux ailes rudimentaires d’aujourd’hui, courant à près de 80 Km/h pour fuir le danger.
 
 
 
 
Principales caractéristiques des Ornithomimidés 
 
Ces dinosaures n’avaient pas de dents. Ils étaient vifs et possédaient un gros cerveau par rapport à leur taille. 
A la différence des oiseaux actuels, ils portaient une longue queue ossifiée. De plus, ils avaient des bras aux doigts griffus et non des ailes.
La comparaison des squelettes avec ceux d’autres théropodes montre que les ornithomimidés étaient des coelurosaures proches des maniraptores, sous-groupe auquel appartient Velociraptor et les oiseaux.
 
 
 
 
 
Ils vécurent principalement au Crétacé supérieur. Des fragments d’os retrouvés dans des roches du Jurassique supérieur en Angleterre ont été attribués à des ornithomimidés mais des doutes subsistent. 
 
 
Exemples d’Ornithomimidés 
 
 
Les ornithomimidés les plus connus sont : 
 
Struthiomimus 
Dromiceiomimus 
Ornithomimus 
Anserimimus 
Gallimimus 
Pelecanimimus 
 
 
Struthiomimus « semblable à l’autruche » est le mieux connu des ornithomimosaures. C’était un dinosaure léger, trapu et adapté à la course, probablement l’animal le plus rapide qui ait existé. 
On pense qu’il vivait en troupeau. Son bec étroit et dépourvu de dents lui permettait d’avaler les petits lézards, insectes et végétaux. Il devait sûrement pouvoir attraper de petits morceaux de nourriture avec ses bras et ses mains fines. 
 
 
Les fossiles de ce dinosaure ont été retrouvés au Canada. Il mesurait plus de 3 m de long. 
En principe les ornithomimidés n’ont pas de dents. Mais, Pelecanimimus en possédait 220 qui ressemblaient à de minuscules piquants. 
 
 
 
 
Pelecanimimus. dinosoria.com 
 
 
L’absence de dents chez les genres proches démontre que ces dinosaures devaient être omnivores. Pelecanimimus, lui, pouvait sans problème déchiqueter la chair de petits animaux. 
Gallimimus diffère des autres genres d’Amérique du Nord par la forme de son crâne et les dimensions de ses membres. 
 
 
 
 
Gallimimus.  dinosoria.com 
 
 
Son museau et son bec sont allongés et ses mains sont plus courtes ; c’est le plus grand Ornithomimidé connu avec 6 m de long. 

Les dinosaures -Les Saurischiens-groupe Théropodes -famille

Publié à 15:18 par acoeuretacris Tags : dinosaures saurichien théropodes dromaeosaure
Les dinosaures -Les Saurischiens-groupe Théropodes -famille
 
Deinonychus 
 
Famille des Dromaeosauridés 
 
 
Rapides et féroces, les dromaeosauridés étaient de véritables terreurs pour les autres dinosaures.
Deinonychus « griffe terrible », Velociraptor « voleur rapide » ou Saurornitholestes étaient de petits prédateurs agressifs, attaquant en meute.
 
 
 
Caractéristiques des dromaeosaures 
 
 
Avec leurs corps légers, leurs membres athlétiques et leurs griffes acérées en forme de faucille, ils étaient parfaitement adaptés à la vitesse. 
 
 
 
 
Griffes d'un dromaeosaure. - dinosoria.com 
 
 
Les mâchoires des dromaeosauridés étaient pourvues de dents recourbées et coupantes. Les mains et les pieds avaient trois doigts munis de grosses griffes crochues. 
 
 
L’énorme griffe du deuxième orteil était deux fois plus longue que les autres. 
 
 
 
 
Griffes de Velociraptor. - dinosoria.com 
 
 
Les dromaeosauridés mesuraient entre 2 m et 6 m de long environ. Tous les fossiles datent du Crétacé mais il est probable qu’ils étaient déjà présents au Jurassique. 
 
 
A ce jour, Utahraptor est le plus grand des Dromaeosauridés avec 6 m de long. 
 
 
On pense que les Dromaeosauridés bondissaient en horde sur leur proie, les quatre pattes tendues en avant, la longue queue osseuse servant de balancier.
Ils pouvaient ainsi maintenir la victime avec les mains et la lacérer avec les griffes des pattes postérieures.
 
 
 
 
 
Velociraptor et Protoceratops. Combat fossilisé. - dinosoria.com 
 
 
Des découvertes récentes suggèrent que les dromaeosaures étaient recouverts de plumes. En effet, depuis 1996, des sortes de plumes fossilisées, ont été découvertes sur deux petits théropodes de la famille des dromaeosaures : Sinornithosaurus « lézard oiseau » et Microraptor « petit voleur ». 
 
 
Velociraptor possédait lui aussi des plumes selon les dernières découvertes. 
 
 
Quelques Dromaeosaurides 
 
 
Deinonychus 
 
 
Deinonychus et ses proches parents marchaient seulement sur les 3ème et 4ème orteils. Grâce à des muscles spéciaux, la patte et les orteils pouvaient se rabattre en un éclair. 
 
 
 
 
Sur cette illustration, on peut voir que Deinonychus comme tous les Dromaeosauridés avait un doigt rétractable à l'extrémité de chacun de ses pieds. Sa griffe géante pivotait vers le bas quand il attaquait 
 
 
Malgré sa taille assez modeste, 3 à 4 m de long, Deinonychus était une véritable terreur du Crétacé inférieur.
Dans la mesure où des fossiles de Deinonychus ont été souvent trouvés dans les mêmes endroits que ceux de l’ornithopode Tenontosaurus, on pense que le prédateur attaquait en meute ce grand herbivore.
 
 
 
Velociraptor 
 
 
Les premiers fossiles de Velociraptor ont été découverts dans les années 1920 dans le désert de Gobi. Depuis, des squelettes ont été retrouvés en Mongolie et en Chine.
De petite taille, pas plus d'1,80 m, le velociraptor pouvait chasser de grosses proies grâce à son organisation sociale de groupes.
 
 
 
 
 
Le nouveau look du Velociraptor. - BBC 
 
 
Il fait un peu penser au loup actuel. Il possédait une vive intelligence, démontrée par un cerveau volumineux par rapport à sa taille. 
 
 
Par rapport à Deinonychus, le crâne de Velociraptor est moins haut et moins solide. 
 
 
 
 
Crâne Velociraptor. - dinosoria.com 
 
 
Sa meilleure arme était ses griffes redoutables. Lorsqu’il marchait, les griffes étaient repoussées en arrière pour ne pas qu’elles s’émoussent inutilement. Il faisait fonctionner sa deuxième griffe, la plus longue, comme un couteau, en poignardant sa proie.
Cette déchirure provoquait très probablement la mort de la proie par hémorragie. Velociraptor a vécu au Crétacé supérieur.
 
 
 
Dromaeosaurus 
 
 
On compte parmi les dromaeosauridés, d’autres espèces moins connues comme Dromaeosaurus qui a donné son nom à cette famille. 
 
 
 
 
Dromaeosaurus. - dinosoria.com 
 
 
Les fossiles retrouvés en Amérique du Nord sont assez fragmentaires.
Sa taille est estimée à environ 1,80 m de long. Il vivait au Crétacé supérieur.
 
 
 
Saurornitholestes 
 
 
Saurornitholestes est encore plus mal connu. Les seuls fossiles retrouvés sont des fragments de crâne, quelques dents et des os du bras. Ces fossiles ont été découverts au Canada. Il vivait également au Crétacé supérieur. 
 
 
Découverte sur les Dromaosauridés (Octobre 2005) 
 

La découverte d’un nouveau dinosaure de cette famille, Buitreraptor gonzalezorum, en Argentine, remet totalement en question leur arbre généalogique

Les dinosaures -Les Saurischiens-groupe Théropodes -famille

Publié à 15:00 par acoeuretacris Tags : dinosaures saurichien théropodes
Les dinosaures -Les Saurischiens-groupe Théropodes -famille
 
Giganotosaurus
 
 
Famille des Allosauridés (Allosauridae) 
 
Apparus 50 millions d’années avant les Tyrannosauridés, les Allosauridés comptaient parmi les plus grands carnivores qui aient jamais vécu sur Terre.
Carcharodontosaurus « lézard aux dents de requin » a prêté son nom au sous-groupe des Carcharodontosauridés auquel appartient également Giganotosaurus.
Ces deux dinosaures sont en effet très proches et pourraient avoir un ancêtre commun.
 
 
 
Caractéristiques des Allosauridés 
 
 
Tous les Allosauridés sont des carnivores géants. Ils font partie des théropodes tétanoures. Une crête osseuse ornait parfois leur tête. Allosaurus en possède une à l’avant de chaque œil. 
 
 
 
 
Puissantes mâchoires d'un Allosaurus. - dinosoria.com 
 
 
Sur certains crânes, ces crêtes sont grandes et pointues, sur d’autres, elles sont petites et arrondies.
Sans doute, leur forme variait selon le sexe. On ne connaît pas leur rôle exact. Certains paléontologues pensent qu’elles abritaient des glandes.
Tous avaient des crânes hauts qui comportaient de nombreuses cavités pour les alléger.
 
 
 
 
 
Allosaurus. - dinosoria.com 
 
 
Les Allosauridés possédaient d’énormes mâchoires mais moins puissantes que celles des Tyrannosauridés. 
Leurs mains à trois doigts étaient équipées de griffes acérées. 
 
 
 
 
Griffes d'Allosaurus. ( Musée d'Histoire Naturelle de Londres) - dinosoria.com 2003 
 
 
Les Allosauridés ont prospéré du Jurassique supérieur au Crétacé supérieur. Mais, il semblerait qu’ils n’aient pas connu la grande extinction de la fin du Crétacé. Ils pourraient avoir été remplacés par les Tyrannosauridés et les Abélisauridés. 
 
 
Carcharodontosaurus 
 
Les premiers fossiles de Carcharodontosaurus ont été détruits pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais, de nouveaux fossiles ont été retrouvés en Afrique du Nord. Cet énorme prédateur pourrait bien être le plus grand carnivore de tous les temps. 
 

En effet, sa taille a été estimée à 14 m de long. Son crâne énorme mesurait à lui tout seul 1,60 m de long, soit plus grand que celui du Tyrannosaurus Rex et à peu près équivalent à celui de Giganotosaurus. Ses dents sont très caractéristiques. Elles comportent de minuscules rainures dues à des plissements de l’émail. 
 
 
 
 
Carcharodontosaurus. By Chezk0 . 
 
 
Carcharodontosaurus vivait dans le Sahara actuel. Mais au Crétacé supérieur, ce désert était très luxuriant. Il y avait de grands fleuves et de nombreuses proies pour notre prédateur. 
 
 
Giganotosaurus 
 
Giganotosaurus était un immense carnivore de près de 14 m de long qui vivait en Argentine au Crétacé supérieur 
 
 
 
 
Squelette d'un Giganotosaurus . By mugley 
 
 
Sa taille lui permettait de s’attaquer au plus gros sauropode jamais retrouvé: Argentinosaurus.
Sa tête était ornée d’une crête osseuse. Chaque pied pouvait supporter un poids de 4 tonnes, ce qui donne une idée de la puissance de ses membres postérieurs.
 
 
 
Allosaurus 
 
Allosaurus vivait officiellement au Jurassique supérieur en Amérique du Nord et en Europe. Mais des restes trouvés en Australie seraient datés du Crétacé inférieur.
Cette découverte n’a pas encore été confirmée.
 
 
 
 
 
Membres postérieurs d'un Allosaurus qui possédaient trois doigts. - dinosoria.com 
 
 
De nombreux fossiles ont été retrouvés ce qui nous permet de bien connaître son mode de vie. 
 
 
 
 
Allosaurus. - dinosoria.com 
 
 
De par sa taille, 12 m de long, Allosaurus ne pouvait pas s’attaquer aux grands sauropodes adultes. Par contre, il chassait Camptosaurus ou Stegosaurus ainsi que de petits théropodes. 
 
 
 
 
Reconstitution d'une attaque d'Allosaurus contre Camptosaurus. - dinosoria.com 1988 
 
 
 
Sa morphologie indique qu’il ne devait pas être très rapide. Grâce à ses dents recourbées vers l’arrière, Allosaurus pouvait maintenir sa proie quand elle se débattait. Il était largement aidé par ses griffes également recourbées. 
 
 
Classification: Saurischia Theropoda Tetanurae Carnosauria Allosauridae 

Les dinosaures -Les Saurischiens-groupe Théropodes -famille

Publié à 14:44 par acoeuretacris Tags : dinosaures saurichien théropodes abelisauridés
Les dinosaures -Les Saurischiens-groupe Théropodes -famille
Majungatholus
 
 
Famille des Abélisauridés 
 
En 1985, deux paléontologues argentins nomment Abelisaurus « lézard d’Abel » un grand dinosaure carnivore. Ce dinosaure ressemble beaucoup à Ceratosaurus.
A partir de là, les paléontologues pensent que ces deux espèces font partie d’un groupe encore inconnu de cératosaures.
Ils baptisent ce nouveau groupe : les Abélisauridés (Abelisauridae).
 
 
 
Points communs des Abélisauridés 
 
 
Une dizaine d’espèces sont répertoriées dans ce groupe. Parmi elles, Xenotarsosaurus découvert en Amérique du Sud, Majungatholus à Madagascar, Indosuchus et Indosaurus en Inde …. 
Tous ont en commun un museau court et haut, une excroissance osseuse ou des cornes au dessus des yeux. 
La plupart des Abélisauridés sont de grands carnivores qui ont vécu au Crétacé. 
 
 
Carnotaurus 
 
 
Au Jurassique, un vaste océan sépare la Laurasie du Gondwana. Les différentes espèces de dinosaures se développent à travers la planète. A la fin du Jurassique, l’Amérique du Sud se sépare des autres continents. Certaines espèces, qui n’existeront que dans cet hémisphère, vont évoluer dontCarnotaurus« Taureau carnivore ». 
 
 
 
 
Squelette de Carnotaurus. - dinosoria.com 
 
 
La principale caractéristique de Carnotaurus sastrei sont ses cornes osseuses, implantées à l’arrière du crâne. Elles sont uniques chez les théropodes.
On suppose que Carnotaurus devait être un bon prédateur car il possédait une vue binoculaire qui lui permettait d’apprécier les distances.
 
 
 
Le crâne de Carnotaurus n’était pas très résistant ; il ne s’en servait sûrement pas comme arme de combat. Peut-être ses cornes servaient-elles pour la parade sexuelle ? Mais, on manque de fossiles pour comparer les sexes.
Un autre mystère intrigue les paléontologues. La mâchoire de Carnotaurus est particulièrement mince. Ses dents semblent trop fragiles pour saisir une grosse proie. Donc, soit Carnotaurus était charognard, soit il utilisait une technique de chasse particulière.
 
 
 
 
 
 
Reconstitution de Carnotaurus. By Felipe Miguel . 
 
 
Carnotaurus possédait quatre doigts alors que la plupart des théropodes évolués n’en ont que trois. La paume de ses mains était semble t-il tournée vers le haut et non vers le bas mais on ignore pourquoi.
On estime sa taille à environ 7,5 m. Ce dinosaure a été décrit en 1985. Il vivait au Crétacé inférieur.
 
 
 
Majungatholus 
 
 
Majungasaurus crenatissimus est également un grand Abélisauridé qui a été découvert sur l’île de Madagascar.
Ce prédateur possédait une tête très large ornée d’une bosse. Il mesurait entre 7 et 9 m de long. Un crâne presque complet a été trouvé en 1998.
 
 
 
 
 
 
Majungatholus. By Cookie M 
 
 
 Ce dinosaure vivait au Crétacé supérieur. 
 
 
Indosuchus 
 
 
Les restes très fragmentaires de nombreux théropodes, de sauropodes et d’ankylosoriens ont été découverts dans le même gisement en Inde.
On n’a retrouvé d’Indosuchus raptorius « crocodile indien » que quelques fragments du crâne. Ces restes suggèrent qu’il avait un lien de parenté avec Abélisaurus.
Il vivait au Crétacé supérieur.
 
D'après ces fragments, Indosuchus serait un théropode d'environ 6 m de long. 
 
 
Dernières découvertes d'Abélisauridés 
 
 
La découverte de deux nouveaux fossiles de dinosaures dans les sables du Sahara en 2004 va permettre d’en savoir plus sur l’histoire des continents. Des paléontologues américains ont en effet mis au jour un crâne et une partie de squelette ayant appartenu à deux dinosaures de la famille des Abélisauridés, présente dans les continents de l’hémisphère sud mais encore inconnue en Afrique. 
Un immense continent appelé Gondwana s’est peu à peu disloqué pour donner naissance à ce qui est aujourd’hui le continent africain, sud-américain, indien, plus l’Australie et l’Antarctique. Ces terres se sont séparées il y a 120 millions d’années environ. 
 
 
Mais Spinostropheus gautieri et Rugops primus, les spécimens découverts par Paul Sereno, n’ont que 95 millions d’années. Ces Abélisauridés sont les premiers retrouvés au Niger. Ce qui signifie qu’il y a environ 100 millions d’années le Gondwana n’était pas encore totalement disjoint, expliquent les paléontologues. 

Les dinosaures - Les Saurischiens - groupe Théropodes -

Publié à 14:17 par acoeuretacris Tags : dinosaures saurischien théropodes
Les dinosaures - Les Saurischiens - groupe Théropodes -
 
Troodon
 
Sous-groupe des Maniraptores 
 
 
Au Crétacé, les terres étaient peuplées de petits dinosaures carnivores extrêmement agiles. La plupart de ces prédateurs de petit gibier étaient des maniraptores « mains préhensiles », groupe de théropodes auquel appartiennent les oiseaux. 
 
 
Les maniraptores les plus connus sont : le Troodon « dent blessante », le Caudipteryx « plume à la queue », le Sinornithosaurus « lézard oiseau de Chine », le Bambiraptor. 
 
 
Certains maniraptores portaient des sortes de plumes. C’est le cas pour Caudipteryx, Sinornithosaurus ou Sinosauropteryx.
Les fossiles retrouvés le prouvent.
 
 
 
 
 
Fossile de Sinosauropteryx. Il possédait des plumes et était inapte au vol. Il a vécu il y a environ 140 millions d'années. 
 
 
Concernant Bambiraptor et Troodon, l’hypothèse reste valable mais n’a pas encore été prouvée. 
 
 
 
 
sinornithosaurus 
 
 
Le cas particulier de Caudipteryx 
 
 
Ce dinosaure est particulièrement intéressant. Il a été découvert en Chine. Il était haut sur pattes et gros comme une dinde. 
 
 
 
 
 
Il semble mélanger deux types d’animaux : 
  • Les oiseaux par son bec, ses plumes et sa queue courte 
  • Les dinosaures par ses dents et ses os 
Cet étrange dinosaure vivait au Crétacé inférieur en Asie Orientale. Il ne mesurait que 70 cm de haut. 
 
 
Les paléontologues ne sont pas du tout d’accord sur ses liens de parenté : était-ce un dinosaure avien ou non avien ? 
 

En résumé, pouvait-il voler ou non ? 
 
 
Des plumes dont le penne mesurait 20 cm de long étaient fixées sur les bras, les doigts et la queue. Il est peu probable que caudipteryx pouvait voler. En effet, ses rémiges (plumes des ailes) étaient symétriques alors qu'elles sont asymétriques chez les oiseaux aptes au vol. 
 
 
 
 
Rémiges symétriques d'un dindon sauvage inapte au vol 
 
 
Son corps était recouvert de plusieurs types de plumes. Il possédait un duvet d'isolation. 
 
 
Troodon : l’intellectuel 
 
 
Troodon est le dinosaure qui possède le plus gros cerveau par rapport à sa taille. Il est classé dans la famille des Troodontidés et vivait au Crétacé supérieur. 
 

Des nids fossilisés de Troodon ont été retrouvés à Egg Mountain (Montana). Des os d’adultes gisaient près des nids ce qui tendrait à prouver que le Troodon couvait et protégeait ses œufs. 
 
 
 
 
Taille importante des orbites et du cerveau visible sur ce squelette 
 
 
 
 
 
Bambiraptor : un Bambi effrayant 
 
 
Bambiraptor a été découvert en 1994 dans le Montana. Le squelette, vieux de 75 millions d’années, est celui d’un jeune. Il mesure 1 mètre de long.
Il possède également de longs tibias propices à la course. Son cerveau est également très grand par rapport à sa taille.
 
 

Certains de ses os contiennent des poches d’air reliées aux poumons, comme chez les oiseaux. Ces poches lui fournissaient un supplément d’oxygène. Ce dinosaure devait donc être très actif, à sang chaud et couvert de plumes pour conserver la chaleur interne. 
 
 
 
 
Squelette et reconstitution du Bambiraptor 
 
 
Tous ces petits prédateurs véloces avaient en commun une intelligence très développée et une organisation sociale de groupe qui leur permettait de chasser de grosses proies. 

Les dinosaures - Les Saurischiens - groupe Théropodes -

Publié à 14:04 par acoeuretacris Tags : dinosaures saurischienthéropode
Les dinosaures - Les Saurischiens - groupe Théropodes -
 
Halticosaurus
 
Sous-groupe des Coelurosaures 
 
 
La bipédie est une constante chez les théropodes. Actuellement, les mammifères carnivores sont tous quadrupèdes. 
 

Les carnivores bipèdes se rencontrent uniquement chez les oiseaux (faucon, milan, aigle). On peut d’ailleurs se demander pourquoi 
 
 
Caractéristiques des coelurosaures 
 
 
Dans la grande variété des théropodes, on trouve les coelurosaures « lézards à queue creuse ». 
 
 
Ce groupe inclut de nombreux petits théropodes légèrement bâtis mais leurs liens de parenté ne sont pas toujours très proches. 
 
 
Dans ce groupe, on trouve en vrac : Compsognathus, Ornitholestes, Aristosuchus, Coelophysis ou Procompsognathus. 
 
 
Ces animaux ont dû être très abondants pendant 140 millions d’années. Malheureusement, leurs squelettes légers se sont décomposés très rapidement. Donc, les fossiles sont rares et extrêmement disparates. 
Cependant, on peut tout de même avancer certaines hypothèses grâce à trois spécimens assez bien conservés : Coelophysis, Compsognathus et Ornitholestes. 
 
 
Coelophysis 
 
 
Les premiers restes de Coelophysis ont été découverts en 1881 dans les roches du Trias supérieur. Mais c’est en 1947 qu’une découverte vraiment importante fut faite. 
 

Une expédition partit à Ghost Ranch et creusa à flanc de montagne. Le déblaiement révéla un incroyable cimetière de dinosaures. Des douzaines de squelettes gisaient les uns sur les autres.
Peut-être le troupeau fut il surpris par une crue subite.
 
 

Parmi tous ces squelettes, on trouva des coelophysis de tout âge. 
 
 
 
 
Crâne Coelophysis. (Musée d'Histoire Naturelle de Londres). - dinosoria.com 
 
 
Les adultes atteignaient au maximum 3 m de long. Quelques uns des squelettes adultes révélèrent la présence de petits squelettes de jeunes Coelophysis. Cette espèce devait être donc cannibale. 
 
 
Coelophysis vivait au Trias supérieur. C’est l’un des plus anciens théropodes connus. 
 
 
Compsognathus 
 
 
Compsognathus « à la mâchoire élégante » a été découvert dans des roches du Jurassique supérieur. 
 

Il mesurait au maximum 1,40 m de long. 
 
 
 
 
Compsognathus. - dinosoria.com 
 
 
On connaît son régime alimentaire grâce au contenu stomacal préservé. Le dernier repas était un petit lézard appelé Bavarisaurus. Ce lézard était extrêmement rapide. On en a conclu que Compsognathus devait avoir une vue perçante et des réflexes très vifs. 
 
 
Ornitholestes 
 
 
Ornitholestes « voleur d’oiseaux » a été découvert en 1900 dans des roches du Jurassique supérieur. 
 

Il ressemblait beaucoup à Compsognathus mais en plus grand. 
 
 
 
 
Reconstitution par la BBC 
 
 
Il existe des similitudes évidentes entre ces trois dinosaures. Mais, il existe de nombreux coelurosaures plus méconnus. 
 
 
D'autres coelurosaures 
 
Les genres proches possibles sont Procompsognathus « avant la mâchoire élégante ». On ne le connaît que par un fossile fragmentaire du Trias supérieur. 
On peut aussi citer Halticosaurus « reptile agile » et Longosaurus « reptile de Long ». Les squelettes sont malheureusement très mal conservés. 
 
 
Au Zimbabwe, on a découvert un squelette incomplet de Syntarsus « à la cheville soudée » ; en Ecosse, Saltopus qui date du Trias supérieur ; en Chine, Lukousaurus qui est un bipède à cornes du Trias supérieur. 
La liste n’est pas exhaustive car elle serait trop longue. De plus, les fossiles sont trop incomplets pour que l’on puisse en faire une étude fiable. 
 
 
Cela montre surtout à quel point le monde des dinosaures était varié et à ce jour encore très méconnu. 

Les dinosaures - Les Saurischiens - groupe Théropodes -

Publié à 13:53 par acoeuretacris Tags : dinosaures saurischien théropode
Les dinosaures - Les Saurischiens - groupe Théropodes -
Afrovenator
 
 
Sous-groupe des Tétanoures 
 
 
La majorité des théropodes évolués sont regroupés sous le nom de Tétanoures « à queue rigide ». Ils possèdent tous certaines caractéristiques communes au niveau des pattes et de la queue. 
En effet, les théropodes primitifs possédaient des muscles qui reliaient le fémur au milieu de la queue.
 
 
Chez les Tétanoures, ces muscles qui relient la queue à la cuisse se sont atrophiés. 
 

Le bout de leur queue est donc devenu moins mobile d’où leur nom. 
 
 
Le crâne des tétanoures est moins solide que celui des cératosaures. Leurs mains n’ont que trois doigts. Seule la partie antérieure des mâchoires portent des dents. 
 
 
 
 
Mâchoire fossilisée d'un Mégalosaurus 
 
 
Parmi les tétanoures, on trouve notamment Eustreptospondylus, Mégalosaurus ainsi que d’autres mégalosaures « gros lézards », ou Afrovenator « chasseur africain » découvert en 1994 dans le Sahara. 
 
 
Eustreptospondylus « vertèbres bien incurvées » a été découvert en Angleterre. Il mesurait jusqu’à 7 m de long. Malgré sa taille, sa constitution est assez légère. 
 
 
 
 
Reconstitution d'un Eustreptospondylus par la BBC 
 
 
Afrovenator atteignait 9 m de long. Il était armé de dents longues de 5 cm et de griffes très crochues.
Il a vécu dans des régions chaudes à la végétation luxuriante. Découvert seulement en 1994, cela a confirmé que les tétanoures primitifs étaient encore présents au Crétacé inférieur en Afrique.
 
 
 
 
 
squelette de l'afrovenator 
 
 
Megalosaurus a été décrit en 1824. Il a vécu au Jurassique moyen en Europe. Sa mâchoire montre que ses dents se remplaçaient au fur et à mesure qu’elles tombaient. Sa taille a été estimée à 9 m de long. 
 
 
 

Les dinosaures - Les Saurischiens - groupe Théropodes -

Publié à 13:25 par acoeuretacris Tags : dinosaures saurischien théropode
Les dinosaures - Les Saurischiens -  groupe Théropodes -
 
Dilophosaurus
 
 
Sous-groupe des Cératosaures 
 
 
Les Cératosaures étaient des dinosaures carnivores saurischiens. Certains dinosaures carnivores présentent sur la tête des cornes ou des renflements.
C’est pourquoi on les a baptisé cératosaures « lézards à cornes ».
 
 
 
Près de 30 espèces de cératosaures ont été répertoriées. Parmi elles, on trouve des géants comme Dilophosaurus et des nains, pas plus grands qu’un poulet, comme Compsognathus. 
 
 
 
 
Fossile Compsognathus. - dinosoria.com 
 
 
La présence de cornes n’est pas la seule caractéristique de ce groupe. 
 
 
En effet, de nombreux dinosaures possèdent de tels ornements et certaines cératosaures n’en ont pas.
Par contre, tous ont conservé des caractères primitifs que les autres théropodes ont perdu au cours de l’évolution : leurs mains ont quatre doigts et non trois.
 
 
 
 
 
On remarque sur ce squelette de Coelophysis les 4 doigts. _ dinosoria.com 
 
 
Les cératosaures se sont développé au cours du Trias supérieur et ont survécu presque jusqu’à la fin du Crétacé. Ils ont colonisé le monde entier et sont devenus les prédateurs dominants. 
 
 
Liliensternus vivait au Trias supérieur en Europe. Dilophosaurus vivait au Jurassique inférieur en Asie et en Amérique du Nord. 
 
 
Megapnosaurus a colonisé l'Afrique, l'Amérique du Nord et l'Asie au cours du Jurassique. Les fossiles de Ceratosaurus ont été découverts en Europe, en Afrique et en Amérique du Nord. Il vivait au Jurassique supérieur. 
 
 
 
 
Dessin du crâne d'un Dilophosaurus. - G. Baker 
 
 
Carnotaurus sastrei vivait au Crétacé inférieur en Amérique du Sud. Majungasaurus a lui été découvert à Madagascar. Les fossiles sont datés du Crétacé superieur. 


 
Tous les cératosaures sont bipèdes. La plupart possèdent des mâchoires en forme de bec, des dents petites mais pointues et des membres antérieurs armés de griffes aiguisées. 
 
 
Classification: Saurischia Theropoda Ceratosauria  

Les dinosaures - Saurischien et Ornithischien -

Publié à 09:24 par acoeuretacris Tags : dinosaures groupe Saurischien Ornithischien
Les dinosaures - Saurischien et Ornithischien -
 
On divise les dinosaures en deux grands groupes, qui se différencient par la forme de leur bassin: les saurischiens (à bassin de lézard) et les ornithischiens (à bassin d'oiseau). 
 
 
On a baptisé l’ère mésozoïque « âge des reptiles ». Cette appellation est due au fait que durant ces 150 millions d’années, un seul groupe de reptiles domina toutes les niches écologiques de notre planète.
C’est suffisamment rare pour être souligné. En effet, une telle domination ne s’est produite qu’une seule fois dans l’histoire de la Terre.
 
 
 
Une grande diversité de dinosaures 
 
A partir du Trias, période durant laquelle les premiers dinosaures firent leur apparition, ces derniers évoluèrent rapidement sous différentes formes et tailles.
La durée de vie d’une espèce de dinosaures a été estimée à seulement quelques millions d’années.
 
 

Les paléontologues ont, à ce jour, répertorié 900 genres de dinosaures qui ont vécu et se sont éteints entre le début du Trias (230 Ma) et la fin du Crétacé (65 Ma). 
 
 
 
Caractéristiques des dinosaures 
 
 
Les paléontologues différencient les dinosaures d’autres fossiles par les caractéristiques propres aux os suivants : 
  • Os du crâne 
  • Epaules 
  • Colonne vertébrale 
  • Os du bassin 
  • Os des membres 
Il est certain que l’évolution des dinosaures a été facilitée par leur position. La plupart des reptiles rampent, les pattes écartées. 
 
 
 
 
 
Le crocodile 
 
 
Mais les dinosaures portaient leurs membres sous le corps comme le font les mammifères actuels.
Donc, les membres soutenaient directement le poids du corps.
C’est cette position droite des pattes qui leur a permis d’être aussi actifs.
 
 
 
 
 
 
 
Explications sur la nomenclature 
 
 
Des noms différents sont utilisés pour les divers groupes de dinosaures et chaque niveau de classification est défini par un terme.
A la base de cette hiérarchie se trouve le nom d’espèce. Nous avons donc cette hiérarchie :
 
 
 
Ordre – Famille – Genre – Espèce 
 
 
Par exemple : 
 
 
Iguanodon bernissartensis est une espèce particulière de dinosaure ornithopode. Il existe d’autres espèces du genre Iguanodon : Iguanodon mantelli, Iguanodon fittoni …. 
 
 
Le genre Iguanodon possède des caractéristiques communes avec d’autres genres tels Camptosaurus ou Ouranosaurus.
Ils sont donc rassemblés au sein d’une famille : les Iguanodontidés
 
 
 
 
 
La famille des Iguanodontidés partage aussi des caractères communs avec d’autres familles comme les Hadrosauridés.
Toutes ces familles sont donc regroupées au sein de l’ordre des Ornithopodes.
 
 
 
Pour reprendre notre exemple, cela donne pour un Iguanodon bernissartensis 
 
 
 
Ordre 
 
    
Ornithopodes 
 
 
 
 
famille 
 
Iguanodontidés 
 
 
 
genre 
 
Iguanodon 
 
 
 
espèce         
 
   
Iguanodon bernissartensis 
 
 
 
Ornithischiens et Saurischiens 
 
 
La division des dinosaures en saurischiens et ornitischiens est fondée sur la structure du bassin. 
 
 
Saurischiens = bassin de lézard
Ornitischiens = bassin d’oiseau
 
 
 
 
Les saurischiens 
 
 
Les dinosaures saurischiens se reconnaissent au cou allongé, au deuxième doigt plus long que les autres et aux os percés de cavités contenant des poches d’air reliées aux poumons. 
Les saurischiens primitifs avaient le pubis incliné vers l’avant. Ils avaient un bassin ressemblant à celui des reptiles actuels comme les crocodiles. 
 
 
 
 
 
Pubis d'un saurischien 
 
 
Parmi les saurischiens, on trouve des herbivores et des carnivores. Les saurischiens comprennent : 
 
 
Les saurodomorphes comme Diplodocus, Brachiosaurus ou Plateosaurus 
 
Les théropodes qui étaient pour la plupart carnivores comme Dilophosaurus, Allosaurus, Ornithomimus, Gallimimus ou Velociraptor. 
 
 
Les saurischiens ont survécu à l’extinction de la fin du Crétacé sous la forme des oiseaux. 
 
 
 
Les ornithischiens 
 
 
Les ornithischiens avaient le pubis projeté vers l’arrière, comme les oiseaux. 
 
 
 
 
 
Pubis ornithischien 
 
 
Tous étaient herbivores. Ils sont classés dans trois grands groupes : 
 
 
Les Thyréophores : dinosaures quadrupèdes cuirassés ou à plaques. 
 
Par exemple : Ankylosaurus, Edmontonia, Euoplocephalus, Edmontosaurus. 
 
 
Les Marginocéphales : dinosaures qui portaient sur la tête des bourrelets osseux ou des cornes. 
 
Par exemple : Tricératops, Stegoceras, Pachycephalosaurus. 
 
 
Les Ornithopodes : dinosaures végétariens et essentiellement bipèdes. 
 
Par exemple : Iguanodon 
 
 
Le crâne des ornitischiens 
 
 
Ce qui caractérise également les ornithischiens c’est un os appelé prédentaire à l’avant de la mâchoire inférieure. 
 
 

Chez la plupart des ornithischiens, cet os formait la partie inférieure d’un bec édenté. Ils pouvaient également faire pivoter leurs rangées de dents pour mieux mâcher leur nourriture. 
 
 
Tous les ornithischiens descendent probablement d’un même ancêtre bipède qui ressemblait à Lesothosaurus, un ornithischien très primitif.